Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au gré des vents, tome 1 – Aimeline

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue Maman Lectrice
Le 6 mars 2022

 

Mon avis

Ce roman mérite amplement son genre de roman historique. Si tu aimes l’histoire, elle te sera servie sur un plateau d’argent avec cette nouvelle saga de Sonia Alain. Dans ce livre, l’auteure nous transporte au cœur des grandes tragédies qui ont marqué notre histoire : le naufrage de l’Empress of Ireland, l’effondrement du pont de Québec et l’explosion du navire Mont-Blanc. Au cœur de ces événement, il y a l’histoire touchante et incroyable de la jeune Aimeline Beaupré.

 

C’est avec le cœur rempli d’émotions que j’ai tourné la dernière page du livre. Il est rare que je sois autant captivée dans un roman de style historique mais les événements s’enchainent à une vitesse fulgurante, nous laissant sur le qui-vive à la fin de chaque chapitre. J’ai maintenant très hâte de découvrir l’histoire d’Esther dans le tome 2 de cette série. 

 

Note : WOW! Dans le mille!

 

Maman Lectrice

 

Voir les commentaires

Les Gardiens des Portes, Tome 1 : Abygaelle

Publié le par Sonia Alain

Par Riley, du blogue « Les lectures de Riley »
Le 7 septembre 2021

 

Mon avis :

Ça faisait un très long moment que j’étais intriguée par la série Les gardiens des portes de Sonia Alain. Ainsi, quand elle m’a approchée pour me proposer son premier tome Abbygaelle, je n’ai pas du tout hésité. Je remercie encore l’auteure pour cette énorme gentillesse, car je suis maintenant complètement accrochée à sa série et il me tarde de découvrir l’histoire des trois autres tomes.

Honnêtement, je dois avouer que la seule chose qui m’a légèrement déplu dans ce premier tome, c’est le fait que l’histoire commence de façon radicale. On est rapidement mis dans l’action, et les réponses sont malheureusement longues à venir. Pour ma part, je déteste lire une histoire sans avoir un minimum de réponse. Très souvent, je finis par être impatiente et je vais fouiner le livre pour mieux comprendre, ce qui me spoil très – trop ? – souvent.

Cependant, cette fois-ci, j’ai cherché à passer outre mon impatience pour découvrir petit à petit les réponses que nous dévoilaient les personnages au fil du récit. Bien que cela ait joué beaucoup sur ma patience, je dois avouer avoir adoré le mystère que cela apporte au livre. Lorsqu’on prend le temps de bien analyser le tout, on découvre que ce suspense et le manque de réponse concordent parfaitement avec la situation initiale d’Abbygaelle. Ainsi, cela nous permet de comprendre ce qui fait de cette jeune femme une personne aussi spéciale et convoitée, mais cela nous permet aussi de réaliser toute l’ampleur du monde fantastique elle évoluera malgré elle.

À partir du moment que j’avais intégré ces notions, je suis réellement tombé sous le charme de l’univers qu’avait créé l’auteure. Ce n’est pas un secret pour personne qui me connait que je sois une grande admiratrice de loup ainsi que des loups-garous ou des métamorphes. Ainsi, les retrouver tous les trois dans le même récit ? J’étais plus qu’euphorique.

Mais honnêtement, ce qui m’a charmé dans ce premier tome, c’est la façon dont l’auteure emmène le monde fantastique. La façon avec laquelle elle réussit à allier tous les éléments les uns avec les autres est simplement surprenante. Que ce soit les métamorphes, les loups-garous ou même les « médiums », chaque élément s’associe aux autres de façon à créer une liaison entre chacun d’entre eux.

Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est toutes les révélations que l’on retrouve dans l’histoire d’Abbygaelle. Découvrir les origines des loups-garous et des métamorphes à travers Lucurius et Marcus a été l’élément que j’ai le plus adoré. Aussi morbides que le sont ses révélations, elles ont parfaitement concordé avec les mœurs anciennes que décrit l’auteure. Car dans ce roman, on ne se concentre pas uniquement sur l’univers fantastique créé par l’auteure, mais aussi sur plusieurs légendes que l’on retrouve dans le monde.

Découvrir des légendes telles que Rose Latulipe ou de Blanche de Beaumont a été une des choses que j’ai excessivement appréciée dans ce récit. J’ai toujours porté un intérêt très grand pour le monde des esprits, et jouer avec cette thématique dans ce premier tome m’a beaucoup plu. J’espère donc le retrouver dans le second tome avec Alicia !

