Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

- Presse & mentions - D'AMOUR ET DE HAINE

Publié par Sonia Alain

Lancement
Série de livres D'amour et de haine de l'auteure Sonia Alain
Le samedi 12 novembre 2016 de 13 h à 15 h

 

La bibliothèque de Saint-Lazare est heureuse de recevoir la romancière Sonia Alain pour le lancement de sa nouvelle série : « D’amour et de haine » chez les Éditions AdA.

Après « Le masque du gerfaut » en 2009 chez VLB, les deux tomes de « L’amour au temps de la Guerre de Cent Ans » en 2012-2013 chez LÉR, les trois tomes de « Les gardiens des portes » en 2014-2015 chez les Éditions AdA, ainsi que le roman « Annabel et Max, adultes consentants » en 2016 chez LÉR, l’auteure renouvelle avec une romance historique qui débutera en 1914 à Pointe-au-Père. « Quand l’enfer se déchaîne, Adélaïde voit son destin changer à tout jamais… »

Venez rencontrer l’auteure Sonia Alain, résidente de Saint-Lazare.

Ville de Saint-Lazare

 

D'amour et de haine... la nouvelle série de Sonia Alain
Christian Gonzale, site Talents d'ici
Le 17 octobre 2016

Sonia Alain s’est brillamment révélée à un public avide d’histoires d’amour et d’aventures par la publication en 2009 de son premier roman. L'auteure de Saint-Lazare récidive pour un 8e et un 9e livre avec cette fois-ci une belle romance historique, sur fond de guerre : D’amour et de haine.

Ces deux nouveaux romans seront disponibles en libraire dès le 18 octobre 2016, mais le lancement officiel se tiendra le 12 novembre prochain à 13h00, à la bibliothèque municipale de Saint-Lazare, située au 1275 de la rue du Bois.

Talents d'ici

D'amour et de haine, tome 1: Quand tout bascule
par le blogue Au chapitre
Le 30 octobre 2016

 

Mon avis

La romance, la tragédie de l'Empress of Ireland, la petite dentelle sur la couverture... Tout donnait envie de lire ce roman qui a tout à fait comblé mes attentes!

Ce n'est pas la première fois que je lis un roman de l'auteure Sonia Alain et j'avais déjà remarqué sa grande force pour l'écriture des scènes romantiques. Ici, ce talent est à son meilleur. J'ai été embarquée dans l'histoire d'Adélaïde et Aidan et j'ai valsé avec eux au fil de leurs émotions, de leur passion. Le premier baiser des personnages a lieu un peu tôt dans l'histoire selon moi, mais sinon j'ai beaucoup aimé le développement de la romance. On sent qu'il ne s'agit pas seulement d'un coup de foudre, mais qu'il y a de l'évolution au fil des péripéties.

Pour ce qui est de l'action, il y en a d'ailleurs beaucoup. Les malheurs s'enchaînent pour Adélaïde et le récit se transforme presque en poursuite vers la fin. Le roman débute alors que la jeune femme est à bord de l'Empress of Ireland. Je croyais que le navire serait au centre du récit. J'ai donc été plutôt surprise que le naufrage arrive si tôt, mais la scène est très puissante, très intense, et fonctionne bien comme élément déclencheur du récit qui suivra. J'avais un peu en tête l'histoire du film Titanic, mais j'ai aimé que cela soit au fond très différent.

J'ai beaucoup aimé que les séquelles du drame perdurent chez Adélaïde. Elle s'en remet à un rythme réaliste et on y fait référence tout au long de l'histoire. Cela aurait été facile de passer à autre chose rapidement, mais le récit aurait perdu en authenticité.

Pour conclure, Sonia Alain nous propose une magnifique romance qui joue dans la complexité des émotions comme dans l'impulsion de la passion, sur une toile de fond historique très bien exploitée. Le fait que j'aimerais que le tome 2 m'apparaisse comme par magie entre les mains pour m'y plonger tout de suite prouve aussi l'efficacité de cet excellent premier tome!

Note : 9/10

Au chapitre

 

D'amour et de haine, par Sonia Alain
par Rose, du blogue Les sœurs eclectiques
Le 31 octobre 2016

 

* Mon avis perso :

Tout un coup de cœur! J’ai tout simplement adoré!

Adélaïde de Beauchamp n’imaginait pas qu’en s’embarquant sur un paquebot luxueux «l’Empress of Ireland» la peur de retourner au centre d’un ancien scandale, qui avait eu comme conséquence de l’expatrier de sa patrie, serait le dernier de ses soucis avec le drame qui ce préparait. Et ce ne serait malheureusement pas le dernier…

C’est à se demander si, après toutes ces épreuves remplies de désespoir et de malheur, Adélaïde réussirait à trouver une douce accalmie à travers toute cette tempête. Au moins, elle pourra compter sur des proches solides prêts à la soutenir et la protéger. Mais quand un mystérieux sauveur devient aussi un tourment de plus à sa vie, il devient difficile de ne pas perde pied et d’avoir foi en l’avenir. Surtout si à chacune de leur rencontre, une chaleur torride et troublante l’envahi à la simple vu d’Aidan, la troublant et la terrifiant à la fois. Constatant qu’il semble faire fi des convenances à son égard, elle fera tout pour rester stoïque et rester loin de tout ce qui pourrait la mettre au centre d’un nouveau scandale.

Aidan, un Écossais bien mystérieux et dangereux à la foi, vivra ses propres tourments et devra agir avec prudence et discernement pour ne pas entrainer malgré lui Adélaïde et lui causer plus de douleur.

«D’amour et de haine», quel titre parfait pour cette perle littéraire! On sent la recherche de l’auteure quant au contenu historique de son roman. Elle nous fait découvrir, à travers son livre, des lieus, des tragédies et des pans de l’histoire qui a su rester dans les esprits, et nous les fait renaitre d’une façon romancée, mettant sur la scène des personnages attachants et poignants qui nous laisserons pas indifférant.

Dès les premières lignes, l’écriture est fluide et bien imagée, nous faisant glisser de mot en mot, nous amenant dans les profondeurs du récit au cœur des tumultes des plus intenses. De façon à nous immerger rapidement dans cette saga. Dès le début, on sent l’urgence de la situation et l’impuissance face aux tragédies.

C’est avec un soupir que j’ai refermé ce livre, la tête rêveuse, m’imaginant ce que la vie pouvait bien réserver a nos deux héros et où cela les porteraient, et lorsque j’ai relevé la tête j’ai été stupéfaite en voyant que mon horloge indiquait 4 heures du matin…déjà?! J’avais littéralement été aspiré à travers cette épopée que je n’avais pas vu le temps filé, impossible de lâcher prise!

Je vous recommande chaudement ce premier opus, qui a su me chavirer d’émotion tout en me réchauffant et m’éblouissant à la fois. Laissez-vous tenter et courez chez votre libraire. J’attends votre avis! Bonne lecture xox

* Ma note : 10/10

Les soeurs eclectiques

 

D’amour et de haine tome 1, Quand tout bascule de Sonia Alain, un roman d’amour à saveur historique, qui nous fait passer par une belle gamme d’émotions!
par Shirley, site Info-culture.biz
Le 31 octobre 2016

 

Le roman d’amour à saveur historique, D’amour et de haine tome 1, Quand tout bascule de Sonia Alain est en librairie. Pour les amateurs de romantisme, ce livre est une lecture tout indiquée!

L’histoire qui nous est racontée, dès le début est captivante, surtout du fait que ça se passe à bord de l’Empress of Irelan, ce paquebot qui fit naufrage dans les eaux du Fleuve Saint-Laurent. De partir d’un fait historique véridique pour créer une histoire de fiction, c’est une bonne manière de donner de la crédibilité à ce qu’on raconte. De plus, l’auteure, avec sa plume très raffinée et imagée, nous permet de nous faire sentir partie intégrante des événements et nous donne le goût suivre avec beaucoup d’intérêt la tentative de survie de ces passagers alors que le bateau s’enfonce vers les fonds du Fleuve.

Ensuite, le roman se transforme en histoire d’amour, en jeu du chat et de la souris, en poursuite entre les bons et les méchants, bref, une série de moments d’actions et quelques moments de frissons d’excitations s’alternent dans ce roman d’amour, alors que le destin d’Adélaïde semble se lier constamment à celui de Aidan, qu’elle ne cesse de trouver sur son chemin de vie.

Personnellement, le personnage de Adélaïde ne me rejoint pas beaucoup, avec sa candeur, sa fragilité, sa naïveté, sa peur constante de ce que les gens vont penser. Mais il est certain aussi que ce livre se passe au début des 1900, alors que les riches Britanniques sont tous empreints de convenances, de règles à suivre, de gestes de bonnes séances à respecter, ce dont l’auteure décrit très bien dans son histoire, et cela fait en sorte que l’on peut se transposer dans cette époque et voir comment les gens y vivaient et comprendre le comportement d’Adélaïde.

Ce roman est des plus intéressants à lire d’abord et avant tout, à cause de la plume de Sonia Alain. Elle sait créer dans l’imaginaire de son lectorat,  un savant mélange de scènes chaudes et érotiques,  tout en ajoutant des moments d’actions captivants. Ainsi, le lecteur passe par une belle gamme d’émotions à tout moment, si bien qu’il ne s’ennuie jamais pendant ses plus de 450 pages. Avec une imagination aussi fertile, on peut penser que le tome 2 La trahison, qui est également en librairie, sera tout aussi palpitant que le premier.

Info-culture.biz

 

D'amour et de haine, tome 1 - Quand tout bascule de Sonia Alain
par le blogue Les chroniques de Passy
Le 31 octobre 2016
 
Un mot sur la couverture

Une fois de plus, le/la graphiste de chez Ada a fait un travail incroyable pour réaliser une couverture aussi belle et le tome deux est tout aussi beau.

Mon avis

Si je ne connaissais pas l'auteure Sonia Alain, je pourrais facilement croire que ce livre a été écrit au début du siècle passé, c'est bluffant. Elle a fait un superbe travail pour arriver à si bien reproduire le langage et les coutumes de cette époque, mais avec sa touche personnelle en ce qui concerne les scènes de rapprochement.

Sonia Alain a également dû faire beaucoup de recherches pour rendre la scène du naufrage du paquebot Empress of Ireland la plus réaliste possible. D'ailleurs, certains des personnages du roman étaient vraiment présents au moment du drame. J'ai trouvé cette scène très réussie.

Cette tragédie de l'ampleur du Titanic est mal connue, car elle a été peu médiatisée. Sur les 1057 passagers se trouvant à bord, seules 465 personnes survécurent. Le bateau coula en seulement 14 minutes.

Ce drame met en scène la rencontre entre Adélaïde et Aidan, les personnages principaux du roman. Tout au long de l'histoire, ceux-ci vont être attirés l'un vers l'autre, mais ne pourront pas s'empêcher de se repousser mutuellement. Je n'ai jamais vu un titre de roman si bien coller à l'histoire.

En bref, cette romance historique palpitante m'a fait voyager à une époque pas si lointaine et pourtant si différente de la nôtre.

Les chroniques de Passy

 

Publicité des Éditions AdA dans la revue "Les Libraires" oct-nov 2016

Publicité des Éditions AdA dans la revue "Les Libraires" oct-nov 2016

L'auteure Sonia Alain ne pouvait rêver mieux...
par Christian Gonzalez, site Talents d'ici
Le 6 novembre 2016

 

Le naufrage de l'Empress of Ireland est une catastrophe maritime survenue dans la nuit du 28 au 29 mai 1914 sur le fleuve Saint-Laurent, au large de Sainte-Luce. Construit en 1906 à Glasgow, en Écosse, par le chantier Fairfield Shipbuilding and Engineering Company d'après les plans de l'ingénieur Francis Elgar, l'Empress of Ireland est un paquebot de 172 mètres de long ayant une capacité d'environ 1 550 passagers et de 420 membres d'équipage. Le navire appartient à la Compagnie du chemin de fer Canadien du Pacifique (C.P.) qui s'en sert pour assurer la liaison entre Québec et Liverpool, en Angleterre.

Dans l'après-midi du 28 mai 1914, l'Empress of Ireland, dirigé par le capitaine Henry George Kendall, part de Québec avec 1 477 personnes à son bord. Il s'agit alors de sa 192e traversée de l'Atlantique. Il sera percuté dans la nuit par le charbonnier norvégien Storstad. Il ne prendra que  quatorze minutes pour sombrer. Le naufrage de l'Empress of Ireland a entraîné la mort de 1 012 personnes. C'est la plus importante catastrophe maritime de l'histoire du Québec et du Canada.

Guy D’Astous est un passionné du R.M.S. Empress of Ireland depuis plus de 25 ans. Il a fait 35 plongées sur l’épave et accumulé une impressionnante collection relative à l’Empress of Ireland. Cette collection privée considérée comme la plus importante au monde est composée d’artefacts, journaux, livres, documents, cartes postales et objets divers.

Des parties de sa collection ont été exposées au Musée canadien de l’histoire à Gatineau, au Musée Pier 21 de Halifax et au Musée Maritime de Vancouver. Il a travaillé de concert avec Poste Canada à l’élaboration des timbres de l’Empress of Ireland pour le centenaire du naufrage en 2014 et une exposition majeure de sa collection vient de se terminer au Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire.

Vous aurez le plaisir de rencontrer Guy D’Astous et d’échanger avec lui, le 12 novembre prochain à 13h00, à la bibliothèque municipale de Saint-Lazare, puisqu’il sera présent lors du lancement officiel des nouveaux romans de la série "D’amour et de haine" de Sonia Alain. L’histoire du tome 1 débutant sur l’Empress of Ireland juste avant son naufrage, la sympathique auteure de Saint-Lazare sera comblée puisque c’est habillé en capitaine de l’époque que Guy D’Astous viendra à son lancement. Il apportera des objets qui proviennent de l’épave et prendra la parole pour évoquer ses expériences lors de ses plongées sous-marines sur l'Empress of Ireland.

Sources : Répertoire du patrimoine culturel du Québec et Guy D’Astous.

Illustration : Naufrage de l’Empress of Ireland, tableau de l’artiste peintre Yves Bérubé

Talents d'ici

 

Circulaire de Noël 2016 - Renaud-Bray

Circulaire de Noël 2016 - Renaud-Bray

D'amour et de haine - T1 - Quand tout bascule - Sonia Alain
par Cynthia, du blogue Au boulevard du Livre
Le 11 novembre 2016

 

Mon avis

Ce roman historique se déroule en 1914. J'ai bien aimé le prologue qui nous situe bien l'époque, l'emplacement, ainsi que les données exactes de ce malheureux naufrage. Du haut de ses vingt-trois ans, Adélaïde est une grande voyageuse et cette fois-ci elle s'engage sur l'Empress of Ireland. Elle croisera de véritables personnages ayant réellement entrepris la traversée: Mabel Hackney et Laurence Irving, Sir Henry Seton-Karr, Capitaine Kendall, William Clark. Que de recherches de la part de l'auteure! J'en ai moi-même effectuées pendant ma lecture avec les noms des personnages. Les découvertes que j'ai faites ce sont retrouvées plus qu'intéressantes, plusieurs m'ont même subjuguée. Ces détails véridiques nous font prendre conscience de l'ampleur de ce drame et le récit ne peut faire autrement que de nous prendre aux tripes.

L'anxiété monte crescendo vis-à-vis la catastrophe qu'on sent venir à grands pas. Lors de la description du bouleversant accident, l'auteure a su recréer une ambiance alarmante, terrifiante. La description des sentiments est tellement intense que le ressenti des personnages mélangé à l'angoisse m'ont fait pleurer: cette peur que l'on partage avec eux nous fait inévitablement verser des larmes. Avec l'écriture de Sonia Alain, il est facile de tout imaginer et l'ampleur du drame est tellement grande qu'on ne peut pas faire autrement que de ressentir, à notre tour, de vives émotions. On entre totalement dans la tête des personnages, surtout celle d'Adélaïde, et le désespoir, l'urgence, l'amplitude de la situation et la crainte étreignent notre être au complet.

Comme nous le savons déjà, notre chère Adélaïde garde la vie sauve, mais le passé nous rattrape toujours peu importe jusqu'où l'on fuit. Et malheureusement pour elle, l'Empress of Ireland ne sera pas le dernier drame auquel elle sera confrontée. J'admire son cran, sa grande force intérieure, ainsi que sa soif de vivre. Sa capacité à relever la tête et à affronter les tempêtes est grandiose. On rencontre aussi une panoplie de personnages. Émily est une petite boule d'énergie. Avec son exubérance, elle ajoute une petite étincelle à l'ambiance. Lady Elsie Reford est une grande dame compréhensive, d'une grande générosité et empreint d'une belle douceur. Adélaïde a une chance inouïe de l'avoir près d'elle lors de cette dure épreuve. Il y a aussi Lady Elizabeth Hawkins qui vous mettra surement les nerfs en boule: vous voudrez sans aucun doute la rembarrer. Et il ne faut pas oublier Aidan, cet homme à l'humeur changeante, un peu difficile à comprendre. Par contre, plus le récit avance et plus on en apprend sur son passé: cela explique bien des choses au niveau de son comportement. Entre ce dernier et Adélaïde, il y a un jeu du chat et de la souris, une relation ponctuée d'amour et de haine. Tellement instable, peut-être même un peu trop, que je ne savais même plus si j'avais finalement envie qu'ils finissent ensemble ou pas. Mais d'un autre côté, cette ambivalence leur donne aussi un côté humain. Et au travers de toute cette agitation, l'auteure respecte les traditions et les comportements sociaux. Elle réussit bien à nous faire revivre cette époque.

Le drame du naufrage reste en trame de fond, présent tout au long du roman. Adélaïde développe évidemment des séquelles et donc des peurs en lien avec ce qu'elle a vécu. Alors même si le drame ne fait que le 1/4 du roman, il nous reste en tête jusqu'à la fin, prêt à ressurgir du passé à n'importe quel moment. Des personnages vrais, sentis, fragiles, mais forts tout à la fois. Des émotions intenses et poignantes, voilà ce que nous sert Sonia Alain dans ce premier tome.

Merci à Sonia Alain pour la gamme d'émotions vécue.

Note : 4/5

Au boulevard du Livre

 

D'amour et de haine, tome 1 : quand tout bascule
par le blogue Chroniques Livresques
Le 11 novembre 2016

 

Ma Chronique

Je suis avec assiduités les sorties de Sonia Alain, parce que j'aime beaucoup son style d'écriture et parce qu'elle arrive toujours à me faire envie. Cela ne manque pas avec cette nouvelle série dont la couverture de ce premier tome est vraiment très belle. Elle représente très bien la situation, entre le poing serré, le lac, la douceur et la force de la jeune femme. Je tiens à la remercier pour l'envoi de son livre, il va rejoindre tous ceux que j'ai déjà d'elle.

Dès le départ, nous avons quelques informations concernant le Titanic et son destin tragique. Et nous suivons ce qui va se produire sur l'Empress of Ireland. Le naufrage emportant la plupart des voyageurs, laissant quelques rescapés dans l'eau glacée. Adélaïde en fait partie. ce voyage qui devait l'amener à un destin meilleur que celui qu'elle vit, va la plonger dans un profond désespoir. La mort de ses compagnons de voyage la fait souffrir. Son mental ainsi que son physique a pris, mais ce n'est que le début. Son arrivée chez des amis de sa tante passe plutôt inaperçu. Sauf que l'arrivée d'Aidan va lui rappeler le naufrage : il fait partie de ceux qui les ont sauvés. Tant de cris ancrés dans son esprit, tant de morts, va-t-elle réussir à s'en sortir ?

J'ai vécu le naufrage avec les personnages. L'auteur arrive à nous intégrer dans le récit. Le décor, les pensées, les cris, les scènes, le langage, tout est en place de manière à ce que nous nous retrouvions dans le paquebot. Le moment le plus dur donne des frissons de terreur et d'angoisse. Impossible de ne pas ressentir la peur de chacun. Le drame est difficile à gérer pour tout le monde. Ceux qui sont sur le paquebot voient leur vie défiler devant leur yeux. Les appels aux secours qui sont entendus. Mais les secours qui sont si loin... Aidan fait partie de ceux qui vont tout faire pour aider les survivants. La vision d'horreur n'est épargné à personne. Cette première scène du livre est tragique, mais nécessaire pour donner un sentiment d'insécurité à Adélaïde qui va la poursuivre longtemps.

Ce n'est pas qu'une romance historique car à un moment donné le bonheur aurait pris son chemin pour les personnages principaux. Les trahisons, les espions, il s'agit de la guerre de 1914 qui débute en Europe. Cette guerre qui fait des vagues, qui a besoin du soutien des forces alliées. Des expérimentation, des complots, des combats, tout ce qui attrait à la guerre est incorporé de façon subtile à l'histoire.

Le titre est parfaitement trouvé, il convient du début à la fin du livre. J'ai ri et pleuré en même temps que les personnages. Les recherches de l'auteur sont impressionnantes, elle va jusque dans les moindres détails, récupérant les noms de vraies personnes qui se trouvaient sur l'Empress. Tout est vraiment intense, les détails, les divers accidents, les émotions telles que l'angoisse qui perdure du début à la fin. Des ombres de bonheur se profilent, rapidement étouffées par les ennuis et le passé qui poursuit Aidan.

Entre les deux c'est fusionnel, explosif et malsain. Ils donnent l'impression de ne pas pouvoir vivre l'un sans l'autre et pourtant les événements font qu'ils ne doivent pas s'approcher. Les convenances se doivent de rester telles qu'elles doivent être. Adélaïde est une femme forte. Les drames qui la poursuivent sans compter tout ce qu'elle va vivre est très intense. Très peu d'hommes ou de femmes auraient réussi à survivre en restant plutôt indemne. Car même si sa santé mentale est parfois défaillante, son physique arrive à surprendre. Et parfois c'est l'inverse. Elle a déjà survécu à plusieurs "drames" avant d'arriver sur ses terres. Sa réputation a été mise à mal et la mort la côtoie si souvent. Aidan n'est pas celui que l'on croit. Il fallait bien s'en douter avec Sonia comme auteur qu'il y avait des anguilles partout. Je n'en dirais pas plus, car il faut le découvrir et encore, je reste persuadé qu'il reste des choses à apprendre sur lui.

Les personnages sont travaillés comme tout le reste d'ailleurs. Le naufrage de l'Empress of Ireland n'est pas que le premier naufrage du livre. Adélaïde va l'apprendre à ses dépends. De la jeune femme de la haute société à celle que nous retrouvons à la fin, le chemin est considérable. D'autres protagonistes sont intéressants. Je pense d'abord à Lady Reford, l'amie de la tante d'Adélaïde. Elle est très proche des convenances, n'aimant pas qu'on la contredise, mais elle est généreuse et très compréhensive. Son mari m'a fait sourire à plusieurs reprises. Emily est une jeune femme qui va aider notre héroïne à se sentir mieux dans ce panier de crabe surtout lorsque les mégères font leur office.

En conclusion, j'ai adoré du début à la fin. J'ai tremblé et versé ma petite larme par moment. Une romance historique qui n'est pas toute rose. Des personnages qui nous font vibrer, des détails surprenant, des émotions intenses. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite !

Coup de cœur

Chroniques Livresques

 

Journal Le Suroît régional | par Mona Rochon | Le 16 novembre 2016 | http://online.flipbuilder.com/dxff/vxit/#p=9

Journal Le Suroît régional | par Mona Rochon | Le 16 novembre 2016 | http://online.flipbuilder.com/dxff/vxit/#p=9

Chronique D'amour et de haine tome 1 : Quand tout bascule
par Aurélie, du blogue « Les Livres En Folies »
Le 23 novembre 2016

 

Mon avis : 

Tout d'abord, parlons de la couverture, je la trouve vraiment très belle mais je n'avais aucun doute là-dessus, connaissant pour avoir plusieurs de ses livres, la maison d'édition et ses choix de couvertures. C'est le résumé qui avait vraiment retenu mon attention. En effet, lorsque j'ai lu ce dernier, la comparaison avec le Titanic m'a donné envie de découvrir le nouvel univers de cette auteure.

Ce que j'ai beaucoup apprécié avec le début de ce roman, c'est le prologue qui nous explique ce qui va se passer dans le récit mais également, en quelque sorte, le choix de l'auteure pour ce moment précis de l'histoire. C'est-à-dire les années 1914. Le lecteur est donc tout à fait conscient de ce qui va se produire et il ne peut malheureusement rien fait pour empêcher les événements de se dérouler.

Sonia Alain a parfaitement su planter le décor et le lecteur suit les événements avec une curiosité étrange. J'ai parfois eu les larmes aux yeux et je dois même avouer qu'il m'est parvenu d'en laisser quelques-unes s'échapper face aux terribles événements que doit subir Adélaïde. Sonia Alain ne laisse pas tranquille ses personnages une seule seconde les plongeant à chaque fois dans les ennuis jusqu'au cou.

J'ai trouvé que les 465 pages étaient passées vite tellement je me suis laissée prendre au rythme de ce récit. D'ailleurs, une fois ce dernier terminé, la première chose que j'ai été faire, c'est de vérifier sur internet le terrible naufrage de L'Empress of Ireland car je désirais absolument en savoir plus sur ce terrible événement dont je n'avais jamais entendu parlé jusqu'ici. On remarque donc de la part de l'auteure de nombreuses recherches pour coller un maximum à l'histoire.

En résumé un premier tome qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. Un récit qui vous coupera le souffle en de nombreuses occasions n'en ayez aucun doute. Je n'ai qu'une seule envie avoir la suite à me mettre sous la dent.

5/5 Coup de cœur

Les Livres En Folies

 

D'amour et de Haine tome 1: Quand tout bascule
par la page « I love books »
Le 24 novembre 2016

 

Ce premier tome est un vrai régal, j'adore les romances historiques !!

Je l'ai dévoré, je ne pouvais le lâcher tant c'était additif. L'auteure sait nous happer et nous faire rentrer dans l'histoire sans difficulté, les personnages sont attachants, touchants, époustouflant.

J'adore Adélaïde, qui n'a jamais eu de chance dans sa vie, j'admire son cran, sa grande force intérieure, ainsi que sa soif de vivre. Sa capacité à relever la tête et à affronter les tempêtes.

Et Aidan, à l'humeur changeante, meurtri par son passé qui tentera par tous les moyens d'échapper au destin tumultueux qui l'attend. Entre les deux c'est fusionnel, explosif et romantique.

J'ai vraiment eu un réel coup de cœur pour ce livre, j'ai vraiment hâte de découvrir la suite.

I love books

 

*D'AMOUR ET DE HAINE*tome 1*Quand tout bascule*
par Céline, blogue « Les mille et une pages de L & M
Le 24 novembre 2016
 
Le commentaire de Céline:

Misère ! Mais…..quelle histoire ! Adélaïde après avoir quitté ses parents à cause d’un scandale, revient chez elle après 2 ans d’exil. Mais, je ne crois pas qu’Adélaïde s’attendait à subir un naufrage sur l’Empress of Ireland en ce 1914. Ni d’être secourue par Aidan, pas plus que de se faire enlever, tirer dessus et faire face à un loup. Ni surtout de tomber en amour !

Mais, Aidan à cause de son métier à haut-risque, ne voulant pas tomber amoureux d’Adélaïde et ne voulant surtout pas qu’Adélaïde éprouve des sentiments pour lui, fera tout pour se faire détester. Mais, malheureusement, c’est trop tard pour eux ! Leurs têtes disent « Non ! Non ! Non ! » Mais, leurs cœurs et le corps refusent d’écouter, ce qui engendra de vrais feux d’artifice à chacune de leurs rencontres, et elles sont très nombreuses !

C’est un très très bon livre. Mme Alain écrit tellement bien que lorsqu’Aidan est tombé dans le ravin, j’étais aussi essoufflée que lui lors de sa remontée. Elle a su inclure tout ce qu’un lecteur (trice) veut retrouver dans un livre. Sur un fond historique, vous allez retrouver, de l’amour, de la chicane, de la passion, de l’aventure, enfin bref, tout pour rendre notre lecture des plus captivantes ! J’ai vraiment adoré le livre. Je vous le recommande sans aucune hésitation et croyez-moi ! Vous ne serez pas déçu !

Les mille et une pages de L. & M.

 

Circulaire de Noël 2016 - Archambault

Circulaire de Noël 2016 - Archambault

Quand tout bascule de Sonia Alain
par Cindy, blogue Lune & Plume
Le 24 novembre 2016

 

Avis de Moonshine

Quel plaisir de retrouver l’écriture de Sonia Alain. Une auteure québécoise découverte grâce à sa série fantastique : Les gardiens des portes. Une série que j’affectionne et dont j’attends le quatrième tome avec grande impatience. Cette fois-ci, je retrouve son écriture dans un tout autre registre. D’amour et de haine est une série historique. C’est un gros pavé d’environ 400 pages de pur délice. Je n’ai pas pu lâcher le livre du début jusqu’à la dernière page.

La jeune et intrépide Adélaïde est au cœur d’un ancien scandale. Elle est expatriée de son pays et s’embarque sur le magnifique paquebot l’Empress of Ireland. À bord de ce dernier, elle pensait trouver le calme et la sérénité pour vivre une nouvelle vie. Mais le destin en a décidé autrement en provoquant le naufrage du bateau. Notre héroïne au cœur de ce naufrage est sauvée par Aidan. Le naufrage a anéanti notre héroïne. Elle ne cesse de revivre ces derniers instants. Elle revit la mort de ses compagnons dans l’eau gelée.

Ce livre m’a pris aux tripes. C’est certes une romance historique, mais avec un grand H. On sent que Sonia Alain a pris le temps de se documenter sur l’histoire et surtout la guerre de 1914. Tout au long de ma lecture, je me suis sentie emportée dans un tourbillon de grands événements. J’avais l’impression de revivre chaque moment de cette Histoire. J’ai tremblé d’effroi devant certaines situations poignantes et parfois indescriptibles.

