Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entrevue à l'émission télévisée "La Médiathèque"

Publié le par Sonia Alain

Entrevue à l'émission télévisée "La Médiathèque" avec Fabienne Cortes | Le 16 mai 2016

Voir les commentaires

D’amour et de haine – Tome 1 Quand tout bascule

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue « Une lectrice compulsive »
Le 1er mai 2021

 

Mon avis

C’est définitivement une trilogie que je recommande aux amateurs de romances historiques. J’ai découvert les aventures d’Adélaïde et Aidan lors de sa première publication avec les éditions AdA. J’étais curieuse de voir s’il y avait eu des changements marquants avec ce premier tome et selon mes souvenirs, l’auteure est restée fidèle à l’histoire. Je suis heureuse que d’autres personnes puissent la découvrir avec cette réédition.

 

Le seul bémol que je donne est le caractère d’Adélaïde. Si vous souhaitez retrouver une femme comme Rose Dewitt Bukater dans le film Titanic, elle va vous surprendre. Son innocence la met souvent en danger. Heureusement qu'Aidan la surveille et je ne dis pas cela à cause du naufrage de L’Empress of Ireland. À un moment, je me suis demandé si l’auteure n’aimait pas torturer ses personnages, car Aidan risque aussi sa vie vers la fin.

 

Le lecteur peut compter sur toutes ces péripéties pour garder l'histoire captivante. On reprend notre souffle qu’un autre drame arrive. Je n’ai pas trouvé de temps mort même si je souhaitais que Adélaïde se mette moins souvent dans le trouble. Par la suite, elle évolue et est plus sûre d’elle lorsqu’elle prend soin d’Aidan. D’ailleurs, j’aime l'aura de mystère autour du jeune homme. Il ne se dévoile pas totalement et c’est ce que j'espère retrouver dans les romances.

 

Le côté historique est bel et bien présent surtout dans les agissements des personnages. On ressent vraiment l’ambiance du début du 20e siècle et les croyances des gens de cette époque. C’est la raison du pourquoi Adelaïde se trouvait sur le paquebot.  Ses parents l’avaient renié à cause de ses actes.

 

Quant à Matthew Ross, il est mon personnage détestable de ce roman. Je n’ai pas apprécié son attitude envers Adelaïde. Toutefois, il dévoile une partie du caractère de la femme et on apprend plus sur son passé grâce à cette rencontre. Je suis contente qu’elle ne soit pas retournée dans ses bras et qu’elle ait maintenu une attitude froide à son égard.

 

Si vous venez de découvrir cette série, je vous conseille de vous procurer les trois tomes. Je me souviens comment j’avais hâte de posséder le 3e, alors que j’avais les deux premiers entre les mains. C’est une lecture assez intense et riche, car l’autre insère énormément de détails, mais dans mon cas, je ne voulais pas attendre un an avant de savoir la fin. 

 

Une lectrice compulsive

 

Voir les commentaires

D'amour et de haine

Publié le par Sonia Alain

Bande-annonce - Série "D'amour et de haine"

Voir les commentaires

D’amour et de haine. Quand tout bascule

Publié le par Sonia Alain

Par Camille Langlais, du blogue « Dans la tête des lecteurs »
Le 21 avril 2021

 

Tout d’abord, dès les premiers chapitres, on apprend à connaître le personnage d’Adélaïde et son caractère. Plongé dans la tourmente du naufrage, il est presque impossible d’arrêter sa lecture. On ressent la peur des personnages et l’urgence d’agir. On est aussi à même de voir le fruit du travail de recherche effectué par l’auteure pour la rédaction de son œuvre. Plusieurs noms des passagers rencontrés sont ceux de véritables personnes s’étant retrouvées à bord de l’Empress of Ireland la nuit du 29 mai 1914.