De plus, cette thématique du fantastique se mélange très bien avec une romance érotique. Bien que je ne sois pas très romantique, j’ai bien apprécié la façon dont on le retrouve dans ce roman. Bien qu’à mon goût, l’attrait entre Marcus et Abbygaelle se soit développé de façon assez rapide, j’ai bien aimé de voir la manière dont la relation a évolué au fil du temps. La seule chose que je trouve dommage, mais qu’on risque sûrement de découvrir dans les prochains tomes, c’est qu’on laisse un élément en suspense lorsque le tome se termine. Cependant, l’attraction animale que l’on décrit entre les protagonistes dans Abbygaelle est exceptionnelle.

Au final, si vous êtes du genre à être attiré par les romans fantastiques et la romance, cette série semble parfaite pour vous ! Non seulement vous allez en découvrir sur les légendes québécoises historiques, mais vous allez aussi découvrir des créatures mythiques d’une manière dont on les perçoit que très rarement dans les romans.

Pour ma part, comme je l’ai dit plus haut, il me tarde de plonger dans le reste des tomes et de découvrir le fin mot de cette histoire.

 

Les lectures de Riley

 

Voir les commentaires

Annabel et Max : Adultes consentants

Publié le par Sonia Alain

Par Aurélia, blogue « Le temps d’une chronique »
Le 6 avril 2016

 

Avis

Je viens tout juste de terminer ce livre et je dois tout de suite poser mes sensations à chaud car je suis passée par tellement d’émotions que j’en suis encore toute retournée!

Ce qui commence comme une découverte de sensualité entre Max et sa compagne , la candide et fragile Annabel,  va les projeter en enfer sous la coupe de Nathan. Qui pourrait croire que ce puissant homme d’affaires puisse se révéler être un véritable démon usant de toutes les supercheries pour arriver à ses fins.

Je ne peux pas vous en dire plus car j’ai été de découverte en découverte dans cette histoire et c’est ce qui a capté mon attention alors hors de question que je vous prive de ces sensations. Je tiens à vous prévenir cependant, il y a des scènes dures, ne vous fiez pas au titre parce que je peux vous dire qu’il faut s’accrocher.

Je vous parlais de mes émotions et bien pour ma part j’ai ressenti tellement de choses que j’ai eu l’impression de faire des loopings à chaque chapitre ! J’ai été attendrie par notre couple et l’amour qui les lie, effondrée, choquée et atterrée par ce qu’ils vont vivre mais j’ai aussi été remplie d’espoir au moment d’arriver à la fin.

En recevant ce livre je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire, mais j’ai vraiment accroché, c’était détonnant, haletant, prenant. Malgré tout âmes sensibles s’abstenir !

 

Note : Coup de Cœur

 

Le temps d’une chronique

 

Voir les commentaires

Au gré des vents, Tome 2 : Esther

Publié le par Sonia Alain

Par Alanya sur Book-Node
Le 19 juin 2022

 

Je vais l'admettre d’emblée: sachant que c'était le deuxième et dernier tome de la série, c'est à grand-peine que je me suis efforcée d'étirer la lecture de ce roman, car si je m'étais écouté, je l'aurais dévoré en un rien de temps!

Même si j'ai réussi à faire durer le plaisir en me forçant à ne lire qu'un chapitre par jour pendant un temps, j'ai fini par succomber et les cent dernières pages se sont enchaînées en un claquement de doigts. Voilà, j'ai tourné, avec le regret de les quitter, la dernière page de l'histoire des familles Beaupré McNeil.

Point de vue des personnages principaux cette fois, nous retrouvons Esther, sœur d'Aimeline Beaupré à qui le premier tome était consacré. Si Aimeline faisait preuve de volonté, mais était plus douce et retenue, Esther démontre une force et détermination, ainsi que d'une manière d'affronter et de dire les choses qui tranche avec elle. Là où Aimeline aurait pris des gants blancs, Esther n'hésite pas à mettre les points sur les «i» et dire ses quatre vérités aux gens, que ça leur plaise ou non. Elle fait aussi preuve d'un entêtement (peut-être parfois trop pour son propre bien) qui ne donne pas sa place non plus. Et c'est tant mieux, car avec tout ce qu'elle traverse, il lui en faut pour garder la tête haute et continuer d'avancer.