Je n’oublie pas notre couple de héros qui est comme toujours si bien amené dans l’histoire et tellement réel. L’auteur prend le temps de façonner les personnages principaux. Ils ont du caractère comme tous ceux de ses romans. Mais dans cette histoire, j’ ai trouvé la relation d’Adélaïde et Aidan fusionnelle. Ils s’aiment et se haïssent à la fois. Mais ils ne peuvent pas se séparer. Ce sont deux aimants qui s’attirent et se repoussent à la fois. Une romance terrible et émouvante à la fois.

Comme toujours, Sonia Alain a relevé le pari fou de me faire vivre une romance historique à travers de grands événements de l’Histoire. Son travail de recherche est poussé et passionnant à lire. Cette histoire m’a fait frissonner et pleurer à la fois.

Lune et Plume

 

D’amour et de haine : tome 1
par Claire, site Onirik
Le 26 novembre 2016

 

Avis de Claire

La jeune et pas du tout naïve Adélaïde Kent, devient, pour éviter les retombées d’un immense scandale en Angleterre, Adélaïde de Beauchamp, lors de son exil québécois. Appelée à retourner dans son pays d’origine, elle ne se doutait absolument pas qu’une nuit particulière changerait à jamais le cours de son destin

Passagère d’un paquebot luxueux et moderne, le fameux Empress of Ireland, elle se retrouve parmi les rescapés de cet incroyable naufrage, l’un des plus meurtriers de l’histoire de la navigation. Secourue par un homme mystérieux, elle garde des souvenirs épars de lui, dont son manteau qui lui avait apporté un peu de chaleur. Sa surprise est grande, quelques jours plus tard, quand elle retombe sur son sauveur (qui s’avère être un bel Ecossais), dans des circonstances très différentes, qui risquent de la mettre à nouveau en danger...

D’amour et de haine est véritablement le titre idéal pour cette nouvelle saga de l’auteur québécoise Sonia Alain, avec deux héros aussi charismatiques que fascinants, qui ont de la peine à s’avouer leurs sentiments, et qui se font plus souvent du mal que du bien. Entre pas de deux, amour et haine, bien et mal, nos deux héros n’arrivent pas à se faire confiance. Adélaïde est brisée par une histoire sordide et cruelle qui a ruiné sa réputation, et Aidan, qui se livre à des activités diplomatiques top-secrètes, souffre encore en silence du meurtre de sa première épouse. L’un et l’autre ont de très bonnes raisons pour ne pas vouloir s’engager dans une histoire d’amour.

Sonia Alain nous entraîne dès les premières lignes, qui racontent ce redoutable naufrage d’une manière admirable, dans un tourbillon d’événements, de tragédies et de passion. On a hâte de connaître la suite !

Onirik

 

Catalogue de la revue "Les Libraires" Noël 2016 | "D'amour et de haine" dans la liste des romans historiques québécois

Catalogue de la revue "Les Libraires" Noël 2016 | "D'amour et de haine" dans la liste des romans historiques québécois

D'amour et de haine Tome 1 : Quand tout bascule
par le blogue Au-delà des mots
Le 2 décembre 2016

 

Mon avis

Quel immense bonheur pour moi de m’être fait proposer ce partenariat par Madame Sonia Alain ! J’avais tellement hâte que cette série sorte afin de la lire. Et comme à son habitude, Sonia ne m’a nullement déçu ! Cette auteure à une écriture hors du commun ! J’adore sa façon de décrire les lieux, les passages plus osés (moi qui n’aime pas particulièrement les livres érotiques : P) les émotions de ses personnages. Ce n’est pas compliqué, elle réussit à me tenir en haleine toutes les fois où je lis l'un de ses livres !!! Et que dire de la page couverture, n'est-elle pas magnifique ?

Pour commencer, j’aimerais préciser que je ne connaissais pas l’histoire de l’Empress of Ireland, ou bien j’en ai déjà entendu parler, mais ça ne m’avait pas accroché ! Suite à la lecture de ce roman, j’ai été vraiment touché par ce dur événement, tellement que j’ai fait quelques recherches afin d’en savoir un peu plus ! Toute la recherche que madame Alain a effectuée afin de monter son histoire est vraiment fabuleuse ! Un autre point que j’aime beaucoup, grâce à ses recherches, on retrouve toujours de véritables lieux et faits dans ses romans et j’apprécie énormément ! De plus, quelques personnages ont d’ailleurs véritablement existé et ont vécu l’horreur qui s’est passée sur le bateau ! Moi qui suis une éternelle amoureuse de romans fantastiques et d’histoires inventées de toute pièce, ce genre de roman m’aide à me ramener les deux pieds sur terre !

Parlons maintenant de l’histoire et des personnages principaux, Adélaïde et Aidan, deux forces qui s’attirent, mais se repoussent en même temps ! À travers la guerre de 1914, les complots, les combats et les trahisons, nos deux amants maudits parcourent de dures épreuves ! Adélaïde rescapés de l’Empress of Ireland a vécu plus d’horreur qu’une simple femme pourrait surmonter et ce n’est pas terminé, la mort semble la pourchassée sans arrêt. Aidan quant à lui à un passé douloureux aussi et à son petit jardin secret ! Ensemble ils devront surmonter bon nombre d’obstacles, et cela malgré toute l’animosité qui règne entre eux. Même si on sent qu’ils ont besoin l’un de l’autre, tout semble les détourner de leurs sentiments ! Est-ce que l’amour remportera la guerre ?

D’amour et de haine est une histoire magnifiquement bien montée et écrite. J’ai versé des larmes, j’ai eu peur pour les personnages, ce roman m’a touché droit au cœur ! J’ai aimé absolument tout, j’ai ressenti au plus profond de mon être tout l’amour et la haine qui les accompagnaient !

Au-delà des mots

 

D'amour et de haine ; Tome 1 : Quand tout bascule
par Mél’ lecture,
Le 5 décembre 2016

 

[ AVIS ]

D'amour et de haine est un billet pour un voyage dans le temps dépaysant.

Adélaïde, une jeune lady qui a dû s'exiler de son Angleterre natale pendant deux ans suite à un scandale, voyage à bord de l'Empress of Ireland, un paquebot luxueux, pour enfin rentrer chez elle. Le voyage commence bien jusqu'à cette nuit maudite du 29 mai 1914. Le paquebot est embouti par un charbonnier et coule avec ses passagers. Adélaïde doit lutter férocement pour sa survie et s'extirper du bateau. Cette nuit bouleversera à jamais son destin ainsi que celui d'Aidan, un homme oh combien mystérieux qui décide de se porter au secours des passagers de l'Empress of Ireland.

Que dire de ce livre si ce n'est qu'il nous happe dès les premières secondes de lecture. On est tout de suite embarqué dans un voyage dans le temps. On sent que l'auteure a fait beaucoup de recherches historiques grâce à tous ces petits détails qui émaillent le récit et le rendent encore plus réaliste. On a vraiment l'impression d'être en 1914. Le spectre de la Première Guerre mondiale flotte d'ailleurs au-dessus de cette histoire.

Comme je le disais, on est tout de suite embarqué par le récit, notamment grâce à Adélaïde. Cette jeune femme impétueuse et au fort caractère est attachante. Son charisme fait qu'on a envie de découvrir son histoire et ses mésaventures. Sa vie est loin d'être de tout repos et c'est peu de le dire.

Aidan lui est un personnage plus compliqué à cerner, il cache des choses, notamment sur la vraie raison de sa présence sur les abords du fleuve Saint-Laurent. Ses mystères et ses secrets mettent d'ailleurs en danger Adélaïde qui est loin de soupçonner la vérité tant Aidan souffle le chaud et froid avec elle. Aidan mériterait bien que quelqu'un lui ouvre les yeux sur son comportement parfois limite envers Adélaïde.

J'ai passé un très bon moment avec ces personnages. Ici on est loin des romances historiques gnangnan comme on a souvent l'habitude de croiser. Ici, certes il y a un commencement de romance entre Adélaïde et Aidan, mais ce livre a une vraie intrigue, forte et pleine de suspense.

Ce roman a une vraie trame qui nous tient en haleine jusqu'au bout et nous fait douter quant à l'avenir de nos héros qui risquent fort de vivre d'autres péripéties.

À travers ce livre, Sonia Alain, nous fait voyager à une époque riche en danger et nous fait découvrir d'une autre façon son cher Québec qui lui tient tant à cœur.

Mél’ lectures

 

« D’AMOUR ET DE HAINE » LE TOME 1 « QUAND TOUT BASCULE »
par Pando, blogue Livre sa vie
Le 12 décembre 2016

 

☯ AVIS DE PANDO ☯

Ce livre n’est pas passé loin du coup de cœur, j’ai tellement aimé ce qui j’ai lu, Sonia Alain m’a encore une fois fait frissonner, pleurer. J’ai été très impressionnée par tout le travail effectué par l’auteure, toutes ces informations apportées au texte nous expliquant chaque détail, chaque moment sans jamais nous ennuyer ou nous faire perdre le fils de l’histoire, ce livre est un puits d’informations toutes plus passionnantes les unes que les autres.

J’aime quand je lis un livre, aller me renseigner sur les éléments qui l’entourent, c’est donc très émue que j’ai plongé dans cette lecture, le fait qu’une partie de celle-ci soit tirée de faits réels ajoute un côté éprouvant à l’histoire. Les personnages utilisés ainsi que les événements qui se déroulent sont incorporés très naturellement, ce qui a rendu le récit des plus poignant et qui m’a souvent fait verser une petite larme.

Parlons maintenant de ce qui s’y passe, Adélaïde est une jeune femme qui va voir sa vie complément bouleversée, elle se trouve à bord de « l’Empress of Ireland », le bateau est censé la ramener en Angleterre pour y rejoindre ses parents, qui après avoir fait l’objet d’un scandale se sont exilés et recommencent une nouvelle vie avec sa tante et son oncle, malheureusement le bateau n’arrivera jamais à son port, il va faire naufrage. Les conditions de survie d’Adélaïde ne tiennent qu’à sa force mentale, elle refuse de sombrer avec le paquebot, c’est à bout de force, à un rien de la mort qu’elle sera secourue. L’homme qui lui viendra en aide ne cessera de la hanter, bien qu’elle ne sache de qui il s’agit elle ne peut s’empêcher de penser à lui. De son côté Aidan MacBain ne s’attendait pas  à revivre un moment aussi éprouvant depuis la mort de sa femme, il va pourtant faire tout ce qui est en son pouvoir pour venir en aide aux naufragés, il sera très perturbé par la fragilité et la force d’Adélaïde, il pensait ne plus jamais la revoir, mais le destin en décider autrement.

Le naufrage ne sera pas le dernier danger qui guettera Adélaïde et si le destin a mis Aidan sur sa route, il a aussi mis le danger qui rôde autour de lui, ils devront ensemble, faire preuve de vigilance. Entre eux une attirance forte se crée, mais ils ont beaucoup de mal à ne pas se disputer, ils ne cesseront de brasser le chaud et le froid, Adélaïde devra faire attention à ne pas se laisser prendre au jeu de séduction de celui-ci au risque de salir sa nouvelle réputation.

Lors de cette lecture rien n’épargnera nos deux héros, ils vont vivre des moments très forts, risqués, ils vont souvent devoir se battre avec eux même pour garder la vie sauve, une lecture palpitante pleine de rebondissements tous très inattendus. Entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un pas et Adélaïde et Aidan vont en avoir la preuve, batailler avec leur raison pour ne pas se perdre dans cette histoire d’amour qui pourrait les séparer à jamais, ils devront aussi faire avec les aléas de la vie qui ne seront pas toujours facile à vivre pour la jeune femme, la pauvre va en voir de toutes les couleurs, des souffrances aussi bien physiques que psychologiques. Ils devront faire les choix qui s’imposeront à eux, sans rien laisser paraitre et essayer tant bien que mal de se reconstruire.

Une lecture qui m’aura subjuguée du début à la fin, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce premier tome, un roman à essentiellement deux voix : on jongle entre Adélaïde et Aidan, mais certaines des personnes qui les entourent viendront ajouter un point de vue qui donnera à l’histoire un côté plus profond dans ce qu’ils sont en train de vivre. La fin de ce tome laisse à penser que ce qui attend nos deux protagonistes ne sera pas de tout repos, j’ai vraiment hâte de pouvoir la lire. Je ne pensais vraiment pas m’attacher autant à ces personnages généreux au caractère fort. De la couverture au contenu, dans ce livre tout y est un véritable plaisir pour les yeux et l’imagination. 

NOTE : 4,5/5

Livre sa vie

 

D'amour et de haine T.1
par le blogue Le pur bonheur Blog littéraire
Le 12 décembre 2016

 

Chronique

Le mélange historique et de romance est juste tout simplement WOW! Sonia Alain a vraiment fait d'énormes recherches et s'est vraiment donnée à fond pour son livre. J'ai vraiment appris en lisant, c'est le deuxième roman du genre que je lis en si peu de temps et j'adore mélanger ma passion avec de nouvelles connaissances. Le livre était écrit autour d'un événement historique dont je ne connaissais même pas l'existence.

L'histoire commence avec notre personnage principale Adélaïde de Beauchamps qui est à bord de l'Empress of Ireland, un bateau s'étant échoué il y a de nombreuses années. Il n'a pas fait les manchettes comme le Titanic, car c'était en temps de guerre (la Première Guerre mondiale). Pourtant, il a fait quasiment autant de morts que le Titanic lui-même. Dès le premier chapitre, l'auteure nous plonge dans le drame. On ressent vraiment la détresse des passagers et c'est  tellement difficile de voir qu'aussi peu de gens s'en sortent vivants. On a réellement l'impression d'être présent et de ressentir les frissons nous parcourir le corps lorsque tout le monde se retrouve pris au piège de l'eau tellement froide qu'ils ont le sentiment de se faire transpercer par des couteaux.

J'ai vraiment aimé le concept d'un amour ''interdit'. On sait bien que Aidan et Adélaïde ont une grande attirance l'un envers l'autre, Sonia Alain nous décrit parfaitement la tension qui se maintient durant tout le roman entre les deux personnages. Les scènes romantiques sont sublimes et pas TROP intenses non plus, elles ne prennent pas toute la place. Tout le long du roman, j'attendais le moment où Aidan allait laisser tomber ses peurs pour découvrir à nouveau l'amour avec Adélaïde. Nous sommes tenus en haleine pendant un bon bout, et c'est très plaisant. J'ai déjà très hâte de lire le tome 2 de cette romance historique qui se passe en Afrique. Le premier tome nous laisse sur le chapitre numéro un du deuxième livre et j'ai très hâte de l'avoir en main pour m'y mettre...

Le pur bonheur Blog littéraire

 

D'amour et de haine, tome 1 de Sonia Alain
par Les lectures de la Diablotine
Le 22 décembre 2016

 

Avis :

Il faut que je vous parle de cette première de couverture que je trouve vraiment très belle et qui à elle seule représente parfaitement la situation de ce roman de façon sobre, sans trop en faire. Cela représente la douceur et la force de notre héroïne.

 

Comme vous devez vous en douter, c'est une romance historique que je vous propose de découvrir aujourd'hui. D'entrée de jeu, nous avons le droit à quelques références du fameux Titanic et de son destin tragique...

 

Nous sommes sur l'Empress of Ireland. La vie d'Adélaïde va totalement basculer avec ce naufrage qui causera beaucoup de perte humaine laissant quelques survivants dans une eau glacée. Adélaïde en fait partie. Ce voyage qui devait lui offrir une nouvelle vie va la plonger dans le désespoir. La mort de ses compagnons de voyage la fait terriblement souffrir, ce que l'on peut comprendre aisément. On développe de l'empathie pour Adélaïde, on se sent mal pour elle, pour ce qu'elle ressent. Son moral en a pris un sacré coup tout comme son physique d'ailleurs ! L'homme qui lui portera secours ne cessera de la hanter. Elle ne sait pas qui il est, mais elle n'arrive pas à se l'ôter de la tête...

 

Une fois arrivée chez des amis de sa tante, cela se passe plutôt bien jusqu'à ce que l'homme qui lui est venu en aide lors du naufrage ne fasse irruption dans sa vie. Il s'appelle Aidan MacBain.

 

Malheureusement, le naufrage ne sera pas le dernier danger qui guettera Adélaïde. Le destin a placé Aidan sur sa route, il y a aussi mis le danger qui rôde autour de ce dernier. Ensemble, ils devront y faire face.

 

Les deux protagonistes ne seront pas épargnés par la plume impitoyable de Sonia qui fera vivre à ses personnages des moments extrêmement forts. Le titre prend tout son sens une fois qu'Adélaïde et Aidan vont se retrouver. C'est un jeu du "je t'aime moi non plus" qui va s'installer entre eux pour notre plaisir, ils livreront bataille avec leur raison afin de ne pas se perdre dans cette histoire d'amour qui pourrait les séparer pour toujours !

 

Ils devront également faire face aux aléas de la vie qui n'épargneront pas la pauvre Adélaïde. Elle en verra des vertes et des pas mûres ! Elle vivra une torture aussi bien physique que morale. Ils vont être amenés à faire des choix qui les aideront à se reconstruire...

 

"D'amour et de haine" est une lecture qui m'aura littéralement happé, une fois commencée, je n'ai pu lâcher ma lecture jusqu'à la dernière page ! Et quand je vous dis la dernière page, c'est vraiment la dernière page, car j'ai lu le premier chapitre du second tome que nous offre Sonia à la fin du premier tome ! Mais que n'ai-je pas fait comme bêtise à ce moment-là ! Parce que si je voulais la suite en terminant le premier tome, ça se confirme d'autant plus à la dernière page !

 

Les recherches de l'auteur sont impressionnantes, elle nous livre un récit jusque dans les moindres détails, récupérant des noms de vraies personnes qui se trouvaient sur l'Empress of Ireland.

 

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce premier opus ! Sonia nous offre une romance historique à deux voix entre Adélaïde et Aidan, mais quelques personnages viendront donner leur point de vue ce qui donnera à l'histoire un côté plus profond encore. La fin de ce tome nous laisse penser que la suite des événements ne sera pas de tout repos pour nos protagonistes.

 

C'est avec un immense plaisir que j'ai retrouvé la belle plume de Sonia Alain, qui plus est dans un registre que je ne lui connaissais pas ! Sonia a une plume qui vous marque, qui vous touche, de celle que vous vous rappelez pendant longtemps. C'est ce qui va se passer avec le premier tome "D'amour et de haine", car maintenant, je veux la suiteeeeee !

 

Vous l'aurez compris, ce premier volume est un coup de cœur pour moi et je ne peux que vous recommander la lecture de ce petit bijou littéraire !

 

Note : 10/10

Les lectures de la Diablotine

 

D’amour et de haine #1 – Quand tout bascule
Par le blogue « Le monde enchanté de mes lectures »
Le 26 décembre 2016

 

L’avis d’Eloradana

Excellente Lecture !

Je dois vous dire que je ne suis absolument pas une habituée des romances historiques, j’ai de suite été attirée par la nouvelle saga de Sonia Alain et ayant adoré son précédent roman j’ai décidé de me laisser tenter. Et je ne regrette absolument pas ce choix de lecture.

 

Un véritable moment hors du temps !

Sonia Alain nous livre là une magnifique épopée historique. Une romance hors du commun mais pas que..

 

Adélaïde de Beauchamp embarque sur l'Empress of Ireland pour se rendre en Angleterre rejoindre ses parents mais le destin en décide autrement et le navire fait naufrage, survient l’effroi dans la vie de la jeune femme, elle qui n’aspirait qu’à une nouvelle vie moins tumultueuse elle sera obligée de faire face à de nouvelles difficultés. Mais Adélaïde est une femme avec une force de caractère insoupçonnée, elle luttera pour s’en sortir avec l’aide d'Aidan MacBain, un homme qui ne cessera de revenir dans ses pensées inlassablement.

 

Nos deux héros étaient destinés à se revoir et leur avenir est incertain car le danger rôde. Les convenances de l’époque mettent une distance certaine entre Adélaïde et Aidan mais leur attirance est plus forte que la raison. Leur duo est assez intense et complexe et de nombreuses choses entrent en jeu.

 

Avec Sonia Alain je m’attendais à un récit haut de gamme et j’avoue que je suis totalement comblée par cette lecture. Elle a pour habitude de surprendre son lectorat avec des histoires originales qui sortent de l’ordinaire. Ici, les nombreuses descriptions plongent le lecteur dans une ambiance aux multiples facettes. Tout commence dans le chaos du naufrage, la douleur et l’horreur s’emparent de nos personnages, j’ai trouvé cette partie très prenante et l’auteure m’a surprise avec les rebondissements qui vont survenir tout au long du récit.

 

J’ai toujours eu un peu d’appréhension avec les récits historiques car je suis plus habituée à la littérature contemporaine mais je dois avouer que je dois passer à côté de très belles histoires. Les personnages de Sonia Alain évoluent continuellement, petit à petit ils se livrent à nous pour nous faire vivre l’histoire comme si on y était et je vous avoue que cela m’a vraiment captivée.

 

L’auteure ne se lance pas à l’aveugle et tout ce qu’elle nous conte est le fruit de recherches précises et très bien relatées dans son histoire.

 

La plume de l'auteure est toujours aussi agréable, et d'une richesse infinie. Le style de l’auteure nous transmet la passion de l’auteure pour la littérature à travers des mots choisis et utilisés à bon escient.

 

L’intrigue est palpitante et la romance tumultueuse et pas de tout repos. La récit est à la hauteur de mes espérances et je suis ravie d’avoir fait ce bond dans le temps avec Adélaïde et Aidan.

 

En bref, ce premier tome nous met en condition en nous faisant ressentir énormément d’émotions. J’ai souffert avec nos personnages, je me suis sentie spectatrice de ce qu’ils ont vécus avec effroi, en gardant toujours une note d’espoir. Adélaïde est une femme forte et je l’ai trouvé vraiment courageuse. Aidan, lui, est un homme poursuivit par son passé qui aura bien du mal à se sortir de cette emprise. J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman hors du temps qui m’a fait entrevoir un genre que je découvre à peine.

 

Cette lecture en trois mots : Surprenante - Palpitante et émouvante.

Note : 5 plumes

Le monde enchanté de mes lectures

 

D'AMOUR ET DE HAINE - TOME 1 - QUAND TOUT BASCULE
Par Laetitia, blogue Sous le Feuillage
Le 28 décembre 2016

 

Lorsque l'auteur Sonia Alain m'a contacté pour savoir si j'étais intéressée par le tome 1 D'amour et de haine, j'en fus fort heureuse car j'avais beaucoup aimé le tome 1 des Gardiens des portes. Cela fait très longtemps que je n'ai pas lu de romance historique mais le sujet de cette nouvelle saga me plaisait énormément : le naufrage passé inaperçu (à cause du Titanic) de l'Empress of Ireland, un paquebot reliant le Québec à l'Angleterre. A son bord, Adélaïde de Beauchamp, une jeune lady ayant quitté l'Angleterre suite à une liaison sulfureuse qui lui a coûté sa réputation. En cette nuit du 29 mai 1914, dans les eaux glaciales du fleuve Saint-Laurent, le paquebot embouti un charbonnier. Adélaïde vit les moments les plus tragiques et effrayants de sa vie. Sauvée de la noyade par Aidan MacBain venu aidé les équipages alentours, elle s'en sort avec moindre mal. En réalité Aidan MacBain est un espion et il est missionné au Québec afin de surveiller un groupe d'allemands. L'intrigue se déroulant en 1914, à l'orée donc de la Première Guerre Mondiale et de toute la problématique politique Allemagne/ Alliés. Recueillie par des amis de sa tante et de son oncle, Adélaïde passe sa convalescence à l'abri des regards, dans la campagne québécoise. Aidan MacBain, lui, n'a pas oublié la manière à la fois tendre et vulnérable dont la jeune inconnue qu'il a sauvé des eaux, s'est abandonnée, livrée à elle-même et à son sort. Il n'a qu'une envie, la retrouver...

 

C'est une très belle découverte que ce tome 1. Il y a tout ce que j'aime et ça fait du bien de lire une sacrée bonne saga historique avec ce qu'il faut de romance mais beaucoup et surtout de scènes pimentées. Dès les premières pages, le lecteur est pris par la prose lyrique, raffinée et sensuelle de Sonia Alain. C'est qu'elle écrit merveilleusement bien, d'une plume érudite et élégante, riche en descriptions et en émotions. J'ai eu les larmes aux yeux au moment du naufrage tellement Sonia Alain arrive à décrire précisément les émotions qui assaillent l'héroïne. Si le début du roman commence sur un drame, très vite, Sonia Alain y distille les prémisses d'une intrigue amoureuse/ affective, fort audacieuse, parsemée de suspense, notamment en ce qui concerne le personnage charismatique d'Aidan MacBain. Il traîne dans des affaires louches, en lien avec des missions secrètes pour le gouvernement britannique.

 

Il y a donc toute cette thématique historique d'un contexte riche de tensions (et là mon chéri m'a parlé des sous-marins allemands qui étaient suspectés de torpiller des navires étrangers à la fois militaires et civils). Du coup ce contexte d'espionnage à l'orée de la Première Guerre Mondiale est assez captivant. Mais ce qui m'a le plus fait vibrer, c'est la relation tumultueuse, torride, érotique et addictive entre Adélaïde et Aidan. Assortie des règles de bienséance de l'époque où un homme et une femme n'ont pas le droit d'entretenir de complicité ou de relations intimes sans que cela n'entâche leur réputation...cette relation est faite d'attirance, de répulsion, de désir et de rejet...et AOUCH!!! c'est génial! On nage en pleines montagnes russes.

 

Que d'émotions! de sensations fortes... j'ai lu avec frénésie, j'ai fait défiler les pages pour savoir comment allait évoluer la relation entre Aidan et Adélaïde et je n'ai pas été déçue. Aidan a quelque chose de fougueux, de viril, de séducteur, avec un côté mauvais garçon bien que tout à fait gentleman dont l'attitude m'a rappelée agréablement Mr Darcy. Lorsqu'il cède à ses pulsions, c'est CHAUD BOUILLANT!! Sonia Alain nous offre ainsi un savoureux mélange qui touche parfois à la perfection avec de la romance sensuelle (car l'érotisme n'est pas qu'affaire de sexe mais d'approche, de séduction, de dialogues), de drame, de suspense, de rebondissements et le tout, éclairé de documentations fournies sur le Québec de cette époque. Sonia Alain a une écriture singulière, à la fois exaltante et passionnante, on entre facilement dans le sujet et surtout elle ne nous déçoit pas car les héros, leurs actes sont à la hauteur de son style puissant et touchant. On passe un excellent moment de lecture, diablement efficace et terriblement prenant. Je n'ai pas pu lâcher le livre avant la fin tellement c'était bon... et quelle fin qui impose de toute urgence de lire la suite! Merci à elle pour sa confiance et pour ce beau coup de cœur, d'autant plus meilleur qu'il est inattendu!

 

Sous le Feuillage

 

D'amour et de haine T1 Quand tout bascule de Sonia Alain
Par le blogue « Les Reines de la Nuit »
Le 13 janvier 2017

 

L’avis de Rosalie

Adélaïde de Beauchamp s'est exilée au Québec depuis 2 ans suite à un scandale. Mais le temps a passé et ses parents exigent son retour en Angleterre. Elle quitte donc son oncle et sa tante qui l'avaient accueillie comme leur propre fille pour entamer son voyage de retour à bord de l'Empress of Ireland, un paquebot de luxe. Mais suite à l'apparition aussi soudaine qu'inattendue d'une nappe de brume, un terrible accident se produit, précipitant dans les eaux glaciales des centaines de personnes et entrainant la mort de 592 d'entre elles.

 

Adélaïde fait partie des survivants, mais elle reste marquée dans sa chair et dans son esprit par le drame. Secourue par un mystérieux homme dont elle ne sait rien, elle se retrouve sous l'aile protectrice de Lady Reford, une amie de sa tante. Peu à peu, la jeune femme remonte la pente, mais reste très fragilisée suite au drame. Au cours d'un souper, elle rencontre son mystérieux sauveur qui a pour nom Aidan MacBain. Ce dernier ne la reconnait pas, qui pourrait d'ailleurs reconnaitre en cette jeune lady raffinée, la pauvre créature échevelée et misérable qu'il a sauvée ? Adélaïde, voulant rester discrète sur son accident, se tait et ne révèle rien à Aidan.

 

Grossière erreur ! En effet, le jeune gentleman, espion pour la couronne, envoyé en mission au Québec, se méprend sur l'attitude de la jeune femme. Sa curiosité aiguisée, il n'aura de cesse de tenter de percer son secret. La pauvre Adélaïde n'est pas au bout de ses peines et de ses souffrances ! Et les sentiments qu'elle ressent pour Aidan n'arrangent rien ! Quant à lui, il fait tout pour résister à l'attraction qu'il ressent pour la jeune femme.

 

Tout commence par ce terrible drame, le naufrage qui nous fait penser à celui du Titanic. Mais là où pour le Titanic, le paquebot a mis 2h40 pour sombrer, l'Empress of Ireland, lui, n'a mis que 14 minutes, empêchant de sauver plus de passagers.

 

Adélaïde est donc une jeune lady, exilée suite à un scandale. Mais face à l'adversité, elle se révèle être pleine de ressource et fait preuve d'une force de caractère hors du commun. Et du caractère, elle va en avoir besoin. Tout d'abord face à Aidan et à son caractère plutôt ... abrupt. Et ensuite, vu tout ce qui lui arrive, elle n'en aura pas de trop.

 

Le moins que l'on puisse dire est que Sonia en fait voir de toutes les couleurs à la jeune femme, entre noyade, tentative d'enlèvement, blessure, isolement au cœur de l'hiver et j'en passe ...