 

On pourrait croire que l’histoire racontée perdra ensuite en intensité pour évoluer en une romance entre Adélaïde et son mystérieux sauveteur, Aidan MacBain. C’est d’ailleurs ce que je redoutais. Cependant, ce n’est pas du tout là que nous amène Sonia Alain. Même si le roman regorge de sensualité, ce n’est pas tout ce que contient ce roman. Le personnage d’Adélaïde n’est pas au bout de ses peines, alors que son passé revient la hanter et que l’avenir ne semble pas vouloir lui donner de répit, malgré les épreuves qu’elle a traversées. Elle se retrouve ainsi prise pour cible, malgré elle.

 

Même la fin du roman laisse présager qu’Adélaïde n’est pas au bout de ses peines et nous laisse sur l’envie de poursuivre notre lecture et de découvrir ce qui attend les personnages, d’autant plus que la Première Guerre mondiale sera, à ce moment, bien entamée.

 

Dans la tête des lecteurs

 

Voir les commentaires

D’amour et de haine, tome 1. Quand tout bascule.

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue « Héros littéraires »
Le 19 avril 2021

 

Mon avis :

Une partie d’histoire en émotions.

Que c’est intéressant de lire et d’apprendre sur l’histoire qu’on connait un peu moins. C’est le cas avec ce roman et le naufrage du Empress of Ireland dont j’ignorais cette partie de tragédie.

 

L’écriture est excellente, elle démontre les émotions justes que les gens ont pu vivre durant ce naufrage.

 

On suit le périple de la jeune Adélaïde, qui au fil de la lecture, on apprend qu’elle ne l’a pas eu facile. Ces difficultés n’arrêteront pas, elle a du cran et elle a de la détermination pour passer au travers de toutes ces péripéties. Elle fera des rencontres qui lui permettra de forger son caractère, entre autres ce Aiden, dont le passé est mystérieux et où on se demande pourquoi il s’intéresse autant à Adélaïde.

 

La fin me laisse avec des questionnements qui me donne la curiosité de lire la suite!

 

Un roman à lire pour plusieurs raisons, le côté historique et l’attachement aux personnages qui m’a beaucoup plu!

 

Héros littéraires

Voir les commentaires

Un seul mot : émotion !

Publié le par Sonia Alain

Par Julie Brassard, du magazine culturel « Les Rives Littéraires »
Le 18 avril 2021

 

Avis de lecture :

Du début à la fin, la lecture de ce premier tome m’a conquise. Les émotions y succèdent à un rythme presque étourdissant tout en nous tenant en haleine.

 

De l’angoisse du naufrage…

 

« Adélaïde refusait de penser aux corps désarticulés qui gisaient sous elle… Une seule chose comptait à ses yeux désormais : s’extirper des entrailles du navire. »

 

De la désolation à l’espoir…

 

« Quelque chose se brisa en elle. Elle n’avait plus la force de se battre ni d’expier ses péchés. »

 

« Il lui fallait se ressaisir, reprendre le contrôle de son existence. »

 

De la répulsion au désir ardent…

 

« — Vous n’êtes qu’un malotru, monsieur, siffla-t-elle hargneusement entre ses lèvres pincées. »

 

« Jamais un homme ne l’avait embrassée ni touchée ainsi. »

 

Adélaïde nous entraine de force à travers une multitude de mots, d’actions et de rebondissements.

 

Une histoire d’amour déchirante qui nous positionne sur le bout de notre chaise, à tourner les pages le plus vite possible pour connaître la suite.

 

Merci à l’auteure, Sonia Alain, de nous faire vivre autant d’histoires dans une seule. Vivement que je me procure les deux autres tomes !

 

Les Rives Littéraires

 

Voir les commentaires

D’amour et de haine, Quand tout bascule, tome 1

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue La Passionnée

Le 15 avril 2021

 

Je ne suis pas très romance historique. Pourquoi me demanderez-vous? Bonne question. Parfois, je trouve qu’il y a certaines longueurs, pas assez de romance et trop d’histoire. Probablement une romance historique que j’ai lu par le passé qui a fait en sorte que je ralentis toujours lorsque j’en ai une entre les mains. Mais vous me voyez venir… il y a toujours des exceptions, comme cette histoire.