Nous retrouvons également Eliot McNeil, frère de Darren, qui s'est enrôlé dans l'armée lors du premier tome. De retour de la guerre, le jeune homme a beaucoup changé, marqué par le traumatisme des batailles, tant dans la chair que dans l'esprit. Tout au cours de ce tome, on le verra lutter pour remonter la pente vers laquelle il a sombré.

Côté personnages secondaires, nous retrouvons les familles Beaupré et McNeil, bien entendu. De même que Liam, ami de Darren et Eliot. C'est un plaisir de le retrouver (j'aimerais bien d'ailleurs qu'il ait sa propre histoire un jour). Il y a aussi de nouveaux visages auxquels on s'attache très rapidement, comme Peggy et ses enfants.

Chez les antagonistes, je n'ai qu'une chose à dire: ils sont toujours aussi détestables et j'étais plus qu'heureuse de voir le sort qui leur était réservé.

Fait intéressant au point de vue de l'intrigue, l'auteure débute l'histoire de ce tome non pas à la fin du premier, mais quelque temps avant celle-ci, avançant un peu en « parallèle » de l'autre récit. Et je l'avoue que j'ai bien aimé savoir ce que vivait Esther, ainsi que le reste de la famille Beaupré et McNeil, pendant qu'Aimeline était éloignée d'eux.

Sonia Alain arrive à traiter de sujets pas toujours évidents, comme la bataille de Vimy, le syndrome posttraumatique chez un soldat et son entourage, la conscription, la vie difficile dans les quartiers pauvres de Montréal et la grippe espagnole avec beaucoup de doigté, tout en nous faisant passer par toute la gamme des émotions. Elle dépeint avec finesse un portrait de la vie des années 1917-1918 sans tomber dans un long cours d'histoire. De même, elle manie la plume et maitrise l'art du suspens pour nous garder captifs de son univers et nous fait enchaîner les pages les unes après les autres, rendant le tout difficile de s'arrêter.

Bref, ce fut une très agréable lecture qui entre dans mon top 10 des meilleurs romans que j'ai lus depuis un moment. Son seul défaut: c'est le dernier tome! J'en aurais pris encore. Mais toute bonne chose a une fin... Qui sait? Peut-être un jour les Beaupré et McNeil reviendront dans une autre saga de l'auteure! On a toujours le droit de rêver!

 

Commentaire sur Book-Node

 

Voir les commentaires

D’amour et de haine 1. Quand tout bascule

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue « Mes voyages littéraires »
Le 15 novembre 2021

 

Mon avis 👇

🚢Mai 1914, Adelaide s’embarque sur l’Empress of Ireland pour regagner l’Angleterre. Elle est peinée de laisser son oncle et sa tante qu’elle adore et qui l’ont recueillie après un scandale qui a éclaboussé sa vie, sa réputation et celle de sa famille. Ses parents exigent désormais son retour. L’auteure nous guide à travers les réalités à bord du paquebot : de l’opulence des premières classes à celle des deuxièmes classes et du quotidien des membres d’équipage. La vie des gens riches et dont plusieurs sont célèbres fait rêver. Adelaide a 23 ans, mais elle a déjà parcouru le monde avec son oncle diplomate et sa tante et elle est à l’aise en société.

Dans la nuit du 29 mai, tout changera… Au large de Rimouski, un charbonnier heurte le grand bateau. Peu survivront, mais Adelaide sera sauvée et prise en charge par un bel inconnu pour finalement être recueillie par Elsie Reford, une amie de sa tante.

✒️ « Quelques marins détournèrent le regard de la scène funeste. Des corps flottaient sur les eaux parsemées de débris, des rictus macabres déformaient leurs traits à jamais figés. Un lourd silence régnait, s’ajoutant à l’ambiance lugubre. »

🚢C’est à Estevan Lodge (désormais partie intégrante des Jardins de Métis), qu’elle récupérera lentement, physiquement et mentalement. Revoir l’homme qui l’a secourue demeure un rêve impossible… Le destin les remet pourtant en présence… Qui est vraiment cette connaissance des Reford? Adelaide espère que l’Écossais ne reconnaîtra pas en elle, l’inconnue sauvée du naufrage alors que sa conduite n’avait pas été celle d’une lady…

🚢Au fil des jours et des événements mondains de la haute société dont les Reford sont le centre d’attraction, elle ne cessera de se questionner au sujet du mystérieux personnage. Ils se plaisent, mais souvent ils se heurtent dans une valse-hésitation très troublante…

✒️« C’était un homme dur, impitoyable, qui n’avait aucune place pour elle dans sa vie. Il refusait toute attache entre eux. Certes, il avait bravé la tempête pour la sauver, mais elle ne devait pas y voir ne marque d’affection pour elle. »