 

Quant à Aidan, suite au décès de sa femme, enlevée et tuée par des espions qu'il poursuivait. Il est dur, intransigeant et lutte de toutes ses forces contre l'attirance qu'il ressent pour la jeune femme n'hésitant pas à se montrer odieux. Mais le combat est perdu d'avance.

 

En bref, ce roman nous entraine au cœur d'une histoire d'amour dramatique. Dramatique, mais passionnante. Je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir une certaine tendresse pour Adélaïde, cette jeune femme malmenée par la vie et le destin qui semblent s'acharner sur elle.

 

Aidan m'a agacée plus d'une fois en soufflant le chaud et le froid et faisant tourner Adélaïde en bourrique.

 

Mais ce que la société de l'époque pouvait être coincée ! Si on ne se changeait pas pour le souper, c'était un manque de savoir vivre, si on s'appuyait sur l'épaule de son sauveur après avoir failli périr noyée et gelée, c'était un manque de savoir-vivre .... Et la pire de tout, c'est Lady Hawkins, une vraie mégère !!! Je lui aurais bien flanqué une raclée à celle-la !

 

Cette lecture est un coup de cœur et m'a laissé une envie irrépressible de découvrir la suite de l'histoire.

Adélaïde et Aidan finiront-ils par se retrouver et vivre, enfin, leur amour ?

 

Coup de cœur!

Note 5/5

 

Les Reines de la Nuit

 

D’AMOUR ET DE HAINE 1 - QUAND TOUT BASCULE
Par le blogue Sariahlit
Le 19 janvier 2017

 

Mon avis :

Adélaïde de Beauchamp, éloignée de chez elle depuis deux années suite à un scandale qui lui a coûté sa réputation auprès de la haute société, embarque dans l’Empress of Ireland, un paquebot qui assure la liaison entre le Québec et l’Angleterre pour retourner chez les siens. La nuit du 29 mai 1914, alors que l’équipage baigne dans la bonne humeur, le paquebot est soudainement pris dans un brouillard intense. Il emboutit un charbonnier qui se trouvait sur son passage et coule rapidement dans les eaux glaciales du fleuve Saint-Laurent, ne laissant pas le temps aux passagers de prendre la fuite. Adélaïde échappe miraculeusement au naufrage pour mieux se laisser couler dans les eaux glacées. Elle s’en sort une nouvelle fois, sauvée in extremis de la noyade par Aidan MacBain, un des nombreux marins venus aider au sauvetage. L’homme ne cessera de hanter l'esprit d’Adélaïde. Mais Aidan n’est pas ce qu’il semble paraître, un simple matelot. Et malgré les sentiments qui le poussent à penser à la jeune femme qu’il a sauvée, il ne peut revivre le même drame qui lui a enlevé son épouse et s’astreint à rester loin d’elle.

 

Sonia Alain a fait un travail formidable sur ce récit, une histoire très différente de sa saga Gardiens des portes. Elle a parfaitement su recréer l'ambiance, les us et coutumes de l’époque. On sent également qu’elle a fait de nombreuses recherches pour être proche des faits réels et nous offrir le maximum de détails pour vivre les scènes pleinement. On retrouve d’ailleurs le nom de différents protagonistes ayant réellement été présents sur le navire : Henry Kendall le commandant, les acteurs Laurence S. Irving et Mabel Hackney,… Ce drame où peu de personnes ont survécu est l’amorce de la rencontre entre Adélaïde et Aidan. Il est dommage que le naufrage n’ait pas été plus exploité. Mais il s’agit avant tout d’une romance entre deux êtres que le destin semble vouloir séparer coûte que coûte.

 

L’auteure ne leur laisse aucun temps de répit : les événements s’enchaînent, le naufrage n'était pas le seul accident que subit Adélaïde. Cette dernière a une force mentale qui la pousse à survivre quoiqu'il arrive. Mais aussi une certaine fragilité face à sa malchance qui nous pousse, nous lecteur, à l’apprécier. En quelques mots, ce fut une lecture qui m’a subjuguée du début à la fin, tant par les descriptions que par la force des sentiments qui se dégagent du récit. C’est un plaisir à découvrir et j’espère avoir l’occasion de parcourir la suite.

 

★★★★☆

 

Sariahlit

 

D'amour et de haine tome 1 de Sonia Alain
Par le blogue « Ma passion livresque »
Le 21 janvier 2017

 

Ma critique :

Ce livre est prenant dès le début, car on entre de suite dans le vif du sujet. L'auteure n'y va pas de main morte pour nous montrer que ce livre est à la fois dramatique et merveilleux... Dès les premières pages, les larmes nous montent aux yeux.

 

Les personnages sont vraiment attachants. Surtout Aidan. Même s'il est mystérieux, distant et parfois vraiment mauvais, on a toujours envie d'en connaitre plus sur lui, car il est vraiment intrigant.

Quant à Adélaïde, je la respecte vraiment, car après tout ce qu'elle a vécu, je ne sais pas comment elle fait pour tenir debout...

 

Cette romance historique est vraiment très belle et surtout nous montre que quoiqu'il arrive, on peut réussir à remonter la pente, à se reconstruire. Ce livre est vraiment dramatique et triste, mais en même temps si émouvant !

 

La fin m'a laissée sur ma faim et un peu en colère. Comment Sonia Alain peut-elle nous laisser ainsi ? Comment Aidan peut-il faire ça ? C'est juste... tellement horrible ! Il me faut vite la suite...

 

La plume de l'auteure est vraiment fluide et prenante. Les descriptions sont très bonnes, mais parfois un peu trop longues....

 

Pour conclure, j'ai vraiment bien aimé ce livre et j'ai hâte de lire la suite des aventures d'Adélaïde et d'Aidan !

 

Ma note: 4 étoiles sur 5

 

Ma passion livresque

 

D’amour et de haine
Par Dominik, blogue Mademoiselle Post’it
Le 26 janvier 2017

 

Mon avis

Une lecture rafraichissante, elle a su me captiver du début à la fin. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l’horreur des hautes mers, cette épreuve que personne ne veut vive lors d’un voyage en croisière. Adélaïde réussit bien malgré elle à survivre au naufrage, et cette épreuve lui a aussi apporté un bien lourd fardeau. Très vite, nous faisons face à des sentiments qui nous touchent droit au coeur. *Et Oui bien sûr en tant que femme le romantisme est un aspect qui me touche particulièrement.* Elle pense avoir rencontré l’amour, mais ne sait que faire de ces sentiments, sachant bien que cette relation ne peut être réalisable. De voir ainsi deux âmes se rebeller autant contre leurs propres émotions, m’a apporté un lot de rage et de compassion à part égal.

 

Je suis vraiment impressionnée de la façon que l’auteure « Sonia Alain » a pu m’entrainer dans ce genre de romance. Ouff elle m’a officiellement conquise ahah. 🙂 Félicitations !!

 

Mademoiselle Post'it

 

Une belle critique sur "Damour et de haine - Quand tout bascule" au début de la vidéo | Point lecture #47 d'Amandine, la booktubeuse d'Amandine love reading

D'amour et de haine : Quand tout bascule
Par MissDupont, du blogue Bookivores
Le 18 février 2017

 

L'avis de MissDupont :

 

Comme je vous en ai déjà parlé dans une précédente chronique, je ne suis pas une grande fan d'histoire. Je suis plus portée sur le moment présent et sur l'avenir que sur le passé. De plus, j'ai souvent beaucoup de mal à me laisser transporter dans un roman qui se passe à une époque que je n'ai pas vécu.

Mais avec D'amour et de haine, je dois dire que j'ai été conquise.

 

La première fois que j'ai lu un roman de Sonia Alain fut Annabel et Max : Adultes consentants. Un roman contemporain et beaucoup plutôt porté sur l'érotisme.

J'avais été charmée - voire même totalement conquise - par son style.

Avec D'amour et de haine on est totalement ailleurs. Bien qu'il y ait quelques scènes sensuelles, la plume de Sonia est très différente. J'étais complètement envoûtée par la justesse du ton donné, par sa beauté. Combien de fois me suis-je mise à lire tout haut afin d'entendre cette mélodie textuelle ?! Croyez-moi, même ma fille de 11 ans ne se lassait pas de m'entendre.

 

Vraiment ce roman a tout pour plaire...

Volet historique intéressant

Histoire d'amour compliquée

Action bien dosée

Suspense à profusion

Personnages attachants

Nombreux rebondissements

 

Le fait que l'auteure est choisie de débuter son histoire en s'inspirant d'une réelle tragédie qui a eu lieu au Québec - soit le naufrage de l'Empress of Ireland - a fait en sorte de capter toute mon attention dès le départ. La curiosité piquée ainsi au vif, on ne peut faire autrement que de vouloir savoir ce qu'il arrivera ensuite et comment l'histoire se terminera au bout du compte.

 

Chapeau à Mme Alain! Ce roman est une pure merveille que je vous invite à découvrir.

 

Bookivores

 

D’amour et de haine, tome 2 : La trahison
Par le blogue Au Chapitre
Le 27 février 2017

 

Mon avis

 

Chronique du tome 1 par ici!

 

Adélaïde réussira-t-elle à enfin vivre en paix? Après avoir été charmée par le tome 1 il y a quelques mois, c'est avec grand plaisir que je me replongeais dans cette histoire pour connaître la suite.

 

Il faut dire une chose, cette romance ne manque pas d'action! J'ai beaucoup aimé que le tome 2 soit très différent du premier. Les personnages sont les mêmes, mais l'histoire se déroule dans un contexte très peu similaire. J'avais rarement lu un roman se déroulant en Afrique lors de la Première Guerre mondiale. Le contexte historique est mis au second plan derrière la romance, mais j'ai trouvé cette idée rafraichissante après le premier tome qui se déroulait au Québec. L'ambiance de chaleur et de sable détonnait franchement et j'ai beaucoup aimé voir les personnages dans ce décor.

 

J'avais adoré la romance dans le premier livre et elle a continué à me garder captivée dans le second! L'amour d’Aidan et Adélaïde est passionnel. Ils s'aiment et se détestent à la fois, chacun leur tour, créant des situations pas possibles! J'avais dit la même chose dans ma critique du tome 1, mais Sonia Alain a un vrai don pour l'écriture des scènes romantiques un peu osées. Une romance de grande qualité, à mon avis!

 

Entre les scènes de romance, l'action n'arrête pas non plus! Les personnages se retrouvent à lutter pour leur survie un nombre incalculable de fois.

 

Du côté des personnages, je les adore. Je trouve que l'auteure les a construit d'une manière cohérente et qu'elle réussit à les faire évoluer en étant fidèles à eux-mêmes. Aidan est un badboy... et il le reste! Je ne sais plus si je dois l'aimer ou le détester (mais j'adore ce dilemme!).

 

La romance n'est pas mon genre de prédilection, mais celle-là, je l'adore! Très hâte au dernier tome pour connaître la conclusion de la liaison d'Aidan et Adélaïde!

 

Note : 9/10

 

Au Chapitre

 

D'Amour et de Haine T1
Par Cocomilady, site « Les Rebelles-Webzine »
Le 10 mars 2017

 

Mon avis :

 

Waouh ! Quelle fabuleuse romance historique !

 

J'ai eu un coup de foudre pour ce roman comme je n'en avais pas eu depuis longtemps pour une romance historique. Je peux vous dire qu'elle est digne des plus grands titres du genre ("Cendres dans le vent", "Le chardon et le Tartan"...)

 

J'étais sûre d'apprécier ma lecture, car je ne suis jamais déçue par les romans de Sonia Alain, mais là, il a dépassé toutes mes attentes.

 

Aventure, passion, émotion, amour, drame, tout y est et l'on voyage tout au long du roman au gré des péripéties de son héroïne. Je me dois aussi de saluer l'extraordinaire travail de recherches de l'auteure qui comme à son habitude a été très pointilleuse à ce sujet. C'est d'ailleurs grâce à cela que l'on arrive aussi bien à s'immerger et s'imaginer les faits et les lieux.

 

Dans cette nouvelle saga, elle utilise comme trame de fond pour commencer son histoire le naufrage d'un paquebot du même genre que le Titanic, deux ans après la catastrophe qui a coûté la vie à des milliers de personnes. Je n'en avais jamais entendu parler, car comme elle l'explique si bien, avec la Première Guerre mondiale qui débutait, ce fait divers tragique et meurtrier est passé à travers l'histoire sans que l'on s'appesantisse dessus en Europe et ailleurs dans le monde. Mais les habitants du Québec qui ont vécu ce drame, récupéré les corps et les quelques survivants, n'ont jamais oublié...

 

Adélaïde, une jeune fille de bonne fille qui partait rejoindre ses parents en Angleterre, est l'une de ces survivants. Sa volonté hors norme lui a permis de s'extraire de la prison d'acier qui n'a coulé qu'en un quart d'heure. Elle lutte ensuite contre la noyade et l'hypothermie avant d'être secourue par un homme qui va n'avoir de cesse de la sauver et la réchauffer. À partir de ce jour et malgré ses traumatismes, elle survivra, loin de s'imaginer que le destin lui fera recroiser l'homme à qui elle doit la vie...

 

J'ai particulièrement aimé les personnages (en dehors de l'apparence du héros que j'ai transformée à ma sauce, car moustache et barbe, ce n'était pas possible pour moi lol). Adélaïde est une jeune femme que rien n'arrête. Loin des mijaurées de la bonne société, elle sait rebondir à chaque fois et se sortir des pires situations. D'autre part, j'ai adoré que l'histoire ne soit pas figée, mais qu'au contraire elle nous fasse voyager.

 

La romance entre les deux protagonistes est belle, très bien amenée et pas gâchée par de trop nombreuses scènes de sexe au détriment d'une intrigue riche. J'avoue que j'ai une vraie hâte de découvrir la suite de leurs aventures, car je suis restée torturée par cette fin et je me suis sentie abandonnée à mon sort, tout comme la jeune Adélaïde.

 

Alors si vous aimez la romance historique, ou si vous cherchez une occasion de tenter ce genre, ce livre est fait pour vous. Vous craquerez vous aussi et en redemanderez, je peux vous l'assurer !

 

Note : 20/20

 

Cocomilady

 

Chronique littéraire «D'amour et de haine (tome 1), Quand tout bascule»
Par Chroniques d’une fleur Bleue
Le 22 mars 2017

 

Mon avis:

 

Je me suis laissée tenter par ce roman qui m'intriguait depuis un bon moment déjà de par son résumé accrocheur et aussi à cause de cette magnifique couverture! De plus, je n'avais encore jamais lu cette auteure et je voulais la découvrir avec cette romance historique, qui est bien davantage ce qu'elle laisse paraître, car il y a de l'émotion, du suspense, une bonne intrigue et une histoire d'amour pour le moins complexe, comme le laisse présager le titre de la série!

 

Je lève aussi mon chapeau à l'auteure en ce qui concerne le volet historique de ce roman, car j'ai été totalement transportée dans la période où se déroule l'histoire. J'ai aussi apprécié découvrir le contexte du naufrage de l'Empress of Ireland, l'une des catastrophes maritimes les plus meurtrières de l'histoire qui s'est déroulée dans le fleuve Saint-Laurent. Personnellement, j'ignorais qu'un tel drame se soit produit au Québec!

 

En ce qui concerne l'intrigue, nous suivons Adélaïde, une jeune Anglaise qui a dû s'exiler de l'Angleterre suite à un scandale de grande envergure qui a totalement ruiné sa réputation. Elle réussit toutefois à retrouver un semblant de paix au Québec avec son oncle et sa tante, mais ses parents réclament son retour en Angleterre et elle embarque donc sur l'Empress of Ireland...C'est là qu'Adélaïde va vivre la plus grande épreuve de sa vie en survivant au naufrage de ce navire et qu'elle devra réapprendre à vivre suite à cette tragédie. Cependant, cela ne sera pas facile, car à peine remise sur pied, elle croisera le chemin d'un homme qui a été l'un sauveteur qui a prit soin d'elle durant suite au drame...Tout va se compliquer par la suite...

 

J'ai beaucoup aimé nos deux protagonistes Adélaïde et Aidan qui ont tous les deux un passé douloureux et qui ont beaucoup souffert dans la vie, bien que ce soit de manière différente. Dès qu'ils ont interagi ensembles, j'ai tout de suite senti que leur relation ne serait pas facile de par plusieurs facteurs, que l'on sait d'entrée de jeu et d'autres que j'ai découvert au fil de ma lecture, et je peux dire que cela a été le cas!

 

Leur relation n'est pas toujours rose et m'a fait ressentir des émotions en montagnes russes. Cette dernière est à la fois tendue, passionnée et déroutante pour les partis impliqués, car ils ont tous les deux de bonnes raisons pour ne pas s'investir dans une histoire d'amour...De plus, il y a des moments où ils souffrent chacun de leur côté et leur dynamique n'est pas saine dans le sens où ils se font parfois plus de mal que de bien, mais Adélaïde et Aidan apprendrons petit à petit à «s’apprivoiser» et se rapprocheront bien davantage qu'ils ne l'auraient voulu au départ. En bref, un excellent premier tome qui a su me faire découvrir à la fois une époque en plein bouleversement, des personnages attachants et une histoire d'amour qui connait des hauts et des bas, mais qui va nous réserver bien des surprises dans le deuxième tome de la série!

 

Chroniques d’une fleur Bleue

 

Chronique littéraire «D'amour et de haine (tome 2), Trahison»
Par Chroniques d’une fleur Bleue
Le 28 mars 2017

 

Attention!!! Cette chronique contient des spoilers du tome 1 (chronique ici) de la série, alors si vous ne voulez pas gâcher la surprise du premier tome, ne lisez pas cette chronique!!!

 

Mon avis:

Après la fin pour le moins déchirante du premier tome de cette série, il me fallait absolument le deuxième tome pour enchaîner ma lecture, car j'ai été littéralement estomaqué par le départ d'Aidan, et ce, après tout ce qu'il a traversé avec Adélaïde! Si vous saviez à quel point j'étais en colère! Je suis allée me procurer La Trahison le plus rapidement possible pour savoir ce qui allait se passer avec nos deux protagonistes Adélaïde et Aidan et je n'ai pas été déçue!

 

Nous retrouvons Adélaïde, huit après le départ d'Aidan de Québec et après avoir vécu tant d’événements pour le moins, éprouvants...Adélaïde a su évoluer et s’endurcir durant ce temps et n'a pas l'intention de retomber amoureuse, surtout pas de cet Écossais (Aidan en l’occurrence)! Elle n'a pas non plus l'intention de le revoir et pars pour un voyage en Afrique, au Nigéria, avec son oncle, Henry et sa tante. Henry est très inquiet pour sa nièce, surtout qu'il sait qu'Aidan est sous ses ordres et que ce dernier est en mission à seulement quelques lieues de là où Adélaïde se trouve! Après des bouleversements au sein de la mission à laquelle Aidan, participe, Adélaïde s'y retrouvera mêlée après s'y être portée volontaire, mais cela implique de se retrouver face au danger et face à Aidan...

 

Dans ce tome, le décor change radicalement, car on passe de la bonne société du Bas-Saint-Laurent et des intrigues qui s'y déroule, à l'Afrique où les coutumes sont radicalement différentes. L'ambiance dépeinte par l'auteure a su me captiver, car les descriptions rendaient l'histoire tellement atmosphérique et propice à capter la beauté des lieux que j'en ai été littéralement transporté! De plus, j'ai aimé voir les personnages évoluer dans ce décor et ce contexte, car cela sera propice à des situations où nos deux protagonistes seront confrontés à leurs véritables sentiments...

 

De plus, l'action que se déroule dans cette suite est davantage soutenue, ce qui m'a maintenu en haleine tout le long de ma lecture! Je ne vous en dirais pas davantage, car je vais vous laisser découvrir l'histoire par vous-même et il se passe aussi tellement de choses dans ce roman que cela ne serait pas évident de ne pas en dire trop! La fin m'a une fois de plus laissée sur ma faim, mais je vais attendre patiemment le troisième tome qui est prévu pour le début de l'année 2018. En bref, cette suite à su me ravir et contient tout ce qu'il faut : une ambiance atmosphérique, du suspense, de l'action à profusion, du danger et bien évidemment une romance qui bien qu'un peu compliquée, elle reste toujours aussi addictive!

 

Chroniques d’une fleur Bleue

 

D'AMOUR ET DE HAINE: TOME 1 QUAND TOUT BASCULE De Sonia Alain
Par Georges, blogue Les avis de Georges
Le 14 avril 2017

 

Mon premier ressenti :

Une couverture superbe qui je trouve représente très bien le titre de la série "D'amour et de haine". Un joli titre au passage. L'amour représenté sûrement par cette mariée et la haine par ce mauvais temps qui va s'abattre. La police de caractère est également très jolie. C'est une, voir la plus belle couverture que j'ai vu depuis que j'ai mon site. Elle est magnifique oui, mais elle reste mystérieuse. De quoi va nous parler ce roman ?

 

Mon avis :

Il y a deux choses qui m'ont principalement plus avec ce roman. En premier lieu, l'histoire et en second lieu la plume de l'auteur.

Saviez-vous que malgré le fait qu'il s'agit d'une romance, cette histoire de naufrage est véridique. Cela s'est même déroulé presque deux ans jours pour jour après celui du Titanic, mais l'histoire de ce naufrage n'est jamais parvenue jusqu'en Europe. Pourquoi? Allez savoir.

L'histoire de ce naufrage donc m'a captivé et je n'ai plus lâché le livre. J'étais pris au "piège". Il me fallait savoir ce qui allait advenir d'Adélaïde. J'ai eu l'impression d'être spectateur d'une partie de sa vie et cela grâce à la plume de l'auteur. Eh oui, j'ai encore pris du plaisir dans ma lecture grâce à cette plume fluide, captivante. Je n'ai ressenti aucun temps mort dans ma lecture, les événements se déroulaient devant mes yeux, je dégustais avec plaisir les phrases distillées par Sonia Alain. C'est tellement bien décrit que l'on n'avait aucune peine à imaginer certaines scènes. C'est tout simplement un roman vivant, fort, plein de suspens, d'action, d'amour. Un très bon roman tout simplement.

Les personnages sont très attachants, petit à petit nous les découvrons au fil de notre lecture.

Sonia Alain m'avait conquis avec le premier tome du "Gardien des Portes" et avec ce roman elle réalise un doublé. Elle nous fait voyager et ce voyage n'est pas près de s'arrêter. La suite promet d'être grandiose.

Si vous aimez lire ce genre de roman, je ne peux que vous conseillez de le lire. Pour les autres et bien faites de même, le tester c'est l'adopté. Moi c'est fait.

 

À savoir : Vous pouvez vous procurer ce livre au format papier ici ou , au format Kindle .

 

Les avis de Gorges

 

Allô Vedettes - 11-17 juin 2017 | Publicité pleine page à l’endos de la page couverture

Allô Vedettes - 11-17 juin 2017 | Publicité pleine page à l’endos de la page couverture

D’amour et de haine, tome 2 : La trahison
Par les hroniques livresques
Le 11 juin 2017

 

J'avais hâte de découvrir la suite des aventures d’Adélaïde après le final du premier tome. Se retrouvant seule, Aidan étant parti pour sa mission (je ne dévoile rien, le résumé l'indique) elle a du mal à se reprendre. Plussieurs semaines sont passées et la voilà dans l’obligation de partir avec son oncle et sa tante au Nigéria. La guerre est toujours présente en Europe, mais elle est également dans la majeure partie du monde. Les Allemands cherchent la moindre faille pour obtenir le résultat voulu : une mainmise sur le monde. L'oncle d'Adélaïde, Henry Brand, a une mission de la plus haute importance : récupérer des données qui pourraient affaiblir l'ennemi. Mais les plans ne sont pas toujours fait pour réussir. Il faudra qu'il fasse appel à Aidan MacBain pour lui ramener sa chère nièce. Adélaïde veut absolument prendre partie dans cette guerre monstrueuse et son concours sera plus que précieux.

 

« Pour quelqu'un qui ne l'aurait pas côtoyée par le passé, son mutisme persistant aurait pu se confondre avec de la condescendance, mais Aidan la connaissait bien et ne s'y laissa pas tromper. De toute évidence, elle était harassée de fatigue et commençait sans doute à prendre la pleine mesure de son choix. Il était prêt à parier qu'elle aurait préféré se retrouver à mille lieues de cet endroit, et il n'était pas loin de la vérité. »

 

J'ai été soufflé par le tout. L'histoire qui démarre sur une Adélaïde qui a changé. Le départ de celui auquel elle s'était attachée la profondément modifiée. Elle se fiche de ce que les autres peuvent dire dorénavant. Plus dure, plus froide, elle peine à sourire lorsqu'ils arrivent elle et ses oncle et tante au Nigéria. Une guerre qui n'est pas montré comme quelque chose de "tout va bien, les méchants vont mourir vite, la guerre c'est quelque chose de joyeux". Au contraire, Sonia nous dépeint ce qui est la folie des hommes dans son ensemble. L'Afrique n'est que le début du voyage. Lorsqu'elle va s'engager dans une voie quasi sans issue, se retrouvant face à ses démons, Aidan MacBain Major de son équipe, elle ne sait pas ce qui l'attend jusqu'à ce qu'il lui ouvre les yeux. Une menace sous-jacente, venant du passé ressurgit. La rendre entière à son oncle est devenue une priorité. L'Afrique n'est qu'une étape, vint ensuite les pays arabes, puis l'Égypte, et ce n'est que la moitié du chemin. Le monde est devenu fou, la guerre éclate un peu plus dans le moindre recoin, les trahisons, les complots, les combats sont incessants. Et pourtant, entre les deux qui se battent mutuellement contre leur propres sentiments, ils pensent d'abord à tous ceux qui vont peut-être mourir dans les rangs de l'armée. Un terrain difficile pour une véritable explication entre les deux personnages principaux.

 

Concernant ces derniers, ces personnages. Sonia n'hésite pas à les mettre dans des situations précaires, (abusives aussi hein !!!) le danger est partout ! Lorsqu'un monstre du tome 1 (oui elle ne les avait pas tous tués pfff) revient, nous suivons Adélaïde avec des frissons d'angoisse. Une course poursuite sur deux tableaux : celle de réussir à arrêter une guerre et celle d'une vengeance qui date depuis bien des années. Elle passe par bien des émotions, les montagnes russes n'ont l'air que de simple train-train pour enfant. Elle a tellement souffert, qu'elle n'attend plus rien de la vie. C'est également devenue une combattante au final, une survivante. Mais l'auteur est une véritable sadique en puissance. La jeune femme va avoir bon nombre d'épreuves qui aurait pu faire devenir fou n'importe qui. Ce n'est pas bien loin à un moment donné lorsqu'elle en apprend encore plus sur Aidan. En parlant de cet homme, je dois dire que je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il fait. La fin ne justifie pas les moyens. Ses manières ne sont pas celles d'un gentleman, mais lorsque l'on est en guerre, impossible de le rester. Les bonnes manières ? On s'en fiche, ce qu'il faut c'est du résultat. C'est un combattant hors pair, qui arrive à être touché physiquement, donc pas un invincible. Mais je reste sur ma position et celle de Percy : Non, il n'aurait jamais dû faire cela. Je comprends parfaitement le choix d'Adélaïde à la fin du livre !

 

Entre les deux c'est devenu très compliqué. Au début, aucun des deux ne veut admettre qu'il a des sentiments pour l'autre. Par moment j'ai eu envie de mettre des baffles à l'un comme à l'autre. Mais au final je comprends parfaitement le fait qu'ils veulent se préserver. Il y a tellement d'horreur dans ce monde que vivre une idylle n'est pas possible, surtout lorsque l'on est traqué ! Ils se cherchent mutuellement, à tour de rôle sans pour autant dire ce qu'il pense. Mais à un moment donné, il va y avoir un déclencheur. Trop tard, trop tôt, peu importe l'un des deux ne va pas vouloir entendre les mots.

 

Il y a des personnages secondaires qui sont vraiment impressionnants de réalisme. Esther, la tante d'Adélaïde est un soutien infaillible autant pour elle que pour son époux. Ce dernier est un véritable père pour la jeune femme. Le couple est admirable dans tout ce qu'ils entreprennent et sait écouter. J'ai eu mal au cœur pour ce qui va leur arriver. Les trahisons viennent forcément de gens qu'on ne croirait pas. Il y a ces peuples qui vivent en Afrique et qui n'ont rien, mais qui se contente du peu. La barrière de la langue n'est pas un problème lorsque c'est le cœur qui parle. Et puis il y a Percy que nous retrouvons, pour mon plaisir. Il est important même s'il fait partie des secondaires. C'est un pilier sur qui les autres peuvent se reposer.

 

Des personnages intenses, des situations travaillées, une histoire qui ne s'arrête pas. J'avais adoré le premier tome, j'ai aimé encore plus ce second tome. L'Afrique n'est pas un pays auquel nous pensons lorsque nous parlons de la Première Guerre mondiale. C'est rare, mais c'est très instructif de voir comment les autres pays voient ce qui se passait en Europe. Et au final, qui se passait dans leur propre pays, ou terre proche.

 

La romance et l'histoire se partagent le récit. Un coup nous avons la romance en premier plan, la fois d'après elle passe au second plan. Plus de sexe dans ce livre, mais les personnages ont évolué. Ils vivent dans des communautés plus ouvertes à l'intimité, moins contraintes des "bonnes manières de la société". Le paraître est vraiment une plaie. Beaucoup d'actions, de scènes psychologiques qui mettent à mal les nerfs et les esprits des personnages. Sonia a une plume magique qui m'envoute à chaque fois.

 

En conclusion, un second tome encore meilleur. Beaucoup de tout, pour faire simple (actions, drame, histoire, historique, romance, sexe, trahison, combats, vengeance, survit, tristesse, découverte et j'en passe encore pour faire plus compliqué). Une fin qui ne peut pas s'arrêter ainsi, comme tout le livre qui a été sadisme sur sadisme. Des us et coutumes peu dévoilés ailleurs que j'ai découvert ici et que j'ai aimé. Vivement le troisième tome !