 

« Quand tout bascule » est une romance historique oh combien passionnante! Il y a quelque chose dans ce roman, une douceur et une recherche pointilleuse sur les détails, qui vous fera basculer, qui vous transportera littéralement. Je n’ai pu lâcher ma lecture sans avoir terminée!

 

1914. Un évènement tragique est arrivé. Un accident, dans la brume. Plusieurs centaines de personnes sont décédées lors du naufrage de l’Empress of Ireland et beaucoup d’autres ont été blessés. Une femme a survécu : Adélaïde. Blessée, mais déterminée, elle est sortie du navire et a flottée sur les eaux glacées avec d’autres survivants. Sauvée par un homme, elle fût recueillie par des amis de sa famille. Toutefois, les souvenirs de cette nuit-là sont toujours présents et douloureux…

 

« …Adélaïde n’arriva pas à se départir du sentiment de désespoir qui l’avait envahie… Des souvenirs du naufrage la submergea, des cris de terreur résonnèrent à ses oreilles et un froid glacial l’envahit. Son souffle se bloqua dans sa gorge, et elle serra les poings sous la table. »

 

Lors d’un souper, quelle surprise pour Adelaïde de rencontrer (afin) l’homme qui l’a aidée, l’homme qui l’a sauvée. Mais compte tenu de son passé, que l’on peut dire frivole, qui lui a valu d’être retirée de la haute société, Adelaïde ne pourra peut-être pas résister à cet écossais.

 

Aidan est un homme intéressant, mais ce dernier a des secrets. Des secrets qui le mettent en danger et qui la mettra en danger à son tour. Il est intrigué par cette femme et veut découvrir pourquoi elle lui semble familière. En apprenant qui elle est, Aidan devra faire face à la vérité, tout en la protégeant contre les dangers qui la guette.

 

« …Il l’avait protégée du mieux qu’il pouvait sans se soucier de sa propre sécurité, au risque même de se rompre les os. Malgré le danger, cet homme n’avait pas hésité à se jeter dans la mêlée pour venir la délivrer. »

 

Vous serez surpris en lisant cette histoire. D’abord, par l’histoire. Bon, ne me jetez pas de pierre, mais je n’ai pas vu le Titanic ET les descriptions des scènes étaient bouleversantes, ouf! De plus, si on ajoute ensuite tous les évènements qui se produiront, vous serez submergés d’images poignantes. Ensuite, les émotions. Oh… je ne sais pas comment a fait Adélaïde pour vivre à travers tout cela. Lisez la citation suivante, vous comprendrez assez vite pourquoi je suis surprise.

 

« Elle n’avait plus rien d’une jeune lady. Sa mère serait dévastée en la voyant dans cet état. C’était à croire que le destin s’acharnait à lui faire payer ses erreurs du passé : son bannissement de la haute société, le naufrage de l’Empress of Ireland, son enlèvement, et maintenant la situation actuelle… À quoi lui servait-il de se battre si c’était pour souffrir encore et encore? Connaîtrait-elle le bonheur, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie? »

 

Encore une fois, Sonia Alain nous entraîne dans une histoire fascinante. Chacune de ses histoires est préparée avec soin par des recherches pointilleuses, avancées et précises. Elle nous entraîne dans son univers avec un charmant déboussolant. Ses personnages sont attendrissants et attachants. Je ne m’attendais pas à une Québécoise avec un Écossais, quelle belle surprise. Elle a un don pour nous envoûter et nous attirer dans chacun de ses romans. Par ailleurs, la dernière citation m’a fait bien rigoler :

 

« -Nom de Dieu, Adélaïde! À l’avenir, tenez-vous loin des étendues d’eau! Bon sang! On devrait vous exiler dans le désert. Au moins, là-bas, vous ne risqueriez plus de vous noyer! »

 

Laissez-vous tenter par cette romance historique unique! Ce roman est émouvant à bien des égards. Une romance historique avec une intrigue saisissante, un réalisme bouleversant. Une histoire captivante.