🤔J’ai adoré. Tout d’abord, les Jardins de Métis et la vie d’Elsie Reford! La présence de cette grande dame et les réalités du naufrage du Empress of Ireland m’ont toujours captivée. L’auteure rend compte des événements du naufrage avec une précision telle que j’avais l’impression d’y être. J’étais déjà captivée par le roman quand j’en ai appris davantage sur Adelaide et Aidan MacBain. Leurs interactions sont difficiles et les caractères et personnalités des deux protagonistes s’affrontent et s’évitent. Pourtant l’attraction est bien réelle et l’auteure a su rendre leurs émotions pour mon plus grand bonheur. Mais pourquoi, alors qu’il est si évident qu’ils se plaisent, l’homme la repousse-t-il?  On pressent que les rumeurs d’un conflit mondial ne sont pas étrangères à son attitude et à la distance qu’il impose …

Les rebondissements sont nombreux et la plume est précise et belle. Les descriptions sont fabuleuses et les dialogues souvent incisifs. Beaucoup d’action. Les personnages sont tous importants et Adelaide est à la fois forte et démunie et la vie n’est pas rose pour elle.

➡️J’ai adoré mon voyage littéraire en compagnie d’Adelaide et d’Aidan. J’ai découvert les piqueniques, les bals, les habitudes et les conventions de l’aristocratie au Québec en 1914. Avec en toile de fond la tragédie maritime et la légende de l’Anse des Morts, j’ai ressenti la peur et les effluves abominables de la vengeance. Je me demande vraiment ce que l’avenir réservera aux personnages attachants de la série D’Amour et de haine alors qu’à la fin du tome 1, la guerre est déclarée.

Je le recommande.

✍️19/20

Page Facebook de Mes voyages littéraires

 

Voir les commentaires

Conquise

Publié le par Sonia Alain

Commentaire d’Alanya (lectrice), sur Book-Node
Le 30 janvier 2022

 

Après « Annabelle et Max: adultes consentants », Sonia Alain nous entraîne ici dans un autre roman à suspens/policier érotique (ou dark romance pour certains) qui nous tient en haleine jusqu'à la fin.

 

D'ailleurs, même s'il n'est pas nécessaire d'avoir lu le premier pour comprendre l'intrigue, on replonge ici dans le même univers où des gens retors et sans scrupules aimant les jeux de pouvoirs, d'argents et dominations (dans tous les sens du terme) viennent bouleverser la vie tranquille d'autres personnes qui ignorent tout de ce monde interlope.

 

Du côté des personnages, on retrouve ici dans les rôles principaux, Bryan Marchant et Aimy Desjardins, personnages secondaires mentionnés ou entraperçus dans « Annabelle et Max ». Bryan Marchant, ancien agent infiltré, dont la dernière mission ne l'a pas laissé sans séquelles, est un homme torturé par ses démons. Protecteur dans l'âme, il en arrache pour ne pas succomber à un côté de sa nature plus dominante.

 

Amy Desjardins quant à elle est une jeune femme bien décidée à montrer à son patron qu'elle vaut autant que ses autres collègues de travail de la gent masculine. De nature indépendante, un peu maladroite par moment, avec un fort caractère, les événements dans lesquels elle va se retrouver plongée vont la déstabiliser et montrer une certaine fragilité.

 

Dans les personnages secondaires, nous retrouvons l'inspecteur Lallier qui, comme dans le tome précédent, fait tout en son pouvoir pour démanteler un réseau de désaxés qui s'en prennent aux femmes. C'est d'ailleurs pour lui que Bryan travaillait lors de sa précédente mission.

 

Du côté de l'antagoniste, que dire si cet homme est retors et aussi détestable que celui rencontré dans « Annabelle et Max ».

 

L'intrigue est rondement menée, entrecoupée de quelques scènes érotiques ici et là. Celles-ci sont bien amenées et ne sont pas plaquées là sans aucune raison. Elles sont là pour servir l'intrigue. L'auteure laisse peu de répits à ses personnages et à nous par la même occasion. Elle parvient à captiver le lecteur et nous fait tourner les pages les unes après les autres avec empressement pour savoir ce qui va se produire. Elle nous fait passer par toute une gamme d'émotions. On tremble pour Aimy ou Bryan, on rage avec elle ou contre lui, ou on fulmine et voit rouge contre l'antagoniste. Chose certaine, on ne reste pas indifférent face à tout ce que les personnages principaux endurent. Quant aux descriptions des décors et des scènes d'actions, elles sont si bien faites qu'on a l'impression de visionner un film par moment.