 

Les chroniques livresques

 

Allô Vedettes - 1er juillet 2017 | Publicité pleine page à l’endos de la page couverture

Allô Vedettes - 1er juillet 2017 | Publicité pleine page à l’endos de la page couverture

D'amour et de haine tome 1 - Quand tout bascule
Par Nikky, du blogue Miss Bavard
Le 7 juillet 2017

 

Mon avis:

 

Tout d'abord j'étais très motivée à me lancer dans cette lecture.  J'ai un faible pour les romances historiques et je connaissais bien cette auteure pour avoir déjà lu d'autres de ses oeuvres.  Alors me voilà, en vacances, sur la plage avec ma liseuse en me disant «je vais en avoir pour la semaine avec mon roman historique!!!» Et bien non, 48 heures plus tard et un beau bronzage il était terminé, dé-vo-ré!

 

Alors nous sommes à l'aube de la 1ère guerre mondiale, il flotte un aura de dangerosité tout au long du roman. Notre héroïne, Adélaïde, sous une fausse identité, tente de fuir un scandale de l'autre côté l'Atlantique. Elle se retrouve sur l'Empress of Ireland alors qu'il fait naufrage.  Elle fait la rencontre de Aidan, un agent secret, qui lui vient en aide.  Ils se perdent de vue pendant un temps mais leurs chemins finissent par se recroiser. Leurs sentiments se développent bien malgré eux mais le destin s'acharne à les maintenir éloignés.

 

Adélaïde est une jeune fille sensible qui vit quotidiennement avec le poids du scandale auquel elle a été mêlée et tente de refaire sa vie.  On ressent avec elle toute l'importance que revêt à cette époque le souci de maintenir une bonne réputation.  Au coeur de la haute société, un regard mal interprété peut ruiner l'avenir d'une jeune femme célibataire. Ce combat elle en fait sa priorité.

 

Aidan développe des sentiments très forts envers elle mais sa position d'agent secret ne lui permet pas d'exposer Adélaïde aux dangers de la guerre. Surtout qu'il ne lui dévoile jamais ce qu'il est réellement.  Les temps sont durs et il ne lui arrive que des mésaventures à cette jeune fille. Mais quoi qu'il arrive et à quel point le combat intérieur qu'il mène est intense, Aidan est toujours là pour lui sauver la mise.

 

Ce qui m'a conquise dès les premières pages c'est le souci du détail lors des descriptions que fait l'auteure. Par exemple, on vit la détresse des passagers lors du naufrage et la résilience qui en suit.  On est plongé dans cette période d'incertitudes où le Canada est un jeune pays en construction et se retrouve très tôt mêlé à une guerre sur le vieux continent.  La trame du livre se base sur des faits historiques authentiques et nous séduit du début à la fin. L'auteure y mêle une intrigue qui m'a tenu en haleine et qui me force à me procurer le deuxième tome immédiatement.

 

Ma note: 4/5

 

Miss Bavard

 

*D’amour et de haine* T2 : La trahison
Par Céline Boisjoly, site Les mille et une pages de LM
Le 9 juillet 2017

 

*Merci à Sonia Alain, auteure-partenaire, de Mille et une pages LM, pour m’avoir permis de lire cet excellent roman historique*

 

-Roman historique, angoisse, Allemand, frisson, guerre, amour-

 

Le commentaire de Céline :

Si vous avez adoré le tome 1,  tout comme moi, attendez de lire le tome 2. Wow! Adélaïde va finalement quitter le Québec pour aller vivre au Cameroun avec son oncle et sa tante et essayer d’oublier Aidan qui l’a abandonné ! La guerre étant aussi présente, son oncle acceptera son aide pour l’aider à détruire la base de transmission des Allemands. Mais…… Elle devra travailler sous les ordres d’Aidan, à commencer par un entraînement pour combattre, qui est assez rigoureux. Quoique, Adélaïde soit beaucoup plus forte de caractère et beaucoup plus déterminée dans le tome 2, je ne sais pas si cela sera suffisant pour qu’elle puisse passer au travers des épreuves qui l’attendent, et, dieu seul sait qu’elle va en avoir. Surtout revoir Aidan et un homme qu’elle n’aurait jamais pensé revoir un jour ! Mais ! Je ne vous dis pas, c’est qui ! Je vous laisse la surprise. Entre le plus pur bonheur et les drames assez affreux qu’elle va vivre, Adélaïde aura non seulement à combattre l’ennemi, mais aussi à combattre son amour pour Aidan ! Mais, va-t-elle réussir ? Pour le savoir, il va falloir vous procurer cet excellent roman.

 

Je peux vous dire que Sonia Alain n’a vraiment rien à envier aux autres auteurs de romans historiques. Son écriture et ses descriptions sont tellement remarquables que je n’avais pas l’impression de lire le livre, j’avais plutôt l’impression de vivre l’histoire. Lire ce roman, c’est comme embarquer dans des montagnes russes, chaque page tournée nous fait vivre tout plein d’émotions fortes. Un excellent roman que je vous recommande sans aucune, aucune hésitation ! 

 

Les mille et une pages de LM

 

D’amour et de Haine Tome 2 – La trahison
Par le blogue Au-delà des mots
Le 12 juillet 2017

 

Mon avis

Depuis 1 an, grâce à Mme Alain, j’ai voyagé comme je n’ai jamais voyagé ! J’ai pris connaissance de faits que je ne connaissais même pas ! Pas plus tard que cette semaine j’ai d’ailleurs vue un article sur l’Empress of Ireland, c’est spécial de lire un livre et de pouvoir ensuite mettre des images sur ce bateau ou Adelaïde a vécu sa première aventure !

 

Pour en venir au second tome de « D’amour et de Haine », je me suis laissée transportée dans des pays de l’autre côté de la terre, l’Afrique, l’Égypte et j’en passe… J’ai aussi appris à connaître un peu plus Adélaïde et Aidan ! La fin du premier tome m’avait laissé un peu sur ma faim, alors que nos deux tourtereaux étaient séparés. Adélaïde est alors devenue une femme différente, comme si elle s’était formé une carapace… Puis il revient… et va changer une fois de plus le cours de sa vie ! A partir de ce moment la jeune femme va découvrir que le monde est beaucoup plus dévasté qu’elle le croyait, la guerre fait rage, les Allemands se font de plus en plus agressifs, et elle, elle se retrouve au cœur de cette tragédie. Pourrait-elle y changer quelque chose ?

 

En plus des hostilités qui règnent autour d’eux, Entre nos deux personnages principaux les conflits se succèdent sans arrêt. Tout comme dans le premier tome, on ressent le mélange d’amour/haine qui volent autour d’eux…  Comment arriveront-ils à régler leurs différends à travers cette folie ?

 

Comme pas mal tous les livres de Sonia Alain, nous sommes percutés par l’action, la violence, la tristesse, mais aussi par les drames, l’amour et cette petite touche de romance qui font qu’on aime tant ses romans ! Et que dire du côté plus sensuelle… disons que Sonia n’a aucunement besoin d’envier les auteurs de genre érotique ! Elle excelle dans ce style aussi selon moi !

 

Ce que j’aime par-dessus tout de Sonia, c’est sa plume ! Depuis que j’ai créé mon blog, je n’ai jamais autant lu de livre d’auteur Québécois, et dans mon cœur Sonia Alain est placée bien haut dans la catégorie « Romance historique » J’aime la lire, j’aime être transporté dans ses histoires et ses lieux qui sont décrit avec tant de précisions ! Lorsqu’on lit, on se rend compte à quel point elle a peaufiné ses recherches ! Son écriture est élégante et raffinée, tout comme ses personnages.

 

Pour terminer, le seul point négatif que j’ai trouvé à ce roman (qui n’en est peut-être pas un en fait) c’est la fin qui nous laisse bredouille… Mais connaissant l’auteure, c’est tout à fait son genre. Une raison de plus pour attendre IMPATIEMMENT le tome 3 !

 

Coup de cœur

 

Au-delà des mots

 

D’amour et de haines, Tome 2, la trahison, une histoire d’amour qui fait voyager!
Par Shirley Noel, site Info-culture.biz
Le 15 juillet 2017

 

Le tome 2 de la trilogie D’amour et de haines, la trahison de Sonia Alain, un deuxième roman autant captivant qu’émoustillant. Du romantisme, de l’action et des voyages sont aux rendez-vous!

 

Pour ce tome 2, nous retrouvons Adélaïde, neuf mois après qu’Aidan l’ait laissé sur le quai de Québec, alors qu’elle s’apprête à partir avec son oncle et sa tante en Afrique. Ce qui me passionne le plus dans ce deuxième tome, c’est qu’il me permet de voyager, d’abord dans le temps, au début des années 1900, et surtout de voyager dans divers continents. On passe du temps en Afrique, au Nigeria, au Cameroun, en Algérie, pour revenir au Québec.

 

La plume de Sonia Alain est formidable, autant pour nous faire découvrir la jungle de l’Afrique, que pour nous décrire des palais, ou encore nous expliquer le mode de vie des gens du Cameroun, ou pour nous éblouir des quartiers privés d’un harem, alors qu’Adélaïde apprend à s’y détendre. Bref, ce roman nous faire voyager, en plus de nous divertir par ses scènes d’actions, de poursuites, d’enlèvements, et nous émoustiller par des moments intimes des plus torrides.

 

Connaissant déjà les personnages, il a été plus facile et évident d’entrer dans ce récit et se laisser guider par cette histoire très imagée de Sonia Alain. Naturellement, comme il y a un troisième tome en écriture, on s’attend bien que la fin de ce tome nous laisse sur notre faim et on a juste hâte de connaître le dénouement de cette trilogie.

 

Info-culture.biz

 

D’amour et de haine_T1_Quand tout bascule
Par Maman Chick Lit
Le 23 juillet 2017
 

Mon avis : Que j’ai aimé!

 

Ça faisait déjà un bon moment que je voulais découvrir la plume de Sonia Alain.

 

Le seul défaut que j’ai trouvé à ce livre est le fait d’avoir attendu beaucoup trop longtemps avant de le lire!

 

Sérieusement, cette histoire haletante nous plonge dans l’action dès les premières phrases. On est propulsé dans le monde d’Adélaïde qui est, ma foi du bon Dieu, remplis de rebondissements et d’épreuves!

 

J’en ai eu le souffle coupé à plusieurs reprises durant ma lecture.

 

On peut dire qu’Adélaïde ne l’a pas eu facile dans la vie, ce qui fait en sorte qu’on se retrouve attaché à une jeune femme forte, combattante et courageuse.

 

Une lecture qui est écrite d’une manière impeccable tant au niveau de la transition entre les deux personnages principaux, que par les descriptions parfaites et sans longueurs. L’auteure à maniée le tout avec brio. C’est d’une fluidité désarmante! Je n’ai pu faire autre chose que de dévorer ce livre dans les plus brefs délais!  

 

**Mon conjoint n’a pas dû me trouver intéressante, moi qui voulais, à chaque occasion, me replonger dans l’histoire d’Adélaïde! J’étais littéralement absorbée!**

 

En plus, l’auteure nous offre une fin qui nous promet un deuxième tome tout aussi rempli (sinon plus) d’actions et d’aventures!

 

Ne faites pas comme moi, lisez-le dès que vous le pouvez! Ne tardez pas plus longtemps avant de vous plonger dans le monde merveilleux de Sonia Alain!

 

Note : Médaille d’or

 

Maman chick lit

 

La Québécoise Sonia Alain publiée en France
Par Claire Saim, site Onirik
Le 28 juillet 2017
 

Sonia Alain vient de l’annoncer sur sa page Facebook, les éditions françaises City viennent d’acquérir les droits du premier tome de sa série historique D’amour et de haine.

 

Publiée à l’origine au Québec chez Ada, cette série prévue en 3 tomes se passe entre le Canada et l’Europe en 1914. Le premier tome, intitulé Quand tout bascule revient sur l’épisode tragique du naufrage de l’Empress of Ireland.

 

Sortie chez City Editions en 2018 !

Onirik

 

D’AMOUR ET DE HAINE, TOME 2 – LA TRAHISON
Par le blogue I love books
Le 25 août 2017

 

J’ai adoré le premier tome, mais celui-là est encore meilleur que le premier.

On y retrouve nos personnages préférés au cœur de l’Afrique. Chaque page de ce livre se tourne à une vitesse phénoménale, j’ai été captivé par cette histoire.

J’ai aimé en découvrir plus sur Adélaïde, elle est beaucoup plus forte et déterminée. Les personnages sont vraiment attachants.

 

Dans ce tome, on est plonge en plein cœur de la guerre, au Cameroun. Adélaïde va vouloir aider son oncle à détruire une base de transmission allemande. Elle devra travailler sous les ordres d’Aidan, son ex-fiancé.

Comment survivre à la présence d’Aidan qui lui est de nouveau imposée.

Aidan est amoureux d’elle, mais il ne sait pas comment être avec elle sans la mettre en danger permanent.

Combien de fois l’a-t-il rejetée ou abandonnée et mis en danger ? Il l’avait fait pour la protéger de Krauss. Mais n’est-il pas allé trop loin pour se venger de Krauss et prenant Adélaïde pour appât et lui brisait le coeur.

 

Adélaïde se retrouve au milieu d’un conflit sanguinaire qui la dépasse et transforme sa vie en un véritable calvaire. Elle veut sortir de ce cauchemar et laisser derrière elle tout ce qui lui rappelle l’homme qu’elle aime et partir sans se retourner. Après tout ce qu’elle a vécu, je ne sais pas comment elle fait pour tenir debout.

 

La plume de Sonia Alain est toujours aussi, fluide, douce, entrainante, avec de superbes descriptions qui nous font voyager.

Il a dépassé toutes mes attentes. J’ai vraiment adoré ce deuxième tome.

Un coup de cœur. J’ai hâte de lire la suite. À lire sans aucune, aucune hésitation !

 

I love books

 

QUAND TOUT BASCULE (D’AMOUR ET DE HAINE 1)
Par le blogue Le boudoir du livre
Le 25 août 2017

 

Mon avis :

 

Wow !! Tel est le mot qui caractérise mon état d’esprit après avoir terminé le premier tome d’Amour et de Haine. Passionnée par les romans historiques, je ne suis qu’impressionnée par la qualité du travail mené par Sonia Alain sur cette trilogie digne des plus grandes sagas romanesques et historiques parues à ce jour.

 

Vous l’aurez compris c’est un énorme coup de cœur pour ce premier tome attendu avec tant d’impatience après sa sortie au Canada. Gagné à l’occasion du concours St Valentin organisé par la maison d’édition ADA (10 livres reçus), il me tardait de le commencer mais ayant peur d’avoir une trop longue attente avant la sortie du deuxième tome en France (Amazon), j’ai attendu d’avoir la suite en main avant de commencer cette superbe série.

 

Dans ce premier tome, Sonia Alain pose les bases de sa série, de sa magnifique plume, l’auteur nous fait entrer dans un univers mélangeant histoire avec des faits historiques méconnus (du moins en France), des personnages plus qu’attachants, de l’action entremêlée dans une magnifique histoire d’amour sur fond de guerre. Il n’en fallait pas plus pour me faire craquer, moi qui aime les livres aboutis où l’auteur maîtrise son univers, ses personnages mais aussi montre le travail apporté en termes de recherches et de précisions historiques, j’ai été gâté.

 

J’admire la manière dont Sonia Alain nous parle de la tragédie de l’Empress of Ireland, j’ai été bouleversée en découvrant ce moment important de l’histoire dont je n’avais jamais entendu parler. Vous l’aurez compris, je suis passée par toutes les émotions allant des larmes à l’inquiétude, au suspense…

 

Je vous laisse découvrir plus en profondeur ce livre qui m’a fait voyager !

 

Adélaïde de Beauchamp, passagère sur l’Empress of Ireland est en route vers l’Angleterre avec Charlotte, sa suivante et fidèle amie. Suite à un scandale, elle a fait un tour du monde en compagnie de sa tante et de son oncle, Lord Brand, diplomate.

 

Il n’aura fallu que quelques minutes pour que le destin des personnages bascule dans l’horreur. Il n’y a plus le choix, chacun doit tout faire pour sauver sa vie.

 

Le navire où Adélaïde de Beauchamp est à bord entre en collision avec un autre paquebot.

 

C’est dans cette tragédie que l’on va faire la connaissance d’autres passagers dont certains seront liés à notre héroïne.

 

Face à l’horreur, Adélaïde va montrer qui elle est réellement. Derrière le masque qu’elle porte en société se cache une jeune femme au caractère affirmé et curieuse du monde qui l’entoure. C’est grâce à sa détermination qu’elle arrivera à réchapper du moins physiquement d’une catastrophe sans précédent mais aussi grâce à Aidan MacBain.

 

Une rencontre qui va sceller à jamais leurs destins.

 

Prise en charge par Elsie Reford, une amie de sa tante, Adélaïde va tenter de se reconstruire aidée par sa bienfaitrice qui va l’aider à reprendre sa vie sociale en main.

 

Lors de son séjour chez les Redford, une rencontre va bouleverser Adélaïde faisant resurgir tout ce qu’elle essaie vainement de dissimuler aux yeux du monde.

 

Adélaïde et Aidan sont deux êtres qu’un événement a bouleversé leurs vies à tout jamais.

 

Aidan est attiré par Adélaïde et va mener l’enquête pour savoir si celle-ci peut contrecarrer ses plans.

 

A l’inverse d’Aidan, Adélaïde fera tout pour ne plus se retrouver en présence de la seule personne qui bien qu’elle l’ait sauvé lui rappelle cette nuit d’horreur.

 

Le jeu du chat et de la souris laissera-t-il la place à l’amour ?

 

Son passé et les raisons de son exil referont surface au moment où elle arrivait enfin à recommencer à vivre.

 

Pour sauver sa réputation, elle va devoir accepter l’inimaginable.

 

Les évènements s’enchaînent, les questions se posent et les secrets se révèlent.

 

Des héros qui n’ont pas froid aux yeux, de l’action avec une belle histoire d’amour. Avec « D’Amour et de Haine », la plume de Sonia Alain nous plonge dans une saga historique qui ne laissera personne indifférent  !

 

Laissez-vous séduire par l’histoire d’Adélaïde et d’Aidan à l’aube de la Première Guerre mondiale !

 

Coup de cœur

 

Le boudoir du livre

 

D’AMOUR ET DE HAINE : TOME 1
Par le blogue Readeuse
Le 29 août 2017

 

Mon avis

 

Wow !! Quel livre !! Un énorme coup de cœur !! Ce livre est différent de ce que je lis habituellement, mais il m’a complètement charmé. Je ne suis pas encore remis de mes émotions.  Je l’ai carrément dévoré. Impossible d’arrêter.

 

Nous suivons donc Adélaïde, en 1914 lorsqu’elle se rend en Angleterre à bord de l’Empress of Ireland. L’histoire commence avec une tragédie et c’est très bouleversant, j’étais sous le choc. Ensuite, il s’agit comme le titre le dit d’une histoire d’amour et de haine entre les deux personnages principaux qui ont tous les deux un passé très mouvementé ce qui fait en sorte qu’ils sont déjà blessés par la vie, et se sont fait une carapace. Avec leur bagage, aucune chance que ce soit facile, leur relation est donc très mouvementée, mais, aux combien touchantes.

 

Il y a beaucoup d’actions et de revirement dans cette histoire, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer, sans compter qu’on passe par toutes les émotions possibles. De plus, je trouve cela encore plus intéressant du fait que nous sommes en 1914 et que la différence des mœurs à cette époque contrairement à la nôtre m’a fait sourire plus d’une fois, mais Sonia Alain a aussi réussi à me faire rêver à cette époque. Lorsque j’ai finalement refermé la dernière page de ce livre, je pensais qu’à une chose je veux lire la suite.

 

Note : 15/10

 

Readeuse

 

LA TRAHISON (D’AMOUR ET DE HAINE 2)
Par le blogue Le boudoir du livre
Le 7 septembre 2017

 

Mon avis :

 

J’étais impatiente de lire la suite des aventures d’Adélaïde et d’Aidan, Sonia Alain m’avait laissé en plein désarroi à la fin du tome 1 et j’avoue avoir été contente que la suite soit sortie en France car l’attente aurait été trop dure. Quand j’ai tourné la dernière page, je me suis dit « Wow, quel livre pourrais-je lire après celui-ci ? ». Malheureusement, cette fois-ci, je vais devoir patienter un long moment avant de savoir le dernier mot de l’histoire d’Adélaïde et d’Aidan. Et qu’est-ce qu’il me tarde de découvrir les retrouvailles d’Aidan et d’Adélaïde, les conditions de travail d’Adélaïde en tant qu’infirmière, la naissance de son enfant…

 

Merci aux éditions ADA pour faire un travail aussi remarquable sur les livres de Sonia et à l’auteur pour ce travail de qualité qui m’a fait connaître un pan de l’histoire méconnue.

 

Conseil : Avant de commencer à lire cette saga, je vous recommande d’aller faire un tour ici, vous découvrirez pleins de photos sur l’univers de la saga et votre immersion dans « D’Amour et de Haine » n’en sera que meilleure.

 

1915. Neuf mois après le suspens où nous avait laissé Sonia Alain, c’est avec impatience qu’on retrouve Adélaïde, accompagnée de son oncle et de sa tante à bord d’un bateau en direction du Nigéria. Promu Gouverneur du Nigéria, Lord Brand utilise son rôle d’actionnaire de la compagnie Price’s Candles pour assurer sa couverture.

 

Adélaïde est lucide et devine que leur venue au Nigéria est lié avec la guerre qui fait rage. Le Cameroun étant sous domination allemande, il ne fait aucun doute que son oncle est en mission.

 

Le départ de notre héroïne au Nigéria est le prétexte parfait pour oublier la personne qui lui a brisé le cœur, le piétinant de la pire des façons.

 

Pourtant, même à des milliers de kilomètres, Adélaïde ne peut s’empêcher de penser à lui, elle qui s’est pourtant jurée de ne plus se laisser submerger par ses émotions ne peut oublier Aidan.

 

Au bord du gouffre, elle s’est lancée à corps perdu dans sa formation d’infirmière afin d’être utile en ces temps de guerre et a réussit à affronter sa peur de l’eau.

 

C’est donc une nouvelle Adélaïde que nous dévoile Sonia dans ce deuxième tome. Plus rien ne la retenant en Angleterre, Adélaïde laisse son titre de Lady et ses us et coutumes pour être enfin elle-même.

 

C’est avec l’espoir de démarrer une nouvelle vie qu’Adélaïde entreprend cette longue traversée et ce sans Charlotte.

 

Dans le premier tome, Adélaïde découvrait l’amour et prenait peu à peu son envol, dans « La trahison », on retrouve une certaine maturité, une intelligence et de l’indépendance entraperçu précédemment.

 

Dès les premières pages, des sujets forts sont abordés rendant l’histoire encore plus réelle aux yeux des lecteurs. A l’inverse du premier tome où toutes les pièces du puzzle se mettaient doucement en place, ici le lecteur est confronté à la réalité sur le terrain ; la présence des autorités britanniques qui se croient en terrain conquis. Les autochtones étant considérés comme inférieurs, sans aucun droit de revendiquer les contrées sauvages qu’ils habitent pourtant depuis des décennies et obligés de cohabiter avec les Anglais. Sans parler des femmes ayant eu un enfant avec l’occupant et qui sont exclus des leurs.

 

C’est Adélaïde qui souhaitant être utile, va essayer de changer les choses pour offrir un autre destin à ces personnes que la société rejette.

 

Suite à une conversation qu’elle n’aurait pas dû entendre Adélaïde voit l’une des principales raisons de sa venue dans cette contrée lointaine se rapprocher d’elle.

 

Tout son passé refait surface et face au danger et à la gravité de la situation, Adélaïde va mettre tout ses sentiments de côté pour servir son pays.

 

Adélaïde et Aidan se lance dans une mission des plus risquée et vont devoir face face à leur pire ennemi.

 

Le temps des explications est venu et avec lui celui des choix.

 

Le chemin d’Adélaïde et d’Aidan se révélera semé d’embûches.

 

Face à leurs sentiments, oseront-ils faire face à leur destin ?

 

Fuis-moi, je te suis, telle pourrait être la suite de leur histoire.

 

Ce second tome vous réserve un tourbillon d’émotions, de courses-poursuites, de passion et la douleur d’un amour peut-être à jamais perdu !

 

Suivez Adélaïde et Aidan à la découverte d’une Afrique en plein bouleversement !

 

Le boudoir du livre

 

D’amour et de haine, tome 2
Par Les lectures de la Diablotine
Le 22 septembre 2017

 

Avis :

J'avais hâte de découvrir la suite des aventures d'Adélaïde, hâte de savoir ce que nous réservait Sonia pour la suite de cette belle saga. J'ai tout fait pour trouver du temps pour pouvoir me jeter sur mon Graal 😍. En plus de ça, nous avons le droit à un épilogue et à un prologue, le rêve !

 

Aidan est parti en mission en abandonnant derrière lui Adélaïde qui a du mal à se reprendre en main. Elle va devoir prendre le large direction le Nigeria en compagnie de son oncle et de sa tante. La guerre est bien présente en Europe mais aussi sur le reste du globe. Les allemands sont à la recherche de la moindre faille pour conquérir le monde ! Cortex sort de ce corps !

 

L'oncle d'Adélaïde, Henry est missionné pour récupérer des données qui pourraient affaiblir l'ennemi. Seul, il n'y arrivera pas. Il va devoir faire appel à ce très cher Aidan afin qu'il puisse mettre sa nièce en sécurité mais c'est sans compter sur Adélaïde qui veut absolument prendre partie dans cette guerre monstrueuse...

 

Adélaïde a changé depuis le départ d'Aidan. Elle a perdu son sourire, sa joie de vivre. L'Afrique n'est qu'une étape parmi tant d'autres puisque l'on voyagera dans les pays Arabes puis en Égypte et nous n'avons pas encore tout visité ! J'ai eu l'impression moi aussi de voyager à travers ses pays, le temps de ces quelques pages.

 

La terre entière perd la raison. La guerre fait rage un peu partout sur le monde, les complots, les trahisons, les combats seront très présents mais c'est sans compter sur le combat que mènent Adélaïde et Aidan contre leur propres sentiments ! Ils pensent d'abord aux autres, aux personnes qui se battent sur les champs de bataille, à ceux qui perdent la vie inutilement, tout ça à cause de la folie des hommes. La bataille qu'ils mènent tout deux est difficile, sur tous les points.

 

Sonia a le chic pour mettre ses personnages dans des situations ô combien pas possible mais qui pour nous lecteurs, nous enchantent, il faut bien se l'avouer ! Surtout lorsque l'auteur décide de ressusciter ou de faire revenir à la vie ou de nous avoir fait croire qu'un personnage était mort mais qu'en réalité ce n'est pas le cas, cela donne une nouvelle dynamique à l'histoire et l'on prend part aux angoisses d'Adélaïde nous aussi ! Les émotions sont au rendez-vous, préparez votre cœur à faire un yoyo incroyable, Sonia ne nous ménage pas, et on en redemande !

 

Aidan est loin d'être un gentleman, il est un homme d'actions, lui c'est sur le terrain son dada ! Mais il ne faut pas oublier qu'il n'en reste pas moins un homme et qu'il peut être blessé à tout moment.

 

La relation entre ces deux têtes de mules est tendue. Ni l'un ni l'autre ne veut admettre ce qu'il ressent pour l'un. Je vous le dis, il y a des baffes qui se perdent ! J'avais envie de les mettre dans une pièce, entre quatre yeux et leur dire leur quatre vérités ! Ce n'est pas bien de vouloir jouer avec nos nerfs comme ça. Mais, j'arrive malgré tout à comprendre leur point de vue, vivre une relation amoureuse en pleine guerre, dans un monde où la guerre fait rage. Mais il serait bien de passer outre les préjugés et ceux que pensent les autres n'est-ce pas ?! Vont-ils un jour accepter cet amour et le vivre pleinement ?! That is the question...

 

Encore une fois Sonia nous fait voyager dans une aventure palpitante, dangereuse ! On a pas le temps de s'ennuyer, sa plume est exaltante, le ton est donné et nous on est avide de sa plume enchanteresse dans un monde de brutes !

 

Sonia a une plume qui vous marque, qui vous touche, de celle que vous vous rappelez pendant longtemps. Vous l'aurez compris, ce second volume est un coup de cœur pour moi et je ne peux que vous recommander la lecture de ce petit bijou littéraire ! Pour ma part, je n'ai qu'une hâte, lire le dernier opus ! Vivement la suiiiite !

 

 

Note : 10/10

 

Les lectures de la Diablotine

 

D’amour et de haine, tome 1
Par Boulimique des livres
Le 22 septembre 2017

 

Mon avis

Dans cette nouvelle saga, Sonia Alain nous conte l’histoire de deux personnages aussi attachants qu’exaspérants.

Adélaïde de Beauchamps et Aidan Mac Bain n’auraient jamais dû se rencontrer, mais le destin en a décidé autrement.

Adélaïde prend le bateau pour retourner en Angleterre, mais elle n’atteindra jamais sa destination, car le paquebot, dans lequel elle a pris place, va couler suite à une terrible collision. Elle va s’armer de courage et réussira à survivre à l’horreur. Elle sera secourue par un inconnu dont elle finira par recroiser le chemin. Un homme bien décidé à percer ses secrets.

 

J’ai adoré ce premier tome qui m’a fait passer par toutes les émotions possibles. Le naufrage est parfaitement décrit avec juste ce qu’il faut pour nous faire ressentir l’effroi de la situation, la tension ainsi que la panique qui émane des pauvres passagers.