Note : 10/10

 

Page Facebook La Passionnée

 

Voir les commentaires

Abbygaelle (Les Gardiens des portes #1)

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue « La vie de Kat »
Le 8 mai 2021

 

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure pour l’envoi de ce service presse. J’en suis très reconnaissante et ce premier tome a été une agréable surprise. J’ai découvert la plume de l’auteure lors de ma lecture de son roman dans la collection des Contes interdits, à savoir, Le petit chaperon rouge. L’horreur n’étant pas vraiment mon genre de prédilection, ce ne fut pas un succès, mais j’avais vraiment apprécié sa plume. C’est donc avec plaisir que je la retrouve dans ce premier tome de la série Les gardiens des portes. Une série mêlant fantastique, romance et satanisme. Un mélange qui m’a grandement ravie. J’ai particulièrement aimé les portions historiques qu’on l’on peut lire tout au long du récit. Je trouve que ça ajoutait un petit plus à l’histoire et ce qui est merveilleux, c’est que tout a été recherché avec brio.

 

L’autre aspect qui m’a particulièrement plu, c’est le lieu où l’histoire prend place. On se retrouve à certains endroits magnifiques du Québec comme le parc national du Bic ou encore le parc national de Forillon. Deux magnifiques parcs que j’ai visité pour la première fois de ma vie en septembre dernier. De voir les personnages progresser dans ces lieux m’a rappelé des souvenirs de voyages et j’ai adoré ce sentiment. Mais ce ne sont pas les seuls lieux présentés dans le récit qui m’ont fait cet effet. Mais c’est vraiment la mention de l’Auberge du Mange Grenouille qui m’a fait m’extasier durant ma lecture. J’ai eu l’occasion d’y séjourner une nuit lors de mon voyage en septembre et grâce aux pages de Sonia Alain, j’avais l’impression de me retrouver à nouveau dans cet endroit enchanteur. Sachez donc que les lieux mentionnés sont des lieux existants, vous avez donc un bel itinéraire de voyage dans les pages de ce premier tome de la série Les gardiens des portes.

 

J’ai trouvé le prologue particulièrement intriguant. J’ai eu aussitôt envie d’en découvrir la suite et je ne me suis pas faite prier. D’ailleurs, l’histoire débute assez rapidement et on en découvre un peu plus sur les mystères entourant les métamorphes au fur et à mesure que l’histoire progresse et que Abby fait elle-même ces découvertes. J’ai trouvé fascinant que ces créatures magiques aient la faculté de se changer en l’animal de leur choix. Ça rend le tout assez différent du « classique » loup-garou, même si dans le cas de Marcus et de Lucurius ça reste une forme plutôt fréquente. Grâce au résumé, je savais qu’il serait mention de dieu déchu, mais je ne pensais pas que l’on retrouverait des scènes de satanisme au courant de l’histoire. J’ai bien aimé cet ajout, j’ai trouvé que ça ajoutait un petit quelque chose de voir autant les deux côtés de l’histoire.

 

Évidemment, cette histoire n’est pas qu’un roman fantastique et la romance est bien présente. Tout au long des pages, on sent la tension monter entre Abbygaelle et Marcus et ce n’est pas pour me déplaire. J’ai aimé cet aspect slow burn de la romance même si leur attirance se développe assez rapidement en début d’histoire. Elle prend du temps à progresser et cette tension à bien le temps de s’installer avant que tous les deux se laissent aller à des rapprochements. Et qui dit rapprochements dit scènes caliente ! J’ai trouvé le dosage action, découverte et scènes de romances très bien balancées. On ne reste pas sur notre faim autant au niveau de la romance qu’au niveau de l’action et ça a fait mon bonheur.