 

Ce fut un bon moment de lecture. Je suis d'autant plus impatiente à présent de découvrir « L’amante masquée » qui est la suite « D’Annabelle et Max » et « Conquise parce que tu m’appartiens ».

 

Book-Node

 

Voir les commentaires

Au gré des vents, Aimeline

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue « Dans la biblio d’Isabelle »
Le 13 mai 2022

 

J’étais tellement excitée que Sonia Alain me demande si je voulais faire une chronique sur sa toute nouvelle série! Merci beaucoup pour cette opportunité, tes romans sont toujours un baume sur mon cœur.

 

On se plonge dans un roman d’époque, en 1914 plus précisément. On accompagne Aimeline, une jeune femme de 18 ans qui vit dans l’ombre de sa grande sœur Violette. Sa mère n’en a que pour cette dernière et Aimeline ne comprend pas pourquoi. Elle est tombée amoureuse bien rapidement de Darren McNeil, qui lui, essaie d’enfouir ses sentiments pour elle puisqu’il déménage à Montréal donc, Aimeline en sera très triste. Et même Léopold, l’ouvrier de son père, ne réussit pas à lui faire oublier Darren. Rien n’est plus difficile que d’oublier son ancienne flamme. Comment l’avenir de Aimeline se tracera-t-il?

 

Comme à l’habitude, lorsque je lis un roman de cette auteure, je suis toujours transportée dans le monde qu’elle représente si bien par écrit. J’ai senti le vent et les effluves du fleuve jusqu’à Gatineau, le temps de cet excellent roman.

 

Bonne lecture!

 

Page Facebook Dans la biblio d’Isabelle

 

Voir les commentaires

Chronique : Le petit chaperon rouge

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue « Les Lectures d’Angelique »
Le 14 juillet 2020

 

Mon avis:

Pour pouvoir apprécier ce livre du début à la fin, il ne faut pas être répugné par le sang, les meurtres, le sexe (assez violent par moments, de type BDSM), les esprits,… Cette histoire du petit chaperon rouge revisité à souhait ne peut que vous plaire si vous n’avez pas un coeur sensible.

 

Angelika est retrouvé dans les bois, ce n’est encore qu’une enfant. Elle était partie dans les bois pour cueillir des champignons pour sa grand-mère, grand-mère qu’elle ne reverras plus, car elle est sauvagement assassinée par 6 hommes. Quelques années auparavant, il s’agissait de Lolita, la maman d’Angelika, d’être retrouvé morte, est-ce une coïncidence ou est-ce que ces meurtres sont liés entre eux.

 

Angelika est devenu une jeune adulte, soif de vengeance, elle rêve de venger le meurtre de sa grand-mère, elle planifie tout de A à Z. Elle deviens escorte pour un certain Arnaud St Cyr et ses hommes de mains. A partir de ce moment-là, les meurtres s’enchaînent, plus horrible les uns que les autres.

 

Le premier conte interdit que j’ai lu était Blanche Neige, et honnêtement celui-ci n’a totalement rien à voir. J’avais déjà beaucoup aimé ce dernier, mais celui-ci est génial, il est glauque à souhaite, les meurtres commis sont tous plus horrible les uns que les autres, la manière dont Angelika charme les hommes et les tortures à mort est vraiment très original, car ce ne sont pas des crimes qu’on pourrait§ voir partout, c’est vraiment le genre de crime qui ne sont pas courant. Dans ce livre, il y a du sexe, du sang, des morts,… et tout ça à profusion.

 

J’ai vraiment aimé le style d’écriture, l’histoire en elle-même est assez originale, le petit chaperon rouge qui n’est pas une simple victime et qui justement se venge pour tout ce que la vie lui a fait subir, c’est vraiment top. Maintenant voilà, les scènes de sexe sont assez explicite tout comme certaines parties des meurtres également, mais encore une fois, c’est bien noté que ce genre de livre est fait pour un public averti.

 

En ce qui concerne la couverture, elle est vraiment magnifique, la combinaison du rouge et du noir avec le loup en arrière plan c’est vraiment trop beau. Je trouve qu’a elle seule cette couverture résume parfaitement l’histoire. Une histoire sombre, glauque, avec du sang, des loups, etc.