 

L’honneur met aussi un point d’honneur a nous narrer la vie de la haute société et tous ces interdits. Les femmes n’ont quasiment aucune liberté et sont jugées au moindre écart. Heureusement, il existe certaines personnes beaucoup plus souples...

 

L’histoire et l’action ont une place prédominante dans ce premier tome au point de mettre la romance en second plan.

On ne s’ennuie jamais, les rebondissements interviennent au bon moment et l’intrigue nous donne toujours envie d’en savoir plus. D’ailleurs, je suis impatiente de commencer le tome 2.

 

Une chose est certaine, le titre convient parfaitement à l’histoire d’Adélaïde et d’Aidan.

Sonia Alain nous fait ici découvrir deux personnes plongées dans la tourmente, deux êtres que la vie n’a pas épargnés par le passé et qui leur a laissé des cicatrices très profondes.

 

Ce couple fait partie de ceux qui m’auront le plus fait tourner en bourrique tant ils soufflent le chaud et le froid. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir qu’ils sont faits l’un pour l’autre, qu’ils se complètent, mais bon...

 

Adélaïde semble fragile aux premiers abords, mais elle va vite nous montrer à quel point elle est forte et courageuse. Mais elle n’est pas parfaite et parfois on aimerait bien la secouer. Quant à Aidan... ah, Aidan!!! (soupirs). C’est le mâle (mal) dans toute sa splendeur. Il mérite parfois quelques claques surtout quand il se comporte comme un goujat, mais en même temps, il sait se montrer si attentionné que l’on finit par lui pardonner.

 

La fin est bouleversante, l’auteur nous laisse dans un état de détresse qui ne devrait pas être permis!!!

 

En bref, un coup de cœur pour ce premier tome.

 

Ma note : Coup de cœur

 

Boulimique des livres

 

D’amour et de haine T2 La trahison
Par Les Reines de la Nuit
Le 30 septembre 2017

 

L’avis de Rosalie

Je me demandais comment j'allais pouvoir vous parler de ce second tome sans trop dévoiler le dénouement du premier mais, à la lecture du résumé, je n'ai pas eu trop à m'en faire !

 

Adélaïde a donc été abandonnée par Aidan ce qui a brisé le coeur de la jeune femme.

Au cours des mois qui ont suivi, la jeune femme a érigé une barrière autour de son coeur et tenté d'oublier ce scélérat.

Son esprit y est plus ou moins parvenu mais son coeur - le traître - a du mal d'oublier.

La guerre sévit en Europe et touche tous les continents y compris l'Afrique où se rend Adélaïde avec son oncle et sa tante.

Mais le destin peu parfois se montrer bien cruel !

Pour preuve : il remet sur la route de la jeune femme, à peine remise de son chagrin, celui qui l'a tant fait souffrir : Aidan.

Les retrouvailles sont loin de se passer dans la joie et la bonne humeur.

Je tairai les détails de leur rencontre et des circonstances qui vont forcer les deux jeunes gens à partir ensemble pour le Cameroun, alors sous tutelle allemande pour ne pas dévoiler l'intrigue.

 

Mais Aidan n'a jamais pu oublier Adélaïde et ce rapprochement va lui demander un sang-froid et une maitrise de lui qu'il aura bien du mal à maintenir.

 

Autant vous dire que les étincelles entre eux vont être très nombreuses et même se transformer, parfois, en véritables feux d'artifice !!!

 

Et lorsqu'un ennemi du passé refait surface, c'est la vie même d'Adélaïde et d'Aidan qui sera en danger. Car la haine tenace que leur voue cet ennemi commun est immense.

 

L'amour les attendra-t-il, enfin, au bout du chemin ? Rien n'est moins sûr !

 

C'est avec beaucoup d'impatience que j'attendais de découvrir la suite de cette romance.

C'est chose faite et mon seul regret est de ne pas l'avoir lue plus tôt.

 

Sur fond de première guerre mondiale, nous retrouvons donc AdélaÏde et Aidan que l'on pourrait considérer - pour ma part - comme un couple maudit, tant le destin et le mauvais karma se mettent au travers de leur route.

Et pourtant, ils s'aiment ces deux-là mais l'une - échaudée par son abandon et sa souffrance encore vive - devenue plus dure, moins naïve et l'autre qui a du mal d'exprimer ses sentiments et qui a tendance à se servir de la jeune femme pour atteindre ses buts malgré l'amour qu'il lui porte ...

Et bien .... la communication a bien du mal à passer !!!

 

Et Sonia n'épargne pas ses héros, loin de là !

La jeune femme était déjà bien malmenée dans le premier tome mais dans celui-ci, sa situation ne s'arrange pas : enlevée, torturée, battue, le coeur laminé par les actes d'Aidan, pertes d'êtres chers et j'en passe ... Il ne fait pas bon être une héroïne dans les romans de Sonia !

Ni un héros d'ailleurs, car Aidan va aussi avoir son lot de souffrances en tout genre !

 

On ne peut s'empêcher de ressentir de la tendresse pour ce couple bien malmené !

Et nous ne pouvons que souhaiter que tout s'arrange pour eux car ils ont eu leur lot de souffrances et de malheurs !

 

En bref, une romance  historique qui nous fait découvrir une partie du continent africain, un magnifique travail de recherches de la part de Sonia et une histoire d'amour dramatique pleine d'aventures, de rebondissements, d'intrigues où l'espoir le dispute à la trahison !

 

Mais qui trahit qui ?

 

Note : 4,5/5

 

Les Reines de la Nuit

 

« D’amour et de haine » Le tome 2 « La trahison »
Par Livre sa Vie
Le 5 octobre 2017

 

AVIS DE PANDO

Une fois encore Sonia Alain a réussi à me bouleverser avec cette très belle histoire. Retrouver Adelaïde et  Aiden m’a fait beaucoup de bien, j’aime ces deux personnages de caractère qui se forcent à ne rien montrer, prisonniers de leurs souffrances et s’étant fait une raison de leur sentiments impossible à conjuguer avec la vie que mène Aiden.

 

C’est une Adelaïde changer que nous retrouvons, une femme que la vie a brisé et qui s’efforce de se reconstruire, depuis qu’Aiden l’a abandonné elle tente de ne plus penser à lui, de retour près de son oncle et de sa tante elle réapprend à avoir une vie calme. C’est en Afrique, au Nigeria plus exactement que nous reprenons l’histoire, que nous allons voir le vrai changement de la jeune femme, la découvrir sous un nouveau jour, plus forte, plus téméraire et qui se moque de la bienséance et du regard des autres. Mais la guerre gronde, et bientôt Adelaïde prendra une décision qui encore une fois la rendra vulnérable, la mettant en danger, mais qui ne peut se faire sans son soutien.

 

De son côté Aiden n’a pas oublié la jeune femme, la revoir lui causera un choc, surtout dans ces conditions. Il fera son possible pour ne pas repenser à leurs étreintes passées et la pousse à ne pas s’investir dans cette mission, mais Adélaïde à évoluer et il va rapidement s’en rendre compte. Entre eux on ressent la tension, ne pouvant supporter la présence de l’autre, se cherchant et se lançant dans des joutes verbales parfois violentes. Tous deux sont hantés par le désir qui les tiraille entre l’envie de se prendre dans le bras ou de s’étrangler, leur passé commun les poussera dans leur retranchement, à faire des choix dangereux et se mettre en  danger.  La tension est quasi permanente, les doutes et les imprévus vont fragiliser les remparts que nos personnages se sont forcés à forger autour d’eux. 

 

C’est encore une fois une lecture additive et remplie de rebondissements que l’auteure nous propose avec ce second tome, nous plongeant dans un univers réel et rempli de danger. J’ai au fil des pages retenu mon souffle à de nombreuses reprises, j’ai vécu chaque moment passé avec Adelaïde et Aiden. La double narration et les quelques interventions des personnages qui les entourent nous plongeant directement au cœur de l’histoire. J’ai aimé voyager, découvrir les paysages, partager et apprendre, mais aussi souffrir et me sentir démunie. J’aime beaucoup la plume de Sonia Alain, la façon dont elle fait prendre vie à ses livres.

 

Un second tome qui m’aura vraiment conquise, les émotions se mélangent, nous emportent dans des sentiments de bonheur mais aussi de tristesse, d’impuissance et de dégout face à certaines situations. J’ai été surprise par certains choix des personnages, par la façon dont certaines scènes se sont terminées. J’ai pleuré, j’ai craint pour eux et me suis impliquée de manière inattendue vis à vis des situations auxquelles ils ont dû faire face. C’est triste, c’est beau, il n’est pas simple de mettre des mots en sortant de cette lecture, ils ne seront pas rendre justice à l’histoire, ni aux personnages. Une fin qui encore une fois m’a prise au dépourvue, j’attends vraiment de pouvoir lire la suite avec grande impatience.

 

NOTE : 4,5/5

 

Livre sa Vie

 

D’amour et de haine, tome 1 : Quand tout bascule
Par Suzie, du blogue À la page de Suzie
Le 6 octobre 2017

 

Secrets, romance, tragédie... Quand tout bascule est le premier tome d'une saga historique qui ne nous laisse aucun moment de répit!

 

La vie d'Adélaïde n'est plus la même depuis qu'elle a quitté l'Angleterre. Elle a pris le nom de jeune fille de sa mère et afin de se faire un peu oublier, elle a passé les deux dernières années à Québec chez son oncle et sa tante. Mais la voilà de retour vers ses parents, vers sa terre natale. Alors qu'elle est sur l'Empress of Ireland, celui-ci fera naufrage près de Rimouski. À plusieurs reprises, Adélaïde est près de mourir jusqu'au moment où un jeune homme la retirera des eaux pour la sauver extremis. C'est sur le retour vers la terre ferme qu'Aidan prendra soin d'Adélaïde jusqu'à ce que le docteur prenne la relève.

 

Elsie Redford étant une bonne amie de la tante d'Adélaïde, celle-ci ira la chercher et l'emmènera chez elle où l'attend sa camériste qui a survécu, elle aussi, au naufrage. Les jours passants, Aidan ne cesse de penser à cette jeune femme. Elle l'a touché avec sa fragilité et sa vulnérabilité. Il la cherche partout et ne la trouve pas... C'est lors d'un souper au manoir des Redford qu'Aidan et Adélaïde se croiseront à nouveau. C'est également à ce moment que la situation se complique pour eux.

 

Il y a un lien qui unit nos deux protagonistes. Tantôt, ils sont attirés l'un vers l'autre et tantôt, ils se détestent. L'un et l'autre cherchent à cacher ses sentiments, ses émotions, mais également leur passé respectif. Il y a une aura de mystère autour d'eux. Cela les divise tout en les attirant. Jusqu'au jour où un certain Ross se pointe le bout du nez à une réception. Inévitablement, les circonstances feront en sorte que le destin d'Aidan et d'Adélaïde sera en quelque sorte... uni!

 

Sonia Alain est assurément une auteure qui aime bien jouer avec nos émotions! Je suis passée par la tristesse face aux multiples épreuves qu'Adélaïde doit subir tout au long du récit, également par la colère face au caractère difficile d'Aidan et sa façon d'agir avec sa mie. Je fus complètement absorbée par le contexte historique, sans oublier les petits moments d'anxiété face à tous les événements qui surviennent dans ce récit. De quoi nous tenir en haleine, du début jusqu'à la fin.

 

Les personnages sont forts, au caractère bien défini. Même les personnages secondaires sont bien ancrés. L'intrigue est tout simplement exceptionnelle et les rebondissements ne cessent de nous captiver. Le contexte historique est authentique et je dois dire que j'aurais bien aimé en avoir un peu plus sur le naufrage de l'Empress of Ireland. N'empêche que cet événement débute le roman en grande force!

 

Pour moi, ce premier tome est tout simplement un coup de cœur!

 

Ma note : 4.5/5

 

À la page de Suzie

 

D’amour et de haine : tome 2
Par Claire, site Onirik
Le 15 octobre 2017

 

Le tome 2 tant attendu de la nouvelle saga historique de Sonia Alain

 

Avis de Claire

Nous sommes en pleine tourmente, en 1915, où que l’on soit les libertés du monde sont menacées par un conflit qui sera des plus meurtriers et qui changera la face du monde. Dans ce tourbillon qui les emporte, comment Aidan et Adelaïde peuvent-ils encore croire au bonheur ? Alors que la jeune femme vient juste de comprendre ce qu’est l’amour, elle se retrouve seule, séparée de celui qu’elle aime pour raison d’état. Celui qu’elle aime n’est pas celui qu’il prétend être.

 

Au cœur du conflit, la courageuse Adelaïde ne manque pas, quand l’occasion lui est donnée, de rester dans l’action, et suit son oncle en Afrique. Dans ce nouveau continent, aux mille et une saveurs et aux mille et un parfums, le bonheur est-il tout de même possible ? C’est sans compter sur le caractère ombrageux de son amant, et les retrouvailles ne manqueront pas de piquant.

 

Sonia Alain nous emmène dans la petite histoire qui a fait la grande, durant la Première Guerre mondiale, des Amériques à l’Afrique, on voyage sans un instant de répit ni de repos, et l’on est impatients de connaître la suite de cette fresque ardente !

 

Onirik

 

D’Amour et de Haine T2
Par Cocomilady
Le 16 octobre 2017
 

Mon avis :

Une suite pleine d'aventures, en Afrique cette fois.

 

On retrouve dans ce second tome les ingrédients qui ont fait le succès du précédent : du dépaysement, de l'aventure, une héroïne attachante, courageuse et rebelle, un héros plein de charme et ténébreux à souhait, de l'action...

 

On s'aperçoit de suite que l'auteure connaît bien ce pays car la façon dont elle nous le dépeint nous permet de voyager avec elle au gré de ses souvenirs. 

 

Adélaïde, qu' Aidan avait abandonnée sur le quai d'une gare, se remet peu à peu, bien que son coeur continue à saigner. Elle décide donc de suivre son oncle et sa tante au Nigéria pour s'éloigner de celui qu'elle n'arrive pas à oublier. Mais elle est loin de se douter qu'il est en mission là-bas, sous les ordres de son tuteur. Un coup du sort fâcheux va les réunir et lui faire à nouveau côtoyer tous les dangers...

 

J'ai encore une fois beaucoup aimé cette histoire, même si je préfère le premier tome pour lequel j'ai eu un vrai coup de coeur, je pense que c'est dû en partie à la guerre et au pays pour lequel j'avais moins d'affinités. La relation entre Aidan et Adélaïde reste très ambiguë, même si l'on s'aperçoit de suite qu'ils ne peuvent pas rester longtemps insensibles l'un à l'autre. Les péripéties sont nombreuses, avec moins de tête-à-tête entre les deux protagonistes. Malgré tout, l'émotion est au rendez-vous, et j'ai eu le coeur serré plus d'une fois.

 

Arrivé vers la fin, on comprend vite que le prochain tome devrait se passer en Irlande (ou Ecosse), et j'ai vraiment hâte de me retrouver dans cette nouvelle ambiance pour avoir le fin mot de cette histoire d'amour si romanesque !

 

Note : 17/20

 

Cocomilady

 

Mon entrevue à l'émission télévisée "À Livre Ouvert" avec Paméla Sauvé | Le 23 octobre 2017

D’amour et de haine 2 – La trahison
Par Stéphanie, du blogue Sariah’lit
Le 27 octobre 2017

 

Mon avis :

Dans le premier volet, Aidan et Adélaïde ont vécu de nombreux événements qui les ont tous deux éprouvés au plus profond d’eux-mêmes. Et, une nouvelle fois, Sonia Alain ne va pas les ménager dans ce volet, surtout Adélaïde qui va passer d’un extrême à l’autre. Elle nous bouleverse. L’auteure nous emmène également dans des contrées lointaines et sauvages, une lecture qui nous dépayse et nous offre une intrigue prenante.

 

Adélaïde a énormément changé, nous laissant face à une femme brisée qui tente de se reconstruire, le coeur en miettes, aspirant à vivre une vie simple et paisible. Après qu’Aidan l’ait abandonné, Adélaïde a passé de longs mois isolée, incapable de surmonter sa douleur. Malgré sa tristesse, elle s’est engagée auprès des religieuses pour devenir infirmière sur les fronts, touchée par les campagnes de recrutement pour la guerre qui se joue sur les continents. Mais, en apprenant que son oncle devait se rendre au Nigéria pour y prendre un poste de gouverneur, Adélaïde n’a pu résister à la tentation et s’est proposée pour l’accompagner, une nouvelle tentative d’oublier son amour brisé. Mais, une fois sur place, elle découvre que la nouvelle mission de son oncle est mise en péril, et se propose de l’aider, une décision qui risque de la mettre en danger. Encore plus quand elle va comprendre qu’elle va devoir travailler avec Aidan.

 

Dès le début, nous découvrons une toute autre jeune femme que ce qu’elle nous laissait entrevoir dans Quand tout bascule : repoussée par la bonne société, elle est devenue plus téméraire, plus dure, ne s’attardant plus sur les bonnes conventions pour donner libre court à ce qu’elle désire. Exit le regard des autres, elle souhaite désormais vivre pour elle-même. De son côté, Aidan a du mal à accepter sa décision de laisser celle qu’il aime derrière lui. Mais, il ne pouvait se permettre de la mettre constamment en danger. Pourtant, dès l’instant où son regard se pose à nouveau sur elle, il ne souhaite plus s’éloigner. Lui aussi a changé, dans ses aspirations pour l’avenir et dans les sentiments qu’il refuse désormais de taire.

 

Un second volet qui m’a donc totalement conquise. Les émotions, les paysages. Alain Sonia sait parfaitement nous embarquer dans son récit, nous faire ressentir les sentiments qui étreignent nos protagonistes, nous déraciner en nous emmenant dans des pays beaux et inhospitaliers à la fois. J’ai adoré ma lecture et ne peux que vous conseiller de vous plonger dans sa saga.

 

Note : ★★★★☆

 

Sariah’lit

 

Chronique littéraire à CJPN 90,5 FM - radio Fredericton sur "D'amour et de haine" / Automne 2017 / Avec la chroniqueuse littéraire Cathy Verreault

Le tome 1 "D'amour et de haine" se retrouve parmi les coups de cœur du blogue "À la page de Suzie" pour octobre 2017.

Le tome 1 "D'amour et de haine" se retrouve parmi les coups de cœur du blogue "À la page de Suzie" pour octobre 2017.

D’amour et de haine : tome 2 – La trahison
Par le blogue Readeuse
Le 4 décembre 2017
 

Mon avis

WoW! Ce deuxième tome est un coup de cœur, tout comme le premier. J’adore cette saga et je n’en reviens pas, puisque jusqu’à ce que je commence cette série j’étais sûr de ne pas aimer les romans avec un côté historique et après deux tomes je peux confirmer que j’adore ce style finalement. Sans compter que je suis complètement sous le charme de l’écriture de Sonia Alain, dès la première page lue sa plume m’avait envouté. Cette saga haute en émotion est très touchante, très réelle, mais surtout exceptionnelle.

 

L’univers historique me permet de réaliser que la vie d’aujourd’hui est très belle et que nous sommes chanceux. Ce qui m’amène à parler d’Adélaïde, wow quelle femme ! Elle passe à travers de tellement d’événements, je n’aurais même pas résisté au 1/3 de ce qu’elle a vécu. C’est un modèle de courage et de persévérance. Pour ce qui est d’Aidan, malgré son petit côté qui fait un peu peur, il tombe dans ma catégorie des book boyfriends, ses actions ne sont pas toujours les meilleures, mais il agit tout simplement avec son cœur et c’est très beau à voir. De plus, leur histoire ressemble au jeu du chat et de la souris et c’est très amusant, cela met du piquant à cette saga.

 

Finalement, un excellent deuxième tome à la hauteur du premier. J’attends maintenant avec impatience le 3e tome de cette saga qui est tout simplement un coup de cœur. Merci à Sonia Alain de me faire vibrer avec son histoire.

 

Note : 15/10

 

Readeuse

 

D’amour et de haine #2 – La trahison
Par Marlène, du blogue Le monde enchanté de mes lectures
Le 6 décembre 2017

 

L’avis de Marlène

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai retrouvé la plume de Sonia Alain. On reprend là où nous nous sommes arrêté à la fin du premier opus. Le cœur d’Adélaïde est dévasté, l’abandon d’Aidan a laissé des traces et notre héroïne est ravagée par le chagrin. Mais Adélaïde est une femme forte qui va rebondir rapidement pour poursuivre sa vie. Direction le Nigéria avec son oncle. Sur place elle va découvrir une terre qui l’a toujours fascinée, mais la guerre fait rage et le destin va remettre Aidan sur son chemin…

 

Sonia Alain a le don de me faire rêver. Avec ce second opus, le dépaysement est total. J’ai pris plaisir à retrouver Adélaïde qui est une héroïne que j’admire par sa force de caractère. On voit une réelle évolution avec son personnage, ce qui est fascinant car cela nous donne une continuité saisissante avec le dénouement de l’histoire. Adélaïde essaye d’oublier Aidan mais quand le sort s’acharne et le remet sur son chemin, elle aura bien du mal à garder ses distances. Mais ne devrait-elle pas penser aux conséquences de leur rapprochement ? Adélaïde ne ménage pas son entourage avec un caractère acéré et beaucoup moins docile par rapport au premier opus. La jeune femme s’affirme et j’avoue que c’est un changement que j’ai adoré. Elle va devoir affronter des épreuves qui risquent de la changer à jamais, c’était très intéressant de voir ses réactions face aux missions qu’elle va devoir accomplir. Aidan n’est plus totalement le même non plus. Comment oublier celle qu’il a tenu entre ses bras ? Comment éteindre le désir qui brûle encore en lui ?  Aidan est toujours un personnage un peu mystérieux, tiraillé entre ses sentiments et sa raison. Son évolution m’a plu car c’est un personnage qui m’a fait réagir, j’étais moi-aussi un peu partagé en ce qui le concerne, mais Sonia Alain nous donne les bons éléments de compréhension quant à son attitude parfois perturbante. On s’attache davantage à nos héros dans cette suite car le danger est partout et ils vont faire des choix plutôt audacieux par moment qui remettent sans cesse en question leur avenir.

 

Ce second tome nous emmène en Afrique, au cœur d’un pays en guerre où le danger sera le moteur de cette suite. Sonia Alain sait de quoi elle parle, je me suis laissé porter par l’intrigue qui nous offre de l’amour, de l’aventure et un contexte historique vraiment maîtrisé. Je dois dire que cette suite m’a surprise à plusieurs reprises, surtout grâce aux actions de nos héros. Evidemment, les personnages qui gravitent autour d‘Aidan et Adélaïde sont tous captivants, ils ont une place de choix dans l’intrigue qui m’a fait parfois de belles frayeurs.

 

La plume de Sonia Alain ne cesse de m’émerveiller. Elle nous livre des descriptions très précises des lieux et des rebondissements. Son scénario se joue à plusieurs niveaux, car il n’est pas question que de romance dans cette saga, au contraire, l’aventure est de la partie et on ne peut absolument pas deviner ce qu’elle nous réserve avant que cela n’arrive. Ici l’angoisse est aussi un élément presque permanent, soit je suis une piètre aventurière, soit je suis une chochotte mais j’avoue que j’ai eu peur pour nos personnages. Malgré cela le côté romancé apporte une autre sorte de tension, qui se mêle à merveille avec le danger. J’aime beaucoup le lien qui existe entre Aidan et Adélaïde, ils peuvent se repousser autant qu’ils s’attirent et pourtant leur duo est l’évidence même. La dualité qui existe entre eux est captivante, on a envie de voir au-delà de leur condition, on perçoit le moindre de leur doute mais aussi leur espoir. Ce sont deux personnages avec un caractère très affirmé et cela rend leurs interactions encore plus intéressante. Ce qui est très bien abordé aussi c’est la psychologie des personnages, dans un contexte historique fort et bien décrit. Impossible de se dire réellement comment on aurait réagit dans telle ou telle situation, on ne peut que vivre ce que nos héros nous offrent à travers leur aventure.

 

En bref, j’espère que vous êtes prêts à voyager et à affronter le danger, car Sonia Alain vous réserve une suite qui ne sera pas de tout repos. Direction l’Afrique et ses paysages à couper le souffle, avec nos deux héros qui n’ont pas fini d’affronter l’adversité.

 

Note 4,5/5

 

Le monde enchanté de mes lectures

 

Chronique D’amour et de haine tome 2 : La trahison
Par le blogue Les livres en folies
Le 16 décembre 2017

 

Mon avis :

Que dire de la couverture de ce second tome mise à part qu’elle est une nouvelle fois magnifique ? La maison d’édition Ada réalise vraiment des couvertures qui valent le coup d’œil et rien que pour ça, nous avons envie de les acheter. Je n’ai pas pris le temps de lire le résumé puisque j’avais déjà eu l’occasion de découvrir le premier tome et je n’avais qu’une seule envie, me jeter sur la suite sans plus tarder.

 

J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver cet univers de l’auteure puisque j’avais beaucoup apprécié le premier opus. J’ai pris plaisir à retrouver Adélaïde mais également Aidan et l’univers de l’auteure. L’ambiance du roman reste la même que dans le tome précédent mais j’ai eu l’impression que l’auteure l’avait quand même un peu plus noircie.

 

J'ai trouvé que les 454 pages étaient passées aussi vite que celles du premier tome tellement je me suis laissée prendre au rythme de ce récit. On remarque un très grand travaille de la part de l’auteure qui, une nouvelle fois, est parvenue à coller au plus près des événements de la période historique. Il y a un véritable travail de recherche et c’est pour ça que j’aime beaucoup découvrir les romans de Sonia Alain puisqu’elle ne succombe jamais à la facilité.

 

Les émotions sont autant présentes dans ce second opus que dans le premier et Sonia Alain ne vous laissera pas indifférent. C’est une auteure qui parvient à merveille à cibler les attentes et les désirs de ses lecteurs et qui donne vraiment son maximum pour les satisfaire.

 

Adélaïde quitte le pays direction le Nigéria et le Cameroun en compagnie de sa tante et de son oncle. Elle espère de tout cœur que cette distance lui permettra d’oublier l’homme qui l’a fait souffrir plus que tout, Aidan même si malheureusement, c’est loin d’être le cas puisqu’elle pense toujours à lui.

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir la nouvelle Adélaïde. Elle va faire tout son possible pour venir en aide à sa patrie et à sa famille n’hésitant à pas se salir les mains, une chose qu’on aurait eu beaucoup de difficultés à s’imaginer avec le tome précédent. Heureusement, elle a vraiment changé.

En ce qui concerne Aidan, même s’il souhaite à tout prix cacher ses sentiments, il en est incapable et l’auteure nous permet de le découvrir sous une nouvelle facette. Il commence petit à petit à nous livrer ses sentiments sans même s’en rendre compte.

 

En résumé un second tome à la hauteur du premier et je ne regrette pas de suivre ces aventures en compagnie des personnages.

 

Les livres en folies

 

D’AMOUR ET DE HAINE de Sonia Alain – Éditions ADA
Par Cathy Verreault, du journal L’Info-lien
Mars 2018 – Volume 30 – Numéro 03

 

Tome 1 : Quand tout bascule (2016) Tome 2 : La trahison (2016) Tome 3: Dans les affres de l’enfer (sortie prévue pour l’automne 2018)

 

Je vous propose, en ce mois de mars, un roman d’amour qui nous transporte à l’époque de la Première Guerre mondiale.

 

Dans le premier tome, Adélaïde de Beauchamp, héroïne de cette trilogie, a dû quitter l’Angleterre, son pays natal, pour quelques années, le temps de calmer un scandale animé par une aventure amoureuse entre elle et un dénommé Matthew Ross. Matthew, scélérat et gigolo de la pire espèce, aurait abusé de l’innocence d’Adélaïde afin de s’enrichir et de se permettre ses folies extravagantes. Malgré la recommandation de son père, Adélaïde nia les faits et s’enfonça dans cette folie allant jusqu’à voler les biens de sa famille pour les revendre et remettre ainsi l’argent à ce fossoyeur. Cette folie lui coûta malheureusement son amour propre et sa virginité.

 

Originaire du Bas-Saint-Laurent, je suis particulièrement touchée par le tome 1 dans lequel Adélaïde s’exila au Métis (un petit village situé à cinquante kilomètres à l’est de Rimouski et à cent kilomètres à l’ouest de mon village natal, Les Méchins), chaleureusement accueillie par son oncle et sa tante Lord et Lady Brand.

 

En mai 1914,après deux ans d’absence du foyer familiale, ses parents lui demandèrent de revenir en Angleterre. Elle embarqua donc sur l’Empire of Ireland, qui faisait à l’époque la navette entre la ville de Québec et l’Angleterre, accompagnée de sa dévouée servante et bienveillante amie Charlotte.

 

Tel que l’histoire le dit, l’Empress of Ireland fit naufrage, suite à un malheureux accrochage dans la nuit brumeuse du 29 mai 1914 avec un charbonnier, le Storstad, au large de Pointe-au-Père.

 

Le capitaine du Lady Evelyn, François Pouliot, fut contacté pour aller porter secours aux naufragés. Ce soir-là, Aidan MacBain était en sa compagnie et lui offrit ses services. Ils embarquèrent donc sur le lady Evelyn et se dirigèrent à l’endroit du sinistre en espérant trouver des survivants.

 

Il ne prit que dix minutes à l’Empress of Ireland pour s’enfoncer dans les eaux glaciales du fleuve Saint-Laurent. Adélaïde réussit, par miracle, à s’agripper à un débris combattant le froid.

 

Elle fut miraculeusement retrouvée par le passage de quelques hommes dans une chaloupe et fut transportée sur le Lady Evelyn pour y recevoir des soins d’urgence. À l’arrivée de la chaloupe au navire, Aidan MacBain remarqua immédiatement Adélaïde, gisant entre la vie et la mort. C’est à ce moment-là que leur romance a vu le jour.

 

Aidan MacBain avait cependant lui aussi un lourd passé, suite au décès dramatique de sa femme dont il se blâme, il essaya de combattre l’attirance qu’il a pour Adélaïde de peur de perdre une autre femme dans sa vie.

 

Le tome 1 se passe aux environs de Métis et évoque plus particulièrement le combat d’Aidan contre l’amour d’Adélaïde à un point tel où il partira la laissant seule déchirée par la haine envers cet homme dont elle ne peut oublier.

 

Le tome 2, par contre, les ramènera ensemble par la force du destin, cette fois-ci, en Afrique. Adélaïde se portera volontaire pour défendre son Angleterre en s’infiltrant comme espionne sous l’empire de, vous devinez qui, le beau Aidan MacBain, officier se rapportant à son oncle, Lord Brand.

 

Malgré les efforts d’Aidan à convaincre Lord Brand qu’Adélaïde n’est pas la candidate idéale pour ce genre de mission, Adélaïde réussira quand même à leur prouver le contraire et s’embarquer aveuglément dans cette mission dangereuse.

 

Je ne suis pas une adepte de roman d’amour, mais je vous avoue que cette série a su m’accrocher. Le tome 3 sortira cet automne et je me suis déjà réservé une copie, trop curieuse de connaître où nous mèneront leur amour et leur haine.

 

Ma cote plume

De 1 à 10 (médiocre à fascinant)

• La plume et qualité littéraire: 8

• Accrochant jusqu’à la dernière page: 9

• Recherche historique: 9

• Je relierai cette auteure: 10

 

Journal L’Info-lien

 

D'amour et de haine - tome 1
Maya Au Pays Des Livres
Le 10 mars 2018

 

Chronique

 

Aujourd'hui je vous partage mon avis sur le premier tome d'Amour et de Haine de Sonia Alain, auteure aux Éditions AdA. Une romance historique qui se situe au début du XX ième siècle. Une belle lecture comme toujours avec cette auteure 😍

 

Mon avis

 

L'auteure nous emmène, avec D’Amour et de Haine, dans un monde à part. Au cœur de cette noblesse, les règles de bienséance sont de mise, le moindre moment d'égarement est considéré comme un scandale et est sévèrement puni.

 

L'histoire commence de manière tragique avec le naufrage de l'Empress of Ireland. Nous faisons tout d'abord la connaissance d'Adélaïde qui a dû tout quitter pour fuir le scandale qui a éclaboussé sa famille. Son état d'esprit est loin de celui d'une jeune femme de son âge. Malgré sa force de caractère, son lot de mésaventures a eu raison de son apparente tranquillité. Toutes sortes d'émotions tournent dans son esprit, toutes plus contradictoires les unes que les autres.

Nous rencontrons ensuite Aidan, le peu de chose que nous savons sur lui le rend encore plus mystérieux. Même si l'on devine une blessure en lui, il nous est impossible de rester de marbre devant son comportement. Il apparaît comme un homme torturé dans ce premier tome mais pas uniquement. Il m'a surtout paru être le pire des goujats envers notre pauvre Adélaïde.

 

L'auteure va alors se livrer au jeu du chat et de la souris avec nos deux personnages, allant parfois jusqu'à mettre le lecteur dans tous ses états. Je ne compte plus le nombre de fois où mon cœur a raté un battement et où j'ai été submergée par les émotions.

 

Page Facebook Maya Au Pays Des Livres

 

D’amour et de haine – tome 1 – Quand tout bascule
Par Roxane, du blogue Un livre, des mots
Le 21 mai 2018

 

Mon avis:

On retrouve Adélaïde, déjà sur le bateau qui est prêt à lever l’ancre.  On en apprend plus sur sa présence à bord à travers ses pensées et ses souvenirs.  Elle est seule avec sa femme de chambre à faire le voyage jusqu’en Angleterre.  Elle revient à sa terre natale 2 ans après un scandale qui a beaucoup nuit à sa réputation.

 

On suit notre héroïne lors du dernier souper en compagnie de personnages illustres.  Lorsque les messieurs quittent pour aller dans le fumoir, Adélaïde quitte aussi pour aller passer du bon temps au pont inférieur, en deuxième classe, où joue l’orchestre de l’Armée du Salut.  Après de nombreuses heures, elle remonte à sa chambre et c’est là que la collision entre le Storstad et l’Empress of Ireland survient.  Dès ce moment, l’instinct de survie va entrer en jeu.

 

Je vous le dis, j’ai commencé à être inquiète dès la page 16 car on voit les événements qui s’enchaînent.  C’est à travers les yeux de plusieurs personnages (passagers et équipage) que l’impact se produit.   Et là, l’horreur nous frappe de plein fouet!

 

Je n’en dis pas plus à propos de l’histoire!  Je vous laisse le plaisir de découvrir comment Adélaïde s’en est sortie et ce qu’il lui arrive par la suite.  Ce n’est pas de tout repos!  J’aime beaucoup le personnage d’Adélaïde.  C’est une jeune femme ayant un fort caractère!  Plusieurs scènes m’ont fait sourire!

 

À propos du roman:

J’avais entendu beaucoup d’excellents commentaires à propos de ce roman. Je ne pouvais faire autrement que de l’acheter, ce que j’ai fait au Salon du livre de Québec.  J’ai eu la chance de rencontrer l’auteure, Sonia Alain, et de lui parler.  Une femme tout à fait charmante à qui on peut converser longtemps!  Elle m’a parlé de son roman avec émotion, décrit l’histoire avec tant de passion que j’avais encore plus hâte de me plonger dans le récit.

 

Sonia m’a parlé que l’histoire était tout ce qu’il y a de plus vrai à propos de l’Empress of Ireland.  Toutes les descriptions, tous les événements et les personnages ont été réels.  Pour moi, ça rajoute une dimension spéciale à l’histoire.  Dire que je n’avais jamais entendu parler de ce bateau!  (Je ne dois pas être la seule j’imagine)

 

Si les récits historiques vous allument un tant soit peu, plongez-vous dans cette trilogie!  Vous ne serez pas déçus!  Sonia Alain a une écriture charmante et captivante!  Même si le langage peut paraître un peu vieillot (l’histoire se passe tout de même en 1914!), il reste que le tout s’enchaîne et se lit à une vitesse folle!  J’ai eu beaucoup de difficulté à le lâcher!  Dès que j’avais une minute, vite vite, je continuais ma lecture.  Je l’ai même terminé à 1h du matin tellement j’avais du mal à le déposer!

 

Bravo à l’auteure pour le travail de recherche!  J’aurais pris plus de pages encore sur l’Empress, mais je conviens qu’un bateau qui coule en 14 minutes, ça ne laisse pas beaucoup de matière pour écrire..

 

C’était mon premier roman de Sonia Alain et clairement pas le dernier!  Bon là je dois trouver le 2e tome!  Et dire que le troisième sort juste en automne!

 

5/5 J’ai adoré!  Un coup de coeur! ♥

 

Un livre, des mots

 

Le tome 3 de ma série "D'amour et de haine" se retrouve dans la circulaire de Noël de Renaud-Bray 2018

Le tome 3 de ma série "D'amour et de haine" se retrouve dans la circulaire de Noël de Renaud-Bray 2018

D'amour et de haine, tome 3 : Dans les affres de l’enfer
Par le blogue I love books
Le 23 décembre 2018

 

J'ai adoré cette série.

Je suis complètement fan des personnages et de leurs histoires. J'adore les romances historiques et ce livre était une merveille pour moi.

J'ai accroché dès le premier tome à cette histoire. Il faut dire que l'auteure a une plume qui nous fait voyager avec elle dans ces pages. Dans chaque tome, j'ai trouvé l'histoire réaliste et bien rythmée. À chaque page tournée, j'avais l'impression d'être transporté dans cet univers avec les personnages et de vivre leur histoire en même temps.

J'ai aimé les rebondissements que Sonia a su apporter a son histoire, elles nous tiennent vraiment en haleine jusqu'au dernier tome et à chaque fois on est surpris par tout ce que l'auteure leurs faits vivre.

On se demande comment tout cela va se terminer pour eux.

 

Dans le deuxième tome, Aidan et Adélaïde rencontrent de sérieux problèmes et la fin…… LA fin nous laisse carrément sur notre fin. Alors, je n'avais qu'une hâte, savoir ce que l'auteure réserver a nos personnages et si enfin, ils allaient connaître un Happy end.

Et je peux vous dire que ce dernier tome est époustouflant.

 

Adélaïde, n'a jamais eu de chance dans sa vie et j'admire son cran, son caractère et sa grande force intérieure. J'aime sa capacité a relever la tête et a affronter les tempêtes. Elle va devoir retravailler sous les ordres d'Aidan, et elle va devoir lui cacher la vérité. Dans ce tome, elle va vivre de sacrer rebondissement.

 

Aidan, au début je ne savais pas trop si c'était un personnage que j'allais apprécier puis quand on apprend à le connaître on se rend compte à quel point il est fort, têtu et sensible à la fois. On se rend compte à quel point il aime Adélaïde et il est près à se sacrifier pour elle. Entre Adélaïde et Aidan, c'est tumultueux et intenses.

Il est fou d’elle. Mais il va se demander s'il peut l'aimer sans restriction et lui donner à nouveau sa confiance. Fin de compte Adélaïde va être sa seule raison de vivre et de survivre à cette fichue guerre.

Elle est la seule à donner un sens à sa vie.

 

En bref Je l'ai dévoré, je ne pouvais le lâcher tant c'était addictif. La plume de Sonia Alain est toujours aussi fluide, douce et entrainante, avec de superbes descriptions qui nous font voyager.

Une trilogie coup de .

Si vous êtes fan de série historique avec de la romance, vous pouvez y aller les yeux fermer.

 

I love books

 

D'amour et de haine : Dans les affres de l'enfer
Par Annie Gravelle, du blogue Une lectrice compulsive
Le 25 décembre 2018

 

Mon avis

Encore une fois, l’auteure s’est surpassée avec le dernier tome de cette trilogie qui m’a fait traverser de la joie à la tristesse en seulement quelques lignes.  Du début à la fin, on a l’impression de se retrouver en plein milieu de la Première Guerre mondiale. Les descriptions sont impressionnantes et même si l’histoire est romancée, j’ai appris un peu plus sur cette période et la vie que les soldats vivaient à l’époque qui était loin d’être rose.

 

J’aurais aimé que la relation entre Adélaïde et Percy ne se termine pas aussi abruptement, mais l’auteure s’est rattrapée avec le retour d’Aidan. J’aime bien les romances qui ne sont pas toujours roses et c’est le cas des deux personnages principaux. Les hauts et les bas m’ont tenu en haleine du début à la fin. Depuis le tome un, je suis mitigée si j’aime ou je déteste Aidan.  Même s’il est le héros du roman, tout n’est pas noir ou blanc avec lui.

 

Malgré son côté indomptable, j’ai appris à l’apprécier.

Adélaïde qui me faisait penser à une demoiselle en détresse au début du tome 1 a évolué à un point qu’elle a dû apprendre à être indépendante à un moment ou le monde autour d’elle s’écroule. Au long de ma lecture, elle est devenue mon personnage favori de la série.

Je recommande cette trilogie à tous les amateurs de romance historiques avec un peu de suspense.

 

Une lectrice compulsive

 

Bientôt chez vous et en librairie...
Par le blogue Soly’s Book
Le 20 janvier 2019

 

Le tome 1 d'une série parue déjà au Canada chez Ada et qui sort donc cette fois dans la collection Eden : il s'agit de la "La naufragée", le tome 1 s'intitulant  "D'amour et de haine" de Sonia Alain (une auteure que j'aime beaucoup notamment pour sa série fantastique "les gardiens des portes" mais aussi connue pour sa réécriture plus "adulte" ;) du conte "Le petit chaperon rouge")

 

"D'amour et de haine" sortira le 6 février dans la collection Eden, avec une nouvelle couverture.

 

Soly’s Books

 

Sonia Alain chez City
Par Claire, site Internet Onirik
Le 9 février 2019

 

La Québécoise Sonia Alain en France ! Peut-être bientôt pour une dédicace, on l’espère, mais on peut en attendant trouver le premier tome de sa saga D’amour et de haine, sous le titre de La naufragée, chez City éditions, dans la collection Eden.

 

Onirik

 

Novembre, mois du souvenir
Par Carole Plamondon, dans le Bulletin municipal Le Parisvillois (p.6)
Décembre 2018 – Janvier – Février 2019

 

Lors de la réunion tenue le 25 septembre par le comité de la bibliothèque, madame Colette Ouellet nous a fait des suggestions de sujets à vous présenter.

Dans le cadre des activités de la Bibliothèque de Parisville, la conférence de madame Sonia Alain a été choisie. C’est donc avec plaisir que nous l’avons accueillie à notre salle municipale pour l’entendre parler de l’Empress of Ireland et de Métis-sur-Mer.

Plus d’une trentaine de personnes étaient présentes à cette soirée instructive.

Madame Alain, native de Matane, a fait le lien entre son lieu de naissance et son intérêt pour le triste événement. Ayant fait des recherches et rencontré des gens reliés à l’histoire du naufrage de ce paquebot, elle est une bonne communicatrice susceptible de créer l’intérêt de son auditoire. Elle nous a expliqué l’origine du bateau, la tragédie du naufrage, le sauvetage périlleux d’un petit nombre de passagers et les suites de cet évènement plus que malheureux. Elle nous a entretenus avec enthousiasme et a répondu aux nombreuses questions des participants. La soirée s’est terminée avec café/collation et discussions.

Comme notre conférencière est également romancière, elle avait apporté plusieurs de ses livres pour en faire la promotion.

Je vous invite à en apprendre davantage sur madame Sonia Alain sur le site BABELIO et sur l’Empress of Ireland dont le naufrage aurait pu être plus médiatisé si ce n’avait été du Déclenchement de la Première Guerre mondiale peu de temps après.

 

Bulletin municipal Le Parisvillois

 

Sortie "D'amour et de Haine" Sonia Alain, éditions City
Le 6 mars 2019
Par le blogue Chroniques Livresques

 

Initialement paru aux Editions Ada, le premier tome de la trilogie "Quand tout bascule (D’amour et de haine t. 1)"  voit le jour dans la maison d'éditions City, collection Eden, avec une nouvelle couverture et un résumé quelque peu différent.

Disponible par Amazon et City Editions et bien d'autres encore...

 

Chroniques Livresques

 

D'AMOUR ET DE HAINE #1 La naufragée
Le 4 avril 2019
Par Cassie, du blogue « Belle Addiction Littéraire »

 

Mon Avis:

Le moins que je puisse dire, c'est que je ne m'attendais pas à ça ...

 

Mais alors pas du tout !

 

Plus que le récit d'une catastrophe, ce roman nous plonge dans l'histoire incroyable d'une jeune femme qui cumule les ennuis et qui fait face aux événements dramatiques qui surviennent dans sa vie, avec aplomb et courage.

 

Le destin d’Adélaïde semble semé d’embûches... et encore c'est un euphémisme tant les événements qui la malmène se succèdent à un rythme effréné !

 

Elle s'adapte, elle ment, elle dissimule la vérité mais elle se protège d'une société embourgeoisée et hypocrite !

 

Le point fort de ce roman, c'est incontestablement la précision des faits historiques qui nous sont révélés. Il faut savoir que si Aiden et Adélaïde sont deux personnages fictifs, Sonia Alain fait mention de plusieurs personnes célèbres qui sont réellement décédés lors du naufrage de l'Empress of Ireland ...

 

D'ailleurs les premiers chapitres nous raconte cet événement de manière extrêmement précise, avec moult détails... C'est si bien décrit que j'avais vraiment la sensation d'être moi aussi sur ce navire qui coulait, m'agrippant à la rembarde et voyant de nombreux passagers ne pas s'en sortir !

 

Cette scène marquante dès le début du roman nous bouleverse. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle apparaisse si tôt dans l'intrigue, et pourtant, une fois bien ancré dans le récit, on comprend le choix de l'auteur, de s'appuyer ainsi sur ce naufrage pour construire sa trame mais de ne pas raconter une énième histoire d'amour se déroulant sur un bateau naufragé !

 

Car oui, *** La Naufragée ***  est avant tout l'histoire d'Adélaïde et sa manière d'appréhender la vie après ce traumatisant événement ...

 

Le lien qui l'unit à Aiden est très vite perverti par les mauvaises langues et les à priori...

 

Entre amour et haine, ils vont se chercher, se trouver, se séparer au gré de leur humeur et de leur certitudes ! 

 

 Si la première impression que l'on a d'Aiden est plutôt bonne, j'avoue que chaque nouvelle apparition de sa part et chaque nouvelle action nous amène à reconsidérer notre opinion sur lui !

 

La relation incertaine qu'il noue avec notre héroïne fragilise l'image que l'on a de lui. Le passé de chacun et leurs secrets engendrent des tensions ... Les non-dits et les jugements hâtifs malmènent les sentiments de ce couple qui ne parvient pas à se comprendre !

 

Si on ressent leur attirance, on ressent également la déchirure de la jeune femme face à l’impassibilité de notre héros qui garde trop ses esprits, qui a des priorités professionnelles et qui ne se détournent pas de son objectif !

 

J'aimerai dire que je comprend les décisions extrêmes d'Aiden mais, non je n'y arrive pas !

 

Je termine ce roman en colère contre lui, furieuse même !

 

Mais cette colère est bénéfique, parce qu'elle me donne envie de me précipiter sur la suite (déjà paru par les éditions canadienne Ada) sans attendre la parution française de City !

 

Le seul point négatif que je relèverai dans cette romance, c'est le fait que certaines scènes s'étirent en longueur tant elles sont minutieusement détaillées. Mais ce n'est qu'un infime détail et ça n'enlève rien au charme de ce roman !

 

En bref:

Cette romance historique qui nous plonge sans concession en plein cœur de la tourmente.

 

L'espoir ne nous quitte pas un seul instant tout le long de cette bouleversante histoire d'amour.

 

J'ai hâte de lire la suite !

 

Belle Addiction Littéraire

 

Chroniques « D’amour et de haine »
Le 6 avril 2019
Par le blogue Céline DH Kroniqueuse Littéraire

 

Mon avis :

C’est le premier livre que je lis de cette écrivaine, j’ai en ma possession « Le chaperon Rouge, les contes interdits » mais je n’ai pas encore eu le temps de le découvrir. Ayant eu uniquement des rares moments pour lire ces derniers jours, j’ai dû prendre mon mal en patience et apprendre petit bout par petit bout l’évolution de l’histoire d’Adélaïde et d’Aidan. Comme des instants volés ci et là, j’ai savouré chaque moment où je pouvais me plonger dans leurs aventures dont le suspens devenait de plus en plus insoutenable. L’environnement, les événements et les émotions étaient décrits avec une telle fluidité et finesse que j’avais la sensation d’être auprès d’eux en faisant un bon dans le passé ! Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, ce livre est tout bonnement génial. Il me tarde de connaître la suite qui attend Adélaïde dans sa vie tumultueuse. J’ai entièrement succombé à cette romance historique aux multiples facettes inattendues et je vous la recommande les yeux fermés !

 

Céline DH Kroniqueuse Litéraire

 

D’amour et de haine : Dans les affres de l’enfer – tome 3
Par Claire Saim, du site Onirik
Le 14 avril 2019

 

Avis de Claire

Nous retrouvons dans ce troisième et dernier tome les héros tourmentés de Sonia Alain, Aidan et Adélaïde. Rescapée de l’Empress of Ireland, la jeune femme n’a eu de cesse de voir ses plans contrariés, et sa vie brisée. Au fond de son coeur, et malgré la présence d’un autre homme à ses côtés, elle aime toujours celui qui l’avait sauvée des flots et lui avait prêté son manteau pour la réchauffer.

 

Mais le destin est en marche et, malgré cette guerre qui n’en finit pas, malgré les coups du sort, les malheurs et les douleurs, les affres de l’enfer amènent aussi, par des chemins détournés, l’espoir ; et s’il faut attendre la fin du tome pour souffler un peu, tant l’intrigue est dense, Adélaïde s’impose de pages en pages comme une héroïne forte, qui prend en main sa vie et assume ses choix.

 

Sonia Alain nous livre un troisième opus palpitant. Arrivent ensemble à la fois la conclusion du récit, et la conclusion de cette Première Guerre Mondiale qui a causé tant de morts et de souffrances. La romancière a puisé la matière de son texte dans des recherches historiques poussées, mais également dans des oeuvres qui l’ont fascinée. On reconnaît aisément les influences des livres d’Anne Golon ou encore de Diana Gabaldon.

 

A lire aussi sur Onirik

Quand tout bascule

La trahison

 

Onirik

 

D’amour et de Haine #1 : La Naufragée
Par le blogue « Virtuellement Vôtre »
Le 2 avril 2019

 

Je n’avais lu de Sonia Alain qu’un seul roman dans un style tout à fait différent, mais je constate avec plaisir que peu importe le genre elle sait embarquer son lecteur et le tenir captivé d’un bout à l’autre de son texte. Ce n’était pourtant pas simple, car je suis une lectrice « occasionnelle » d’historique et j’ai parfois un peu de mal avec ce genre de récit. Mais voilà, ce premier tome m’a plu et j’en redemanderais encore s’il ne s’était pas si vite terminé.

 

Pourtant, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, je l’avoue. Bien que la catastrophe arrive vite et soit véritablement intense et particulièrement bien décrite, la suite m’a interrogé et j’ai continué sans savoir réellement si j’allais apprécier ma lecture. De chapitre en chapitre, la situation se pose, la complexité fait son apparition, de nombreux rebondissements surgissent et font que finalement je n’ai pas pu le lâcher.

 

J’ai adoré la personnalité des différents protagonistes et aie pris plaisir à voir la relation entre Adélaïde et Aidan évoluer. Sonia Alain a pris le temps de poser des bases fortes et de faire avancer son récit avec beaucoup d’authenticité. Une tragédie de la sorte ne peut s’oublier, il faut tout d’abord panser ses blessures avant de pouvoir avancer. Après tout ce qu’ils subissent, après tous les secrets qui sont percés, je suis conquise par l’enchaînement des événements et par les mystères qui planent inlassablement sur ce texte.

 

Il y a une multitude d’émotions vives qui se percutent durant cette lecture. Que ce soit la douleur, le soulagement ou encore la désolation, je n’ai pas pu rester de marbre face au vécu de cette jeune femme au passé si lourd à porter. C’était très dur de la voir essayer de reprendre le contrôle de son existence tout en composant avec les faits. Heureusement, elle peut compter sur un certain soutien indéfectible au charme ravageur.

 

J’ai beaucoup aimé découvrir cette histoire. Je trouve que les personnalités sont intéressantes et le contexte bien établi. Il y a une intensité et une profondeur prenante et un bon développement de l’ensemble. Sonia Alain a fait un travail formidable et donne envie d’avoir la suite sous la main pour ne pas rester sur sa faim.

 

La Naufragée est un premier tome qui m’a transportée et qui remplit toutes les conditions pour une belle romance historique. Je vous conseille donc de vous la procurer si ce n’est pas encore fait et de vous laisser guider par Adélaïde et Aidan.

 

Virtuellement Vôtre

 

D’amour et de haine T.1 : La Naufragée
Par Maya du blogue Les Étoiles des Bibliothèques
Le 20 avril 2019

 

L’avis de Mya :

Adélaïde de Beauchamp rentrait chez elle enfin après l’exil auquel elle était contrainte par ses parents. En effet, Adélaïde a fait l’objet d’un abject scandale qui a défrayé la chronique auprès de la haute société attachée à la bienséance. Séduite et rejetée par un gredin de la pire espèce, elle n’a pu qu’obtempérer et aller cacher sa honte au Canada. Aujourd’hui, c’est le grand jour. C’est la fin de son bannissement. À bord de L’Empress Ireland en direction de Liverpool, et juste quelques milliers de milles la séparent de sa famille et de son pays qui lui manquent. Malheureusement, la malchance n’en a pas encore fini avec elle. Car ce bateau a failli être sa dernière demeure. L’Empress Ireland est dorénavant sous l’eau, et Adélaïde doit la vie à sa bonne fortune. Mais ses malheurs ne s’arrêteront pas là. À peine relevée de sa mésaventure, elle fait connaissance avec son pire cauchemar. Celui qui l’a aidée et entourée de sa prévenance pendant qu’elle était transie de froid. Aidan MCBain était le gentleman dans les bras desquels, elle s’est abandonnée avec confiance alors qu’elle était hébétée et en semi-somnolence. Une atteinte de trop aux convenances. Et si les douairières prennent connaissance de ce fait, il s’en sera fini de sa réputation déjà entachée. Mais bientôt Adélaïde se rendra compte que les médisances et les diffamations qu’elle subit seront les moindres de ses maux qu’elle aura à affronter… Car si le mystérieux Aidan, était son sauveur, il sera aussi l’auteur de ses pires tourments !

 

Quel vrai plaisir de découvrir une nouvelle auteure. Et pas que. Une plume pleine de talent et dont l’imagination et la précision des faits historiques m’ont bluffée. Ce premier tome d’Amour et de haine, est une romance historique à suspense que j’ai dégustée avec une grande satisfaction. Sonia Alain a mis en scène des personnages sombres, caractériels et pleins de fougue. Des personnages courageux qui n’abdiquent pas devant les difficultés que le destin met sur leurs routes. Adélaïde, deux entités en une. Elle parait aussi fragile qu’inébranlable. Parfois, désorientée et autre, déterminée. Une Lady fière et orgueilleuse, L’emblème de la femme en pleine émancipation de ce début du XXe siècle. Une femme qui ne plie pas facilement l’échine devant la malveillance de ses pairs ni devant la dangerosité. Quant à Aidan, son aura sombre, dangereuse et virile captive et titille la curiosité. Il est d’un sang-froid effarant. Mais devant l’amour et son désir pour Adélaïde, on dirait un agneau à l’agonie. On sent sa souffrance, la haine qui le taraude et son obsession du passé qui l’empêche d’envisager un avenir. Rien ni personne ne l’ébranle, même pas sa vie de nomade, ni la croisade qu’il mène contre ses vieux démons. Mais Adélaïde a ouvert une brèche dans sa solide carapace longuement entretenue. Elle est devenue la faiblesse qui menace son équilibre défaillant. Une faiblesse qu’il rejette de toutes ses forces. Celle qu’il ne voulait plus dans sa vie. Car de ce côté, il a donné et l’a payé au prix fort. L’auteur nous a offert des faits historiques avérés et mâtinés d’une romance imprévisible, déstabilisante et pleine d’une alchimie palpable et d’une fusion totale. Une histoire à moult rebondissements qui m’ont tenue en haleine. Des personnages attachants et un suspense haletant. En somme, un voyage dans les eaux troubles de l’histoire des plus réussis.

 

Je vous garantis que La naufragée est de loin le meilleur récit que j’ai lu dans le genre. Un drame historique bouleversant où fiction flirte avec réalité. Un récit élaboré avec maîtrise et rigueur.

 

Affaire à suivre…

 

Les Étoiles des Bibliothèques

 

D’amour et de haine, tome 3 : Dans les affres de l’enfer
Par Gabrielle, du blogue Chroniques Livresques
Le 25 avril 2019

 

Ma Chronique

Cela fait un moment qu'il traîne dans ma pal et même si je connaissais déjà l'histoire, j'avais envie de la relire tranquillement. La couverture est un beau mélange des couleurs de la première et deuxième couverture, laissant une douceur que les personnages ne vont pas forcément avoir dans l'immédiat.

 

La guerre ne lâche pas prise. Nous sommes en 1917 et il n'est plus question de penser à soi, mais de survivre à ces incessants bombardements. Adélaïde est arrivée en France, pour aider comme elle peut. Devenue infirmière, elle va se retrouver en présence de Percy Fraser, un homme qu'elle a déjà eu la chance de connaître. Malheureusement, la situation est critique pour lui, il vient de perdre ses jambes et sa vie ne tient plus qu'à un souffle. Pour aider Adélaïde dans la position qu'elle est, elle va accepter de l'épouser et de le perdre dans la même nuit. Elle ne sera pas la seule témoin de ce drame, Aidan a tout vu. Lui qui se trouve sur le champ de bataille arrive dans l'établissement et se prend une sacrée claque. Un début chaotique qui ne laisse pas les personnages en paix, loin de là.

 

Il y a beaucoup de détails sur cette guerre. Les lieux, la façon dont les soins ont été effectué. Il n'y a rien de glauque, par contre ce n'est pas une partie de plaisir ce récit. Nous sommes au coeur des conflits, sur les champs de bataille avec les tactiques, les problèmes, les gaz, les tueries. Du côté des infirmeries, c'est l'hécatombe : les mutilations, les soins, les médecins, les infirmières, tout est compliqué. Il y a peu de moyens pour tenter de donner une chance aux blessés, quel qu'ils soient. Car être médecin, ou infirmière, c'est faire tout pour sauver un être humain, qu'il soit alliés ou ennemis. Ce qui n'est bien entendu pas au gout de certain. Le contexte est planté, les personnages vont avoir beaucoup de choses à faire : tenter de survivre en fait partie, essayer de soigner ce qui reste de leur coeur également.

 

Pour Adélaïde, c'est un nouveau départ qui est sanglant. Devenir un oiseau bleu, une infirmière de l'armée Canadienne en France, c'est devenir une infirmière gradée. Elle s'en fiche, tout ce qu'elle veut, c'est oublier ce qui c'est passé (dans les deux autres tomes) et avancer. Il faut avoir le coeur bien accrochée pour une jeune femme dans sa position. Les mutilés, les morts, la perte de Percy (car même si elle n'en est pas amoureuse, c'est un homme bon qui a toujours été là pour elle), il y a beaucoup d'éléments qui auraient pu rendre fou n'importe qui. Elle va hériter d'un nom qui est un moyen de la protéger, mais aussi de bien plus que cela. Bien entendu, je n'en dis pas plus à ce sujet, toujours est-il qu'Adélaïde est une femme forte qui fait front autant qu'elle le peut. Elle est mise à rude épreuve, sa sensibilité, sa folie dû à la jeunesse, son éternel sourire, tout cela est balayé en un coup de canon.

 

Concernant Aidan, il est devenu dur, amer, dangereux. OK, cela ne change pas beaucoup de tout ce que nous connaissions avant de lui. Disons qu'il a du mal à digérer un grand nombre d'événements. Il est toujours aussi dur envers lui-même et les autres. Les ordres ? Il déteste cela et n'hésite pas à se mettre en avant pour affronter ses supérieurs. Quand j'indique "se mettre en avant" il use de mots bien sentis, de poings prêts à faire feu et à se positionner devant le canon d'une arme qui n'était pas dirigé contre lui. Lorsqu'il voit Adélaïde accepter de donner sa main à Percy, son monde s'écroule. Lui qui a toujours cru pouvoir la récupérer, il se croit maudit. Il va devoir apprendre à faire confiance (Hum, hum, disons qu'il va falloir qu'il arrête de voir le mal partout)

 

Entre les deux, c'est toujours aussi mouvementée. Sauf que maintenant ils se connaissent et savent où frapper pour faire mal, afin d'éviter de souffrir. Ce qui bien entendu est toujours raté. Faire souffrir l'autre devient un véritable problème, mais plus simple que de demander des explications. S'il n'y avait pas cet Howard de malheur qui ne sait que gueuler, frapper et gueuler encore plus fort, nos deux héros n'auraient peut-être pas la chance de se comprendre. La confrontation est douloureuse, surtout avec les secrets qu'Adélaïde a été obligé de garder pour elle. Respecter les vœux d'un mort n'est jamais évident. Ils s'aiment, mais n'osent pas se le dire. Il y a tellement d'obstacles qui viennent de l'extérieur, que leur "couple" n'arrive pas à se reformer.

 

J'ai adoré revoir Percy et le comprendre un peu plus. Voir qui il est et se rendre compte que jusqu'au bout, il pense aux autres. La souffrance qu'il a ne le rend pas aigri. Il a un coeur énorme et pense à l'avenir d'Adélaïde, sans penser aux conséquences. Mais comment Aidan aurait pu être là, à ce moment précis ? Le personnage du colonel Howard, qu'est-ce que j'ai pu avoir envie de lui rentrer dans le lard ! Il est complètement à la ramasse, préférant envoyer ses meilleurs éléments sur le terrain sans réfléchir. D'ailleurs, il a tout de même un bon point : il sait de qui il doit se méfier ! Les personnages ont beaucoup évolué, surtout Adélaïde. Elle ne m'a jamais paru futile, mais elle a beaucoup pris en maturité. Les décisions qu'elle prend l'ont amené sur un terrain dangereux.

 

Le récit est dur par moment, mais l'auteur arrive à mettre beaucoup d'émotions plus douces entre deux. La vie de chacun des personnages n'est pas simple. Il y a toujours des épreuves. Je me suis demandée à plusieurs reprises si Sonia leur avait tout fait. Et bien non ! Alors qu'il y a enfin un peu de bonheur dans toute cette traîtrise, recherche d'espion, de commandement raté, etc, etc... la vie d'Adélaïde prend à nouveau un tournant. L'émotion est forte auprès de cette jeune femme. La façon dont l'auteur la suit, montre ce qu'elle ressent, les exploite, j'ai eu mal au cœur pour elle et ressenti l'envie de pleurer. Cette femme va vivre de terribles moments, recevoir des coups bas, vivre dans l'incertitude, perdre ce qu'elle a de plus cher sans le savoir. Malgré tout cela, c'est une femme qui va se relever à chaque fois. Bien entendu pas en un mouvement fluide, mais avec des à coups, des gémissements de douleur, des tremblements d'avoir trop forcé. Elle est une combattante et voit plus loin que sa propre personne.

 

L'auteur ne laisse pas ses personnages s'amuser. Nooooooon, elle préfère les mettre dans des positions difficiles. Une guerre, des moyens de pressions, le malheur, les affres de l'enfer portent bien leur nom. Ce troisième tome est plus douloureux de part les différents personnages qui se montrent tels qu'ils sont. C'est poignant et magnifique. L'Amour (avec un grand A) le vrai, l'unique ne peut être défait. Il peut avoir mal, il peut se défendre, combattre, se faire piétiner, il trouvera toujours un chemin pour se retrouver.

 

En conclusion, un troisième et dernier tome épuisant ! J'ai souffert en même temps que les personnages, je me suis rongée les ongles (quasiment tous). L'Historique qui est très bien développé, la romance survit tant bien que mal dans cette Guerre Mondiale qui ne laisse pas de répit. Un récit mouvementé, très expressif, il ne reste plus qu'à commencer dès le premier tome pour ceux qui ne l'aurait pas encore fait !

 

Chroniques Livresques

 

D’amour et de haine : dans les affres de l’enfer, tome 3
Par le blogue « Les lectures de la Diablotine »
Le 6 mai 2019

 

Avis :

Quel bonheur que de retrouver la plume de Sonia Alain ! Elle nous offre un final à nous couper le souffle avec cette saga "D'amour et de haine" qui nous fait vivre un véritable ascenseur émotionnel.

 

La guerre fait toujours rage. Nous sommes en pleine guerre, on ne peut plus se permettre de penser à soi, il faut penser à tout le monde, aux survivants, aux personnes qui survivent aux bombardements. Adélaïde est arrivée en France pour aider, à sa façon. Elle est devenue infirmière, elle va pouvoir soigner, remettre sur pieds les personnes que son chemin va croiser. Elle va d'ailleurs retrouver Percy Fraser, un homme qu'elle a connu jadis. Malheureusement, ce pauvre homme a perdu l'usage définitif de ses deux jambes et il pourrait passer de vie à trépas... Mais avant de mourir, il accepte d'épouser Adélaïde mais juste après que l'union soit célébré, il s'éteindra... Sauf que voilà, la belle Adélaïde ne sera pas seule à avoir assistée à la mort de son défunt mari, Aidan était là, lui aussi... Je pense qu'à cet instant, il aurait préféré rester sur le champ de bataille que d'assister à cette scène. Il ne pensait pas qu'en franchissant la porte de l'établissement, il retrouverait Adélaïde mais surtout qu'il la retrouverait dans les bras d'un autre... C'est le début de la fin pour nos deux protagonistes...

 

Comme toujours, Sonia nous offre un récit descriptif très réaliste, j'avais parfois l'impression d'être moi aussi sur les lieux, c'est flippant, surtout le soir ! J'aime beaucoup la façon dont à Sonia de nous décrire les lieux, les situations, et tout le toutim. Il ne faut pas se leurrer, nous sommes au cœur de la guerre, il y a beaucoup de problèmes, de morts. Les infirmières sont énormément sollicitées, elles ont beaucoup à faire, beaucoup de monde à soigner. Bref, Adélaïde n'aura pas une vie des plus facile mais elle saura se rendre utile comme elle le souhaitait ! Avec les moyens du bord, le personnel médical va devoir faire du mieux qu'il peut pour soigner tout le monde. Dans ce dernier opus, on n'aura pas le temps de s'ennuyer, c'est bien simple, on ne sait plus où donner de la tête tant ça fuse de partout, au sens propre comme au figuré.

 

Adélaïde, en devenant infirmière, avait dans l'optique d'oublier son ancienne vie, faire table-rase du passé et tout recommencer sauf que son passé va venir toquer à son présent. Je peux vous dire que j'étais en admiration devant cette femme qui a vu beaucoup de choses affreuses, en voulant donner de sa personne et soigner ces pauvres gens. Le fait qu'elle est épousée Percy, ça va lui permettre de la mettre à l'abri, de la protéger mais pas que ! Adélaïde est un personnage qui force le respect, elle va voir des choses inimaginables.

 

Aidan est devenu plus dangereux et flippant que jamais ! Il a beaucoup de mal à gérer ses émotions, de ce fait, il est très instable et c'est cette instabilité qui va nous amener à nous poser des questions sur lui. Il pourrait faire n'importe quoi, commettre des actes abominables... Bref, un homme dangereux à garder du coin de l'œil. L'autorité, il n'aime pas ça, il n'en a que faire et en fait qu'à sa tête. Rien de nouveau dans les chaumières sauf que voilà, quand il va voir son Adélaïde se marier à un autre homme que lui, ce sera la douche froide pour ce sang chaud !

 

Entre nos deux personnages, rien ne va plus ! Tous les coups sont permis pour blesser l'autre avant de se faire blesser. Un mécanisme de défense un peu barbare qui ne fonctionnera pas ! La souffrance est devenue monnaie courante pour eux alors que si ils se poseraient pour parler, s'expliquer, ce serait tellement plus simple... Une chose est sûre, ils s'aiment, il faut juste qu'ils arrivent à se parler pour se le dire...

 

Sonia Alain ne nous épargne pas dans ce dernier tome. Il est dur, les émotions coulent à flots. Les personnages sont touchants plus que jamais ! J'ai développé beaucoup d'empathie pour Adélaïde, j'avais mal au cœur pour elle, j'aurai aimé être là pour elle (oui, je suis folle, je voulais être sous les bombardements allemands !), la soutenir plus que jamais ! Elle est force et courage !

 

Ce livre porte très bien son nom, nous sommes bien dans les affres de l'enfer ! Nous sommes en plein tourment ici, Sonia n'épargne personne, c'est douloureux, c'est poignant, c'est déchirant mais on tient bon, jusqu'à la dernière ligne, parce qu'on attend que l'amour prenne place dans toute cette noirceur.

 

Tout ça pour vous dire que j'ai beaucoup souffert à la lecture de cet ultime tome qui est menée d'une main de maître par Sonia Alain pour terminer sa saga "D'amour et de haine" en apothéose ! Un gros gros coup de cœur pour ce final qui est à découvrir de toute urgence.

 

Note : 10/10

 

Les lectures de la Diablotine

 

D’amour et de haine Tome 3 Dans les affres de l’enfer
Par Ma passion livresque
Le 24 mai 2019

 

Ma critique :

Pour commencer, je dois dire que j'ai rencontré quelques difficultés à reprendre l'histoire car cela faisait plusieurs mois que je n'avais pas lu le précédent tome et que ce tome-ci commence un certain temps après le deuxième. Ainsi, j'ai été perdue pendant une bonne dizaine de pages, ce qui n'a pas duré grâce à l'auteure qui ne tarde pas à nous rappeler les détails importants de l'histoire. De même, l'action ainsi que l'intrigue arrivent rapidement, nous captivant dès les premiers chapitres. En bref, nous entamons notre lecture légèrement difficilement mais rapidement.

 

Dans ce troisième tome, les deux personnages principaux, Aidan et Adélaïde, n'ont plus aucun secret pour nous. Je dois dire que je les ai véritablement adorés dans ce tome, encore plus que dans les précédents. En effet, ils sont plus forts, courageux, sûrs d'eux et généreux. Ce qu'ils ont vécu et vivent encore les ont construits, leur permettant de devenir ces personnages que j'apprécie tant. Leurs caractères bien trempés m'ont permis également de beaucoup rigoler par moment. Au final, j'ai sincèrement adoré les suivre tous les deux à travers ce tome, et même à travers cette saga, les voyant évoluer au fil des tomes.

 

Le contexte de l'histoire est différent des deux premiers tomes : il nous parle de la première guerre mondiale. Si je n'aime pas l'histoire, je dois dire que cet évènement me touche particulièrement, comme tout le monde je pense, et voir la manière dont l'auteure a décrit les scènes était bouleversant. Parce qu'elle le faisait tellement bien que nous avions l'impression d'y être. Parce que c'était vraiment poignant. Comme je l'ai dit dans ma chronique sur L'héritière de la Nouvelle-France, Sonia Alain est l'auteure qui m'a réconcilié avec le genre historique, et je l'en remercie. C'est grâce à elle que je souhaite en lire d'autre et que je découvre ainsi de vraies perles.

 

Ensuite, l'action est toujours omniprésente, si ce n'est plus que dans les tomes précédents, nous empêchant de nous ennuyer. Au contraire, avec les drames, surprises, rebondissements et retournements de situation, nous ne sommes pas au bout de nos peines. En effet, il se passe toujours quelque chose, tout au long de l'histoire, nous gardant en haleine du début à la fin et nous donnant toujours plus envie de lire la suite pour savoir ce que l'auteure nous réserve.

 

La fin m'a réellement plu. Elle nous montre que malgré tous les évènements tragiques et horribles de notre vie, la roue finit par tourner. La vie nous sourit toujours à un moment ou à un autre. Il ne faut donc jamais abandonner et se battre pour le bonheur, garder espoir d'un avenir meilleur en donnant tout ce qui est en notre pouvoir pour que cela soit le cas. Cela conclue magnifiquement bien cette saga qui m'a vraiment bouleversée. Je suis triste de devoir quitter Aidan et Adélaïde.

 

La plume de l'auteure est toujours aussi magnifique : fluide avec un vocabulaire riche et soigné. De plus, l'auteure varie harmonieusement bien la douceur, la sensualité et la dureté dans sa narration, nous permettant de nous sentir à la place des personnages et de vivre l'histoire avec eux. De même, les descriptions sont excellentes, nous permettant de bien imaginer les scènes. Enfin, le livre se lit très rapidement malgré le nombre de pages, tellement il est captivant.

 

Pour conclure, ce troisième et dernier tome fut un réel coup de cœur, à l'image de la saga que je ne suis pas prête d'oublier. L'histoire est magnifique, émouvante, entrainante, touchante, captivante... merveilleuse, quoi ! Les personnages sont également super attachants et nous permettent de passer de supers moments à leurs côtés. Même si vous n'aimez pas l'histoire, comme moi, je vous conseille cette romance historique car elle permet d'apprendre beaucoup de choses sur cette discipline tout en passant d'agréables moments. C'est vraiment super ! Je suis juste très triste de terminer cette saga... Ainsi, si vous êtes fans de romance, je vous recommande tous les romans de Sonia Alain car sa plume ainsi que ses idées sont tellement superbes que vous ne pouvez qu'être captivés et totalement envoûtés par ses histoires. Ce sont des pépites.

 

Ma note : 5 Étoiles

 

Ma passion livresque

 

Chronique littéraire à CJPN 90,5 FM - radio Fredericton sur ma série "D'amour et de haine" et mon roman "Conquise" / Printemps 2019 / Avec la chroniqueuse littéraire Cathy Verreault

D’amour et de haine : tome 3 – Dans les affres de l’enfer
Par le blogue « Readeuse »
Le 24 juin 2019

 

Mon avis

Pour ceux qui commencent à me connaître, vous savez que j’adore les livres de Sonia Alain, mais je pense que cette saga est vraiment ma trilogie préférée. Elle fera partie de mon top des coups de cœur.

 

Nous retrouvons Adélaïde qui ne se retrouve pas très loin de la guerre comme infirmière, elle est donc en terrain dangereux, sans compter tous les malheurs qu’elle voit. Tandis qu’Aidan, qui était partie à sa recherche, se retrouve en première ligne de cette guerre. Va-t-il réussir à retrouver Adélaïde ? Leur destin se croisera-t-il encore ? Une chose est sûre, le destin continu de s’acharner sur nos pauvres protagonistes. Nous les suivrons donc dans cet enfer qu’est la guerre et nous passerons par plusieurs émotions.

 

Je dois dire que je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer durant ma lecture. Il y a beaucoup d’actions et de rebondissement. J’ai aussi été très surprise à plusieurs moments, l’auteure a sorti son grand jeu pour ce dernier tome. Je me suis rongé les ongles à plusieurs moments, disons.

 

Pour ce qui est des personnages auxquels j’étais déjà très attaché depuis le premier tome, autant Adélaïde que Aidan. Cependant, dans ce tome, j’ai beaucoup penché du côté d’Aidan, même s’il est très impulsif et un peu violant, sont attitude était compréhensible et je crois que cette fois-ci c’est Adélaïde qui a fui au lieu de simplement essayer de s’expliquer avec lui.

 

Dans tous les cas, j’ai adoré ma lecture et je suis même triste d’avoir terminé cette saga. Je vais m’ennuyer de ces personnages d’une autre époque.

 

Note : 9,5/10

 

Mon avis sur le tome 1 – Quand tout bascule et le tome 2 – La trahison

 

Readeuse

 

D'amour et de haine, tome 3 : Dans les affres de l'enfer
Par le blogue « À la page de Suzie »
Le 24 juillet 2019

 

Cela faisait une éternité que moi et Readeuse voulions lire ce troisième et dernier tome de cette belle trilogie. C'est maintenant fait... heureuse d'avoir trouvé le temps pour me replonger dans l'univers d'Adélaïde, mais également triste de devoir la quitter.

 

Nous retrouvons donc Adélaïde qui est en chemin pour la France. Elle se retrouve bien malgré elle près des combats contre les Allemands, alors qu'elle est enceinte, mais elle ne pourra pas cacher son état encore bien longtemps. Et tout cela pourquoi? Pour ne fuir nul autre que Aidan Macbain, le père de son enfant!

 

Elle qui croyait avoir mis son passé loin derrière elle en décidant de se porter volontaire en tant qu'infirmière, voilà qu'un soldat, gravement blessé au front, fait son apparition à l'hôpital militaire où elle travaille. C'est le choc pour Adélaïde puisqu'elle se retrouve face à Percy Fraser.

 

La vie d'Adélaïde ne pouvait assurément pas continuer ainsi, car c'est bien malgré elle, que sa route croisera encore celle d'Aidan... et cela risque fortement de lui faire vivre encore des épreuves plus que difficiles à surmonter!

 

Peu importait les épreuves qu'il traversait, les choix qu'il prenait, le destin se chargeait toujours de les ramener l'un vers l'autre, telle une fatalité.

 

Encore une fois, Sonia Alain nous a concocté une intrigue captivante, mouvementée et très addictive. J'en ressors enchantée puisque j'ai pu terminer cette merveilleuse saga, mais également triste, car je vais non seulement m'ennuyer des personnages, mais également de la plume de cette auteure. Il me faudra être patiente avant de pouvoir lire une autre romance historique de sa part puisqu'elle ne sortira qu'en 2020!

 

Bref, pour revenir à ce récit, je suis agréablement surprise par le contexte historique entourant l'intrigue. L'auteure nous démontre, encore une fois, à quel point son travail de recherches est approfondi pour rédiger ses romans, il nous suffit de lire les notes de bas de page pour le constater. D'ailleurs, j'ai particulièrement apprécié ce contexte historique soit celui de la Première Guerre mondiale.

 

Quant aux personnages, ils sont restés fidèles à eux-mêmes. Aidan est toujours aussi impulsif et son approche vis-à-vis d'Adélaïde m'a plus d'une fois mise en colère. Tandis qu'Adélaïde, j'ai souvent pensé que notre auteure la malmenait un peu trop à mon goût. Heureusement qu'elle est courageuse et déterminée!

 

En ce qui concerne l'intrigue, je n'en reviens tout simplement pas. Évidemment nous savons bien comment tout cela va se terminer, mais le chemin pour s'y rendre est parsemé d'embûches pour nos deux tourtereaux et voilà pourquoi le roman est aussi palpitant. Il est si difficile de fermer le livre en cours de lecture, car chaque fin de chapitre nous donne le goût de poursuivre encore et encore.

 

Bref, Sonia Alain signe un roman haut en couleur et ce dernier tome est, quant à moi, le meilleur de la trilogie!

 

Ma note : 4.5/5

 

À la page de Suzie

 

Le tome 3 "D'amour et de haine" se retrouve parmi les coups de cœur du blogue "À la page de Suzie" pour juillet 2019.

Le tome 3 "D'amour et de haine" se retrouve parmi les coups de cœur du blogue "À la page de Suzie" pour juillet 2019.

D'amour et de haine T1 - Quand tout bascule
Par le blogue « Le temps d’lire »
Le 1er août 2019

 

Ce que j'en pense

Roman historique très captivant, on se laisse emporter par ce récit dès les premières pages. Moi qui n'aime pas trop les romans d'amour, j'étais craintive de m'embarquer dans cette série. D'un autre côté, les commentaires entendus étaient tous positifs. J'ai donc trouvé que le côté << histoire d'amour>> était bien dosé et que l'auteure ne fait pas dans l'eau de rose. Nous y retrouvons également une touche de roman policier, ce qui ajoute du piquant !

 

Excellente intrigue avec des personnages attachants, on se prend vite d'affection pour Adélaïde, cette jeune lady fragile pour qui la chance ne lui sourit pas tellement.

 

Avec ce roman, je découvre une auteure que je n'avais pas encore eu la chance de lire. Et je dois dire avec conviction qu'elle me plaît vraiment beaucoup ! Elle a un style d'écriture remarquable !

 

Le temps d’lire

 

"D'amour et de haine" se retrouvent dans les recommandations du blogue "Au boulevard du livre" dans ses suggestions de livres pour l'événement "Le 12 août, j'achète un livre québécois".

"D'amour et de haine" se retrouvent dans les recommandations du blogue "Au boulevard du livre" dans ses suggestions de livres pour l'événement "Le 12 août, j'achète un livre québécois".

"D'amour et de haine", fait partie de la sélection du blogue "Le temps d'lire" pour l'événement du "12 août, j'achète un livre québécois".

"D'amour et de haine", fait partie de la sélection du blogue "Le temps d'lire" pour l'événement du "12 août, j'achète un livre québécois".

D’amour et de haine - Tome 1 - Quand tout bascule
Par le blogue Marie toi aux livres
Le 8 février 2020

 

Avis :

Ouf !!! Mais quel coup de cœur!!!

Dès les premières pages le cœur nous chavire.

 

Un drame historique, où on a l’impression d’être transporté à cette époque.

 

Le genre de roman impossible à arrêter. Les pages se tournent toutes seules et en temps de le dire, il est terminé. Malgré toutes les tragédies qui se déroulent dans ce livre, c’est une histoire captivante !

 

Même si je préfère les livres avec beaucoup de dialogues, celui-ci m’a complètement charmé par narration.

Une auteure a découvrir !

 

🏆🏆🏆

 

Page Facebook de Marie toi aux livres

 

D’amour et de haine - tome 2 - la trahison
Par le blogue Marie toi aux livres
Le 8 février 2020

 

Avis:

Encore une fois l’auteure a su me faire vivre des émotions en montagnes russes.

Rebondissements après rebondissements ce deuxième tome est aussi bon que le précédent.

 

Malgré le fait que celui ci soit plus sensuelle, l’histoire d’amour entre le sombre Aidan et la douce Adélaïde est la bienvenue dans cette période sombre d’histoire.

 

Ce deuxième tome nous fait découvrir une partie de l’Afrique et nous donne le goût de voyager pour en découvrir d’avantage!

 

Est-ce que le troisième et dernier tome sera me charmer autant....

 

🏆🏆🏆

 

Page Facebook Marie toi aux livres

 

D’amour et de haine - tome 3 - Dans les affres de l’enfer
Par le blogue Marie toi aux livres
Le 11 février 2020
 

Avis :

Le troisième et dernier tome de ce drame historique m’a chaviré le cœur plus que les deux premiers.

 

Un Drame de guerre difficile à lire par moment. De voir l’enfer que ces personnes ont vécus... ce n’est vraiment pas évident.

Par chance l’histoire d’amour entre Adélaïde et Aidan nous aide à passer au delà du drame.

 

J’ai tout simplement adoré cette série! Plus les pages se tournent, plus l’histoire est captivante!

 

🏆🏆🏆

 

Page Facebook Marie toi aux livres

 

Chronique sur D’amour et de haine tome 1 : Quand tout bascule
Par Sara, The Reading Passion
LE 2 septembre 2020

 

Mon Avis

Dans l’ensemble « Quand tout bascule » est une bonne lecture. Une histoire d’amour compliquée (et pas juste un peu), du suspense sans modération, des péripéties aventureuses à en faire peur plus d’un, des protagonistes fascinants et tout aussi détestables… Quoi demander de plus ?

 

UN RETOUR À L’HISTOIRE…

En toute franchise, ce roman a tous les ingrédients essentiels pour plaire à tout le monde. Sans compter que le côté historique est vraiment intéressant à découvrir. L’auteure ne cesse de me replonger dans mes cours d’histoire au secondaire et je dois dire que cela me fait plaisir de retrouver cette flamme. Cette envie de voir plus et toujours plus sur les anciennes personnalités de l’époque. À chaque fois que je me plonge dans un des écrits de Sonia Alain, où le contexte réel est mis en avant, je retourne toujours en arrière, au moment où j’assistais à mes classes. Et je ne vous cacherai pas que J’ADORE cette sensation !

 

Dans le premier tome de « D’amour et de haine », on fait la connaissance d’Adélaïde, une jeune femme âgée dans la vingtaine, qui après avoir été victime de manipulations de la part d’un homme, doit fuir les terres anglaises pour ainsi s’envoler vers Québec. Afin de se faire oublier de tous, Adélaïde a pris la décision de prendre le nom de famille de sa mère et de rester durant quelques années chez son oncle et sa tante. Toutefois, il est maintenant de rentrer chez elle. Alors qu’elle se retrouve sur l’Empress of Ireland, celui-ci fait naufrage tout près de Rimouski. Ne voulant pas mourir, la jeune femme essaie par tous les moyens de s’accrocher à la vie… Quand Adélaïde se trouve de nouveau à l’article de la mort, celle-ci est sauvé de justesse par un homme.

 

Se sentant en sécurité et entouré dans les bras de celui désire ardemment la réchauffer, Adélaïde ne peut que se laisser aller à tant de tendresse. N’étant pas consciente, cet individu n’hésite pas à prendre soin d’elle jusqu’à ce qu’ils retrouvent la terre ferme. À la suite de ce drame, la jeune femme a été emmené chez Elsie Redford, une amie proche de sa tante. Ainsi, les jours passent et Aidan n’a toujours pas oublier la fragilité et sensibilité de cette femme qui l’a marqué au plus profond de son cœur. Ne pouvant pas la faire sortir de sa tête, il met tout en œuvre pour la revoir, mais sans succès, jusqu’à… ce que lors d’un dîner chez les Redford, Adélaïde et Aidan tombent l’un sur l’autre.

 

Dans ces conditions, peuvent-ils laisser leur émotion respective prendre le contrôle de leur esprit, sachant que l’un et l’autre doivent absolument dissimuler leur propre antécédant. Quand un homme du passé d’Adélaïde revient dans son quotidien pour y défaire tous les efforts qu’elle a entreprit pour se reforger, Aidan va prendre une décision sur un coup de tête qui changera leur existence à tout les deux.

 

UNE RÉEVISITE DE L’HIVER QUÉBÉCOIS ET DES AUTOCHTONES…

Une chose est certaine, c’est qu’à chaque fois que je bouquine un des livres de Sonia Alain, qui se déroule au Québec, je me retrouve plonger au cœur de la culture amérindienne. Et ce n’est pas pour me déplaire, j’ai toujours aimé cette partie de l’histoire québécoise. Sans parler des longs froids de la saison hivernale… Dans « Quand tout bascule », l’hiver ne ressemble pas vraiment à celui que nous avons aujourd’hui. Il faut dire aussi qu’il n’avait pas la vie facile à l’époque. Pas de technologie, aucune voiture ou autre instrument pour dégager la neige du chemin. Rire.

 

Concernant la plume d’écriture de Sonia Alain, elle est addictive et à la fois ensorcelante. Personnellement, il m’est impossible de m’en détacher les yeux. La trame est présente dès les premières pages et les rebondissements s’enchaînent les uns après les autres, sans nous laisser un temps de répit. Pour ce premier tome, l’écrivaine pose les bases et les concepts importants tout en exploitant la toile du fond et en malmenant les sentiments du couple central. Sans aucun doute, l’environnement et les coups de théâtre sont décrit avec réalisme et avec une excellente fluidité.

 

Réputé pour ses nombreuses recherches, Sonia Alain parvient avec brio à nous illustrer les descriptions géographiques et historiques de cette province, qu’est le Québec. En plus, j’ai vraiment aimé découvrir le traumatisme de l’héroïne, surtout au niveau des séquelles, que ce terrible événement a laissé sur l’état mental de la jeune femme, et son évolution psychologique. En effet, malgré ce qui lui est arrivé, Adélaïde n’a pas délaissé son tempérament de feu, ce qui peut être un véritable choc, lorsqu’elle se confronte à Aidan qui n’a également pas sa langue dans sa poche.

 

Un dernier mot ?

 

En conclusion, « Quand tout bascule » est une romance historique tout à fait captivante dont les scènes sensuelles et les obstacles dangereuses se mélangent bien. Une calligraphie qui ne me lasse jamais. Une narration qui nous permet de connaître les pensées les plus intimes d’Adélaïde et d’Aidan. Évidemment, j’ai adoré tout le contenu. Du début jusqu’à la dernière page. Loin d’être une histoire à l’eau rose, le premier tome de « D’amour et de haine » se caractérise par ses vibrants interlocuteurs, des rebondissements tout aussi surprenants que redoutables et de poignantes émotions. Il va de soi que je vous conseille « Quand tout bascule », j’espère qu’il vous plaira autant qu’il m’a plu.

 

Note : 9/10

 

The Reading Passion

 

D'amour et de haine - T2 & T3
Par le blogue Au boulevard du livre
Le 4 septembre 2020

 

Mon avis

Cela faisait déjà plusieurs mois que ces livres prenaient la poussière dans ma bibliothèque. Après avoir entamé le deuxième volet, je me suis demandé pourquoi j'avais attendu aussi longtemps. Bourrés d'action et de romance avec des rapports amour-haine assez prononcés, ces romans sont addictifs. Dans cette série, l'auteure nous fait énormément voyager tout en gardant nos émotions à fleur de peau. Son personnage principal, Adélaïde, n'évolue pas dans la ouate, bien au contraire. Elle est exposée au deuil, plus d'une fois, ainsi qu'à maints dangers desquels elle subira plusieurs blessures physiques, mais aussi psychologiques, qui la marqueront à jamais.

 

Dans le second roman, c'est en Afrique que se déroule le récit. Cela fut rafraîchissant de rencontrer des gens d'une autre nationalité, qui ont des mœurs différentes des nôtres. Adélaïde s'épanouit à leur contact, et c'est une pause bien méritée! Sa force de caractère et sa résilience sont incroyables. Elle fait partie de mes héroïnes livresques préférées. L'immensité de son cœur, sa générosité, sa façon de percevoir le monde et d'affronter les aléas de la vie font d'elle une grande dame.

 

Le troisième fut mon roman favori de la série. En plein cœur de la guerre, sur le front et dans les tranchées, ces moments m'ont touchée, transpercée et émue. Adélaïde est confrontée directement aux dégâts de la guerre en tant qu'infirmière: blessures atroces, morts, angoisse... Elle peine à garder la tête froide. Et Aidan? Il est en plein centre de l'action avec d'autres soldats à ses côtés, à se battre tout en espérant rester en vie. Un tome déchirant et tellement bouleversant. Et, au travers de toute cette noirceur, de beaux liens se forment: des relations amicales et familiales si émouvantes.

 

Tout comme Adélaïde, j'en suis venue à aimer et à détester Aidan en alternance. À ne plus savoir si je préférais qu'ils terminent ensemble, ou pas! Finalement, est-ce que la conclusion me plaît? Absolument! Romance, histoire et suspense: un mélange qui a su être explosif et captivant grâce à la plume de Sonia Alain.

 

De la même série:

D'amour et de haine, tome 1, Quand tout bascule: X

 

De la même auteure:

Cléopâtre: X

L'amante masquée: X

Le petit chaperon rouge: X

Les gardiens des portes: X

 

Au boulevard du livre

 

D’amour et de haine, Quand tout bascule, tome 1
Par le blogue La Passionnée
Le 15 avril 2021

 

Je ne suis pas très romance historique. Pourquoi me demanderez-vous? Bonne question. Parfois, je trouve qu’il y a certaines longueurs, pas assez de romance et trop d’histoire. Probablement une romance historique que j’ai lu par le passé qui a fait en sorte que je ralentis toujours lorsque j’en ai une entre les mains. Mais vous me voyez venir… il y a toujours des exceptions, comme cette histoire.

 

« Quand tout bascule » est une romance historique oh combien passionnante! Il y a quelque chose dans ce roman, une douceur et une recherche pointilleuse sur les détails, qui vous fera basculer, qui vous transportera littéralement. Je n’ai pu lâcher ma lecture sans avoir terminée!

 

1914. Un évènement tragique est arrivé. Un accident, dans la brume. Plusieurs centaines de personnes sont décédées lors du naufrage de l’Empress of Ireland et beaucoup d’autres ont été blessés. Une femme a survécu : Adélaïde. Blessée, mais déterminée, elle est sortie du navire et a flottée sur les eaux glacées avec d’autres survivants. Sauvée par un homme, elle fût recueillie par des amis de sa famille. Toutefois, les souvenirs de cette nuit-là sont toujours présents et douloureux…

 

« …Adélaïde n’arriva pas à se départir du sentiment de désespoir qui l’avait envahie… Des souvenirs du naufrage la submergea, des cris de terreur résonnèrent à ses oreilles et un froid glacial l’envahit. Son souffle se bloqua dans sa gorge, et elle serra les poings sous la table. »

 

Lors d’un souper, quelle surprise pour Adelaïde de rencontrer (afin) l’homme qui l’a aidée, l’homme qui l’a sauvée. Mais compte tenu de son passé, que l’on peut dire frivole, qui lui a valu d’être retirée de la haute société, Adelaïde ne pourra peut-être pas résister à cet écossais.

 

Aidan est un homme intéressant, mais ce dernier a des secrets. Des secrets qui le mettent en danger et qui la mettra en danger à son tour. Il est intrigué par cette femme et veut découvrir pourquoi elle lui semble familière. En apprenant qui elle est, Aidan devra faire face à la vérité, tout en la protégeant contre les dangers qui la guette.

 

« …Il l’avait protégée du mieux qu’il pouvait sans se soucier de sa propre sécurité, au risque même de se rompre les os. Malgré le danger, cet homme n’avait pas hésité à se jeter dans la mêlée pour venir la délivrer. »

 

Vous serez surpris en lisant cette histoire. D’abord, par l’histoire. Bon, ne me jetez pas de pierre, mais je n’ai pas vu le Titanic ET les descriptions des scènes étaient bouleversantes, ouf! De plus, si on ajoute ensuite tous les évènements qui se produiront, vous serez submergés d’images poignantes. Ensuite, les émotions. Oh… je ne sais pas comment a fait Adélaïde pour vivre à travers tout cela. Lisez la citation suivante, vous comprendrez assez vite pourquoi je suis surprise.

 

« Elle n’avait plus rien d’une jeune lady. Sa mère serait dévastée en la voyant dans cet état. C’était à croire que le destin s’acharnait à lui faire payer ses erreurs du passé : son bannissement de la haute société, le naufrage de l’Empress of Ireland, son enlèvement, et maintenant la situation actuelle… À quoi lui servait-il de se battre si c’était pour souffrir encore et encore? Connaîtrait-elle le bonheur, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie? »

 

Encore une fois, Sonia Alain nous entraîne dans une histoire fascinante. Chacune de ses histoires est préparée avec soin par des recherches pointilleuses, avancées et précises. Elle nous entraîne dans son univers avec un charmant déboussolant. Ses personnages sont attendrissants et attachants. Je ne m’attendais pas à une Québécoise avec un Écossais, quelle belle surprise. Elle a un don pour nous envoûter et nous attirer dans chacun de ses romans. Par ailleurs, la dernière citation m’a fait bien rigoler :

 

« -Nom de Dieu, Adélaïde! À l’avenir, tenez-vous loin des étendues d’eau! Bon sang! On devrait vous exiler dans le désert. Au moins, là-bas, vous ne risqueriez plus de vous noyer! »

 

Laissez-vous tenter par cette romance historique unique! Ce roman est émouvant à bien des égards. Une romance historique avec une intrigue saisissante, un réalisme bouleversant. Une histoire captivante.

Note : 10/10

 

Page Facebook La Passionnée

 

Un seul mot : émotion !
Par Julie Brassard, du magazine culturel « Les Rives Littéraires »
Le 18 avril 2021

 

Avis de lecture :

Du début à la fin, la lecture de ce premier tome m’a conquise. Les émotions y succèdent à un rythme presque étourdissant tout en nous tenant en haleine.

 

De l’angoisse du naufrage…

 

« Adélaïde refusait de penser aux corps désarticulés qui gisaient sous elle… Une seule chose comptait à ses yeux désormais : s’extirper des entrailles du navire. »

 

De la désolation à l’espoir…

 

« Quelque chose se brisa en elle. Elle n’avait plus la force de se battre ni d’expier ses péchés. »

 

« Il lui fallait se ressaisir, reprendre le contrôle de son existence. »

 

De la répulsion au désir ardent…

 

« — Vous n’êtes qu’un malotru, monsieur, siffla-t-elle hargneusement entre ses lèvres pincées. »

 

« Jamais un homme ne l’avait embrassée ni touchée ainsi. »

 

Adélaïde nous entraine de force à travers une multitude de mots, d’actions et de rebondissements.

 

Une histoire d’amour déchirante qui nous positionne sur le bout de notre chaise, à tourner les pages le plus vite possible pour connaître la suite.

 

Merci à l’auteure, Sonia Alain, de nous faire vivre autant d’histoires dans une seule. Vivement que je me procure les deux autres tomes !

 

Les Rives Littéraires

 

D’amour et de haine, tome 1. Quand tout bascule.
Une partie d’histoire en émotions.
Par le blogue « Héros littéraires »
Le 19 avril 2021

 

Mon avis :

Que c’est intéressant de lire et d’apprendre sur l’histoire qu’on connait un peu moins. C’est le cas avec ce roman et le naufrage du Empress of Ireland dont j’ignorais cette partie de tragédie.

 

L’écriture est excellente, elle démontre les émotions justes que les gens ont pu vivre durant ce naufrage.

 

On suit le périple de la jeune Adélaïde, qui au fil de la lecture, on apprend qu’elle ne l’a pas eu facile. Ces difficultés n’arrêteront pas, elle a du cran et elle a de la détermination pour passer au travers de toutes ces péripéties. Elle fera des rencontres qui lui permettra de forger son caractère, entre autres ce Aiden, dont le passé est mystérieux et où on se demande pourquoi il s’intéresse autant à Adélaïde.

 

La fin me laisse avec des questionnements qui me donne la curiosité de lire la suite!

 

Un roman à lire pour plusieurs raisons, le côté historique et l’attachement aux personnages qui m’a beaucoup plu!

 

Héros littéraires

 

D’amour et de haine. Quand tout bascule
Par Camille Langlais, du blogue « Dans la tête des lecteurs »
Le 21 avril 2021

 

Tout d’abord, dès les premiers chapitres, on apprend à connaître le personnage d’Adélaïde et son caractère. Plongé dans la tourmente du naufrage, il est presque impossible d’arrêter sa lecture. On ressent la peur des personnages et l’urgence d’agir. On est aussi à même de voir le fruit du travail de recherche effectué par l’auteure pour la rédaction de son œuvre. Plusieurs noms des passagers rencontrés sont ceux de véritables personnes s’étant retrouvées à bord de l’Empress of Ireland la nuit du 29 mai 1914.

 

On pourrait croire que l’histoire racontée perdra ensuite en intensité pour évoluer en une romance entre Adélaïde et son mystérieux sauveteur, Aidan MacBain. C’est d’ailleurs ce que je redoutais. Cependant, ce n’est pas du tout là que nous amène Sonia Alain. Même si le roman regorge de sensualité, ce n’est pas tout ce que contient ce roman. Le personnage d’Adélaïde n’est pas au bout de ses peines, alors que son passé revient la hanter et que l’avenir ne semble pas vouloir lui donner de répit, malgré les épreuves qu’elle a traversées. Elle se retrouve ainsi prise pour cible, malgré elle.

 

Même la fin du roman laisse présager qu’Adélaïde n’est pas au bout de ses peines et nous laisse sur l’envie de poursuivre notre lecture et de découvrir ce qui attend les personnages, d’autant plus que la Première Guerre mondiale sera, à ce moment, bien entamée.

 

Dans la tête des lecteurs

 

D’amour et de haine – Tome 1 Quand tout bascule
Par le blogue « Une lectrice compulsive »
Le 1er mai 2021

 

Mon avis

C’est définitivement une trilogie que je recommande aux amateurs de romances historiques. J’ai découvert les aventures d’Adélaïde et Aidan lors de sa première publication avec les éditions AdA. J’étais curieuse de voir s’il y avait eu des changements marquants avec ce premier tome et selon mes souvenirs, l’auteure est restée fidèle à l’histoire. Je suis heureuse que d’autres personnes puissent la découvrir avec cette réédition.

 

Le seul bémol que je donne est le caractère d’Adélaïde. Si vous souhaitez retrouver une femme comme Rose Dewitt Bukater dans le film Titanic, elle va vous surprendre. Son innocence la met souvent en danger. Heureusement qu'Aidan la surveille et je ne dis pas cela à cause du naufrage de L’Empress of Ireland. À un moment, je me suis demandé si l’auteure n’aimait pas torturer ses personnages, car Aidan risque aussi sa vie vers la fin.

 

Le lecteur peut compter sur toutes ces péripéties pour garder l'histoire captivante. On reprend notre souffle qu’un autre drame arrive. Je n’ai pas trouvé de temps mort même si je souhaitais que Adélaïde se mette moins souvent dans le trouble. Par la suite, elle évolue et est plus sûre d’elle lorsqu’elle prend soin d’Aidan. D’ailleurs, j’aime l'aura de mystère autour du jeune homme. Il ne se dévoile pas totalement et c’est ce que j'espère retrouver dans les romances.

 

Le côté historique est bel et bien présent surtout dans les agissements des personnages. On ressent vraiment l’ambiance du début du 20e siècle et les croyances des gens de cette époque. C’est la raison du pourquoi Adelaïde se trouvait sur le paquebot.  Ses parents l’avaient renié à cause de ses actes.

 

Quant à Matthew Ross, il est mon personnage détestable de ce roman. Je n’ai pas apprécié son attitude envers Adelaïde. Toutefois, il dévoile une partie du caractère de la femme et on apprend plus sur son passé grâce à cette rencontre. Je suis contente qu’elle ne soit pas retournée dans ses bras et qu’elle ait maintenu une attitude froide à son égard.

 

Si vous venez de découvrir cette série, je vous conseille de vous procurer les trois tomes. Je me souviens comment j’avais hâte de posséder le 3e, alors que j’avais les deux premiers entre les mains. C’est une lecture assez intense et riche, car l’autre insère énormément de détails, mais dans mon cas, je ne voulais pas attendre un an avant de savoir la fin. 

 

Une lectrice compulsive

 

D’amour et de haine, Quand tout bascule, tome 1 – Sonia Alain
Par Pamela Sauvé, de Mordus des livres
Le 4 mai 2021

 

Ih mautadine! Je cherche mes mots pour vous dire à quel point vous devez lire ce livre! Comme je l’ai mentionné la semaine dernière, je ne suis pas une fervente des romans historiques... mais là, je vais aller me procurer le tome 2 c’est certain!

 

Adélaïde... jeune femme au caractère fort... malgré cette époque où la femme ne devait pas faire de vague, ne pouvait pratiquement pas donner son opinion, Adélaïde perd parfois le contrôle, surtout auprès d'Aidan!

 

Le début du livre est HYPER captivant avec la scène d’un naufrage, les répercussions que celui-ci va engendrer.

 

Vous voyez, j’ai envie de sauter du coq à l’âne tellement je veux vous en dire plus, mais pas trop en même temps!

 

Même si c’est une époque qui ne « pique pas ma curiosité », Sonia a réussi à capter mon attention du début à la fin! Je n’ai pas trop été perdue dans les thèmes utilisés de l’époque et surtout, j’ai été conquise par des personnages que j’affectionnerai pour le tome 2 et 3!

 

Vous voulez vivre des émotions et être totalement captivé? Lisez ce livre!

 

Page Facebook de Paméla Sauvé

 

D’Amour et de Haine
Par Marie-Eve, du blogue « S’évader par la lecture »
Le 10 mai 2021

 

Ma Chronique

Me voici de retour avec une nouvelle chronique. Cette fois, je fais un peu différent puisqu'au lieu de vous chroniquer un seul tome, je vous chronique une trilogie. J'avais eu l'honneur de recevoir le dernier tome de la trilogie D'Amour et de Haine de Sonia Alain, mais du à ma grosse panne de l'année dernière, je l'avais mis de côté sans le lire et lorsque Sonia m'a écrit afin de savoir si je pensais sortir ma chronique bientôt, je me suis rendue compte qu'en plus de ne pas l'avoir lu, je n'avais pas non plus lu les deux premiers tomes de cette trilogie. Avec l'accord de Sonia, j'ai donc décidé de les lire les trois un après l'autre et de vous faire une chronique générale sur la trilogie complète.

 

Pour être tout à fait franche avec vous, je me suis découvert une passion pour les romances historiques tout dernièrement avec Les Chroniques de Bridgerton. Donc, si j'aurais lu cette trilogie plus tôt dans ma vie, je ne sais pas si je l'aurais autant aimé. Comme nous évoluons, nos goûts le font aussi et avec ma nouvelle passion en littérature, je suis contente d'avoir attendu pour les lire parce que cette trilogie fut un énorme coup de cœur de la première page du premier tome jusqu'à la dernière page du dernier tome. Même que pour être franche avec vous, j'ai été déçue de tourner cette dernière page parce que j'aurais voulu continuer à lire encore et encore. Je suis tombée en amour avec Adélaïde et Aidan et me séparer d'eux a été comme perdre deux amis très chers et j'étais vraiment triste que ça arrive. Je sais que je les relierai, ce n'est même pas un option et ces romans garderont une place de choix dans ma bibliothèque, ça c'est sûr.

 

Dès les premières pages du premier tome, Sonia Alain donne le ton avec Adélaïde, cette jeune femme qui a été reniée par la bonne société à cause d'erreur de jeunesse. Recueillie par son oncle et sa tante au Québec alors que ses propres parents l'ont reniée, elle est maintenant sur l'Empress of Ireland pour retourner an Angleterre chez ses parents à leur demande. Autant vous dire qu'elle n'explose pas de joie de devoir retourner là-bas, mais comme son oncle et sa tante parte en voyage, elle décide de répondre positivement à leur demande. Ce qu'elle n'avait pas envisagé, c'est que l'Empress of Ireland ferait naufrage pendant cette traversée et elle ne doit sa survie qu'à sa force interne et de bons samaritains qui ont réussi à la sortir des eaux glacées du Fleuve St-Laurent. Dès lors, la vie qu'elle a toujours connu sera chamboulé comme jamais elle n'aurait pu le penser et les épreuves se succéderont sans lui laisser le temps de reprendre son souffle. Et que dire de ce cher Aidan McBain, cet homme qui se retrouve brusquement sur son chemin et pour lequel elle ressent une vive attraction... Ses épreuves conduiront Adélaïde dans différentes contrées et vous feront voyager à travers le monde assombri par la première guerre mondiale.

 

À travers les trois tomes de cette trilogie, j'ai eu le loisir de voir mes émotions se promener en montagnes russes et ne pas s'arrêter après un seul tour. Je ne savais jamais à quoi m'attendre d'un chapitre à l'autre et quand je me disais, enfin et bien, il arrivait une autre chose qui me laissait soit le coeur brisé ou complètement en colère après l'un ou l'autre des protagonistes. Une chose est sûre, Sonia sait comment captiver son auditoire et surtout lui faire vivre une myriade d'émotions. Et je crois que c'est ce qui a fait en sorte que je n'aie pas été capable de lâcher la trilogie durant la dernière semaine écoulée même que si je ne me serais pas arrêtée, j'aurais été capable de lire durant mes heures de travail. J'ai donc laissé sagement mon livre à la maison pour éviter que ce soit le cas... Je ne me souviens plus de la dernière fois où j'ai pu lire une trilogie à ce rythme et encore aujourd'hui, alors que je l'ai terminé, je n'arrive pas à croire que je l'ai commencé il y a seulement une semaine.

 

En ce qui a trait aux personnages, laissez-moi vous dire qu'autant j'ai aimé Adélaïde et Aidan d'amour, parfois, je les aurais bien étripé de mes propres mains tellement il me tombait sur les nerfs à toujours se blesser l'un et l'autre alors qu'au final, il était clair qu'ils voulaient tous les deux la même chose. Malgré tout, j'aurais aimé lire un peu plus de leur histoire. C'est dans des cas comme ça qu'on se dit que lorsque nous sommes destinés à quelqu'un, la vie se chargera toujours de le mettre sur notre chemin peu importe ce qui arrive. Même si leur vie et donc leur histoire d'amour n'a pas été facile, je rêve d'un jour ressentir la même passion pour quelqu'un. Aussi, une chose que j'ai beaucoup apprécié chez Adélaïde, c'est de voir son avance sur son temps et le fait qu'elle ne se laisse pas imposer les conventions de la bonne société. Elle a un caractère bien trempé et ça fait du bien de voir ça chez un personnage de cette époque. Pour ce qui est d'Aidan, je dirais que son côté protecteur est beaucoup venu me chercher, mais ce que j'ai préféré, c'est aussi son caractère bien trempé. Autant vous dire qu'entre les deux, ça ne prend pas grand chose pour créer des étincelles.

 

En conclusion, je pourrais vous dire que je regrette vraiment de ne pas avoir lu cette trilogie plus tôt, mais comme mentionner un peu plus haut, je ne sais pas si je l'aurais autant apprécié vu que les romances historiques n'étaient pas ma tasse de thé. Par contre, on ne le saura jamais. Reste à dire que ce fut un énorme coup de cœur et que j'aurais aimé que ça dure encore plus longtemps. Je n'étais pas prête à quitter cet univers et j'ai comme l'impression de devoir faire un deuil maintenant que je sais que cette histoire est terminée. Merci Sonia de m'avoir permis de plonger dans ton univers, je ne saurais te dire à quel point ça m'a fait du bien.

 

Ma Note : Coup de Cœur

 

Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne lecture !

 

S’évader par la lecture

 

D’amour et de haine 1. Quand tout bascule
Par Elisabeth, du blogue « Elisabeth et les livres »
Le 25 mai 2021

 

1914.  Le paquebot ‘’ L’Empress of Ireland’’ fait naufrage.  À son bord, Adélaïde, une jeune femme fière et impétueuse.  Secourue bravement par Aidan MacBain, un homme à la fois mystérieux et vigoureux, elle survie à la tragédie non sans peine.  Sans le savoir, leur destin à tous les deux sera voué à se rencontrer de nouveau.

 

D’amour et de haine est une romance historique qui ne manque pas d’action.  En effet, le malheur qui semble s’acharner sur Adélaïde, l’entraîne dans des situations loin d’être ennuyeuses, où le danger n’est jamais très loin.  Sa rencontre avec Aidan, et le lien qui s’est créé lors du naufrage est présent en continu.  Mais à cette époque, les convenances avaient préséance sur les marques d’affections en public, ce qui rend chacune de leur rencontre et chacun de leurs échanges d’une intensité non négligeable.  L’attirance est là, mais leur histoire à chacun fait tout pour les séparer.  Un avenir heureux serait-il possible pour eux?

 

Ce roman est une véritable montagne russe.  De l’action en continu, beaucoup d’émotions, des scènes électriques, et plusieurs situations qui nous tiennent en haleine.  Toutes les scènes sont convaincantes et ne nous font pas oublier les réalités d’autrefois.

 

C’est le premier tome d’une trilogie, et la conclusion de cette première partie nous promet une suite très intéressante.  J’ai dévoré ce roman en deux jours.  Une écriture qui coule bien, une histoire captivante et un attachement pour les deux personnages d’Adéalïde et d’Aidan qui m’est venu très rapidement, sont la combinaison parfaite pour affirmer que c’est un bon livre.  Il fera le bonheur de ceux et celles qui ont envie de s’évader.

 

J’ai beaucoup aimé et je lirai la suite avec plaisir.

 

Page Facebook de Elisabeth et les livres

 

D’amour et de haine – Quand tout bascule
Par le blogue « Bibliothèque pour les filles »
Le 29 mai 2021

 

Allô, je viens de terminer un roman basé sur des faits historiques, un roman d'amour, un roman d'aventure et de passion, mais surtout, un roman excellent. Ce livre que j'ai eu un immense plaisir à lire a été écrit par Sonia Alain, c'est le tome 1 d'une nouvelle série. Il s'intitule : D'amour et de haine 1. Quand tout bascule. Que dire d'une œuvre aussi fantastique. Je l'ai dévoré, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer et plus j'avançais, plus j'étais triste parce que je ne voulais pas que l'histoire se termine et croyez-moi, j'ai hâte de lire la suite. Les personnages sont intéressants, ils sont forts, ils nous entraînent avec eux dans leur histoire.

 

Tout commence par un tragique naufrage, celui de l'Empress of Ireland, le   29 mai 1914 sur le Saint-Laurent. Notre personnage principale, Adélaïde se trouve à son bord, heureusement, elle survivra. Prise en charge par un bel inconnu, Adélaïde se remettra et sera ensuite recueillie par une amie de sa tante et de son oncle. Mais, le destin n'a pas l'intention de laisser la belle jeune femme tranquille, et elle sera confrontée à de nouveaux défis et au danger, mais elle traversera tout cela grâce à sa force et à sa détermination et elle trouvera également l'amour au passage, mais un amour tumultueux et plutôt compliqué.

 

Avec ce premier tome, Sonia Alain trace le début d'une romance plus grande que nature. Mettant en scène l'aube de la Première Guerre mondiale, l'auteure nous emporte au gré d'une passion tumultueuse et envoûtante, qui devra braver bien des épreuves.

 

Page Facebook de Bibliothèque pour les filles

 

D’amour et de haine
Par le blogue J’aime la Chick-Lit
Le 23 juin 2021

 

Je vis le naufrage de l'Empress of Ireland, rien de moins et ce fut effroyable!

(Les images correspondent à celles du Titanic, toujours fraîches dans ma tête tellement j’ai vu le film!)

Sonia a le sens du drame. Les sensations sont toujours intenses.

À son bord, Adélaïde de Beauchamp, jeune femme distinguée de la haute société anglaise, survivra au naufrage grâce à sa fougue et à sa détermination. Lors du sauvetage, elle sera prise en charge par le mystérieux Aida. C’est le début d’une romance singulière, mais qui sera sans doute grandiose.

Le désir est ardent, le danger constant.

La confusion règne, les frustrations augmentent et ce n’est jamais le moment ni le lieu pour les explications.

Elle et lui ont une relation des plus houleuses.  Il a ses raisons de ne pas lui exprimer ses sentiments et elle est perdue. Elle se sent terriblement abandonnée chaque fois qu'il se voit obligé de la laisser.

Un homme de sa trempe ne peut se permettre d’être amoureux. Force et brutalité sont ce qu’il connait.

C’est un roman à lire quand on veut prendre notre temps et s'imprégner une vie qui n'est pas la nôtre. Une existence au sein des convenances, des réputations laborieusement conservées, ou salies.

 

Page Facebook J'aime la Chick-Lit

 

D’amour et de haine - Tome 1. Quand tout bascule
Par le blogue Ma Biblio Perso
Le 24 juin 2021

 

👉🏼Commentaires:

🚢J’ai toujours eu une fascination pour l’histoire du Titanic. Toutefois, je ne connaissais pas vraiment celle de L’Empress of Ireland… J’ai apprécié que le roman débute avec cette portion d’histoire pour nous mettre en contexte et nous situer. J’aurais pris 10 chapitres sur le naufrage tellement c’est captivant!

.

📜On sent très bien que l’auteure a fait un travail de recherche historique immense pour créer une romance qui allie histoire, rebondissements, suspense et force de caractère.

.

🖋 La plume de Sonia est incroyablement recherchée! Un gros wow! Les fans de romance historique seront plus que servis avec ce roman! (Et ses 2 autres tomes assurément)

 

Page Facebook Ma Biblio Perso

 

D'amour et de haine Tome 1. Quand tout bascule
Par le blogue « Chez Evelyne »
Le 8 juillet 2021

 

Avis

HUMMMMM……. Je ne sais pas comment organiser mes idées afin de rendre justice à ce livre. Allons-y par le commencement, celui où j’ai reçu le message de l’auteure, Sonia Alain.

En premier, je suis automatiquement sous le charme, un auteur communique avec moi pour lire son livre.

En deuxième, elle m’informe que le livre se passe dans le Bas-du-Fleuve que je chéris du profond de mon cœur.

Par la suite, elle me propose une histoire qui parle de l’Empress of Ireland.

Alors, n'allons pas plus loin, je suis preneuse !!

 

À l’âge de 16 ou 17 ans, j’ai visité le musée, j’ai acheté un livre historique qui relate cette tragédie et j’ai marché sur des kilomètres sur cette plage en rêvant que j'y trouve des vestiges. Elle me propose l'histoire parfaite pour me remémorer des souvenirs d'adolescence. De plus, j'allais découvrir un auteur que je connais de nom, mais pas de plume.

 

Nous sommes plongés rapidement dans la mise en place des personnages et leurs histoires. Pour moi, c’est le genre d’introduction que j’adore. L’auteure ne nous amène pas dans de longues descriptions de lieux et de personnes qui font que je m’y perds. Dès le début, j’ai été submergé par des frissons, j’ai été bouleversé par ses détails, j’ai vécu le stress des personnages alors que le bateau coulait et par-dessous tout, j’ai été affolé de lire toute cette panique. Honnêtement, l’auteur a rendu d’un réaliste grandiose le naufrage de L’Empress of Ireland. Il y a une maitrise de son idée, je ne me crois pas capable d'apporter mon point de vue parce que je ne pourrai pas lui rendre justice. J’ai dans ma vie jamais lue de livre qui m’a fait vivre autant d’émotions en moins de 100 pages.

 

Une fois le naufrage vécut, nous pouvons mieux respirer. La suite est plus calme et romanesque à mes yeux. Nous suivons la reconstruction mentale post naufrage d’Adélaïde au travers des soirées, des activités et des rencontres avec ce beau et mystérieux Aidan. Je dois dire que ce Aidan m’a rendu presque mal à l’aise par sa façon d’agir. L'auteur connait le développement de ses personnages d'une main de maître. L’histoire romantique et mystérieuse m’a beaucoup plus et m’a donné envie de sauter quelques pages. La scène dans les bois, j'ai été incapable de lire, j'ai été obligé de faire ma lecture diagonale avant de tout reprendre. Je voulais savoir comment ça allait avancer tout cela. Je trouve que l’évolution entre Adélaïde et Aident est tellement intrigante, mais excitante que vous ne pourrez plus vous arrêter.

 

Je dois dire que j’ai dû prendre une pause du livre, puisque je n’arrivais pas à le continuer. Pourquoi ? Parce que l’histoire m’a semblé prendre un autre tournant trop vite. J’ai eu l’impression qu’après avoir vécu autant d’émotion par le naufrage, je me retrouvais avec un autre livre entre les mains, je me suis senti un peu déboussoler. Malgré ce revirement, je suis emballée par la découverte de cette auteure et de sa plume. Je ne veux pas passer sous silence l’excellente plume que possède Mme Alain. Je suis ravie d’avoir reçu un second livre de sa part, puisqu’il est assurément le prochain que je vais lire.

 

Chez Evelyne