 

J’ai bien aimé les personnages également. Je trouvais Marcus mystérieux quoiqu’un peu trop brutal à mon goût, mais cet aspect de sa personnalité est directement expliqué par sa nature. Abby quant à elle est un personnage fort et intelligent. Par contre, il y a certains moments ou je trouvais qu’elle avait grandement manqué de jugements. Mais bon, peut-on lui reprocher d’avoir agi de la sorte dans une situation semblable ? Sans doute pas. J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur les différents membres de la meute. Ils sont présents du début à la fin du roman et pourtant j’ai l’impression d’en avoir très peu appris sur eux. C’est la même chose pour Hadrien, le père d’Abby. Ils étaient des personnages importants, mais je les ai trouvé assez superficiels dans l’histoire malheureusement.

 

Dans tous les cas, j’ai été embarqué dans l’histoire dès les premières pages et j’ai vraiment aimé ma lecture. La suite se retrouvera donc assurément dans ma liste de livres à acheter puisque j’ai particulièrement envie de la découvrir.

 

Note : 4 étoiles/5

 

La vie de Kat

 

Voir les commentaires

Les Gardiens des Portes : Les Seigneurs des Ténèbres

Publié le par Sonia Alain

Par Marie-Eve, du blogue S’évader par la lecture
Le 25 avril 2021

 

Ma Chronique

La chronique que je vous écris aujourd'hui ne fait pas partie d'aucun partenariat, je l'avais acheté avec mes sous. Ceux qui me suivent depuis un moment savent que j'adore la plume de Sonia Alain et que j'ai eu la chance de chroniquer plusieurs de ces romans en partenariat direct avec elle. C'est vraiment une perle comme personne et je ne regretterai jamais de l'avoir eu sur mon chemin et j'espère pouvoir rester en contact avec elle encore longtemps même si je ne serai plus chroniqueuse littéraire. Donc, après avoir terminé le troisième tome de sa série Les Gardiens des Portes plus tôt cette semaine, je ne pouvais tout simplement pas sauter à une autre lecture avant d'avoir le dernier mot de cette histoire. J'ai donc décidé de sortir le dernier tome de la série de ma bibliothèque et je l'ai dévoré. C'est vraiment le mot parce que si je n'aurais rien eu à faire de la journée hier, il est clair que je l'aurais eu fini beaucoup plus rapidement. Ce dernier tome fut un énorme coup de cœur et un merveilleux tome qui finit cette série en beauté.

 

Contrairement à bien des romans, ce dernier tome ne commence pas doucement et on se retrouve tout de suite au cœur de l'action. Sachez que mon pauvre petit cœur n'a eu aucun repos au cours de la lecture de ce dernier tome. De chapitre en chapitre et même de page en page, je me demandais toujours quelle serait la prochaine péripétie qui viendrait frapper nos protagonistes. Dans ce roman, la vie des personnages que nous avons rencontré lors des tomes précédents se retrouve enfin à la même place et au même moment afin de pouvoir engager la bataille finale. Sauf que rien en se passe comme prévu lorsque Abaddon sort une nouvelle carte de sa manche et brise tout ce que nos clés de voute avaient réussi à réaliser dans les tomes précédents. Elles devront avoir confiance les uns en les autres afin d'arriver à sauver le monde, mais y arriveront-elles ? Quelles épreuves les attendent encore ? Et réussiront-elles enfin à atteindre le bonheur ? À vous de le découvrir dans ce dernier opus qui vous tiendra en haleine tout au long de votre lecture.

 

Pour ce qui est des personnages, je ne peux définitivement pas vous parler de tous les personnages du roman puisque nous serons encore là dans longtemps. Par contre, je dois vous dire que j'ai adoré les voir évoluer tous ensemble