 

Si vous attendez à lire l’histoire classique du petit chaperon rouge, je vous le dis, vous allez être déçu et ce livre n’est pas pour vous, par contre, si vous êtes à la recherche de frissons, et que le sang, le sexe, etc ne vous effraie pas, alors ce livre est fait pour vous.

 

Les Lectures d’Angelique

 

Voir les commentaires

Les gardiens des portes – Amélie

Publié le par Sonia Alain

Par Annie du blogue « Une lectrice compulsive »
Le 30 mai 2021

 

Mon avis

Il s’agit d’une relecture, car j’avais déjà lu la première version publiée chez les éditions AdA et je ne me souvenais pas à quel point j’adorais ce tome. J’avais apprécié les romans précédents, mais Amélie dépasse toutes mes attentes. Il renferme tout ce que j’aime dans un livre : de l’aventure, des personnages forts, des démons, de la romance, de l’érotisme et il permet de voyager!

 

Pourquoi est-ce que j’admire Amélie davantage que les deux autres clés? J’ai l’impression de retrouver un mélange de plusieurs personnages que j’aime depuis mon adolescence : Buffy, les sœurs Halliwell et même un peu des frères Winchester. Une chasseuse qui tombe amoureuse d’un démon est une histoire qui a été maintes fois reprise, mais l’auteur a réussi à y ajouter sa touche personnelle. Amélie est une femme forte pour qui sa famille compte plus que tout. Effectivement, elle a un faible pour un homme avec un côté obscur, mais les raisons sont bien expliquées au fil des chapitres. Tout comme Buffy, elle ne réfléchit pas toujours quand vient le temps de secourir son petit ami, mais elle élabore rapidement des plans pour se sauver des situations dangereuses. Au lieu de s’apitoyer sur son sort, elle trouve une façon de s’en sortir.

 

Quant à Logan, l’auteure nous le présente comme un homme mystérieux qui doit éliminer sa belle. On ne connaît pas beaucoup son passé lorsqu’il rencontre Amélie. Ce n’est que vers le milieu du bouquin qu’on apprend sa véritable identité. Je vous laisse découvrir s’il va jusqu’au bout de sa mission. Les scènes de batailles entre les personnages sont parmi les plus intenses que j’ai lues.

 

Je donne une étoile supplémentaire à l’écrivaine pour Viviane. Elle apparaît au début du livre et nous réserve des surprises. Même si les antagonistes sont rarement des personnages gentils, celle-ci m’a marqué. Si je termine mon roman avec Jennifer et Nicky. J’aimerais que leur relation ressemble à celle d’Amélie et Viviane. Sonia Alain a fait un travail incroyable pour décrire la dynamique entre les deux.

 

Même s’il ne s’agit pas d’une romance historique, j’ai noté l’intérêt de l’auteur pour l’époque romaine. Ce n’est pas aussi descriptif que dans Cléopâtre, mais l’amatrice d’histoire en moi y a trouvé son compte. J’ai aimé l’illusion aux dieux romains et au Colisée. C’est les premières choses que j’ai apprises en cours et je crois que c’est ce qui m’a le plus marquée.

 

Je recommande de lire les deux romans précédents avant de se lancer dans celui-ci, car on fait allusion aux deux autres clés et leurs gardiens. Amélie était plus au courant que ses consœurs de ce qui se tramait.

 

Une lectrice compulsive

 

Voir les commentaires

Le bourreau des cœurs

Publié le par Sonia Alain

Par Jessica Roy-Vachon, du blogue "Bibliothèque pour les filles"
Le 8 avril 2022

 

Bonjour, je suis tellement contente de pouvoir vous parlez du dernier livre que j'ai lu. Il s'agit de : Le bourreau des cœurs de Sonia Alain.

Cette romance historique se situe en Angleterre dans les années 1500. On y raconte le règne d'Henri VIII, ses amours, sa politique, son amour du luxe, mais on y raconte également l'histoire de Catherine d'Aragon, sa première femme… C'est une histoire passionnante qui nous fait vivre une gamme d'émotions. J'adore la façon qu'a l'auteur de raconter leur histoire, c'est tellement bien écrit, on veut savoir ce qui va arriver, on veut se rendre à la fin, parce que c'est intriguant et intéressant.

J'ai été vraiment charmée par ce roman, ce fut de beaux moments de lecture et je vous le recommande fortement. La plume de Sonia Alain est vraiment fabuleuse et on s'ennuit jamais en lisant ses livres.

Bonne lecture

 

Page Facebook de Bibliothèque pour les filles

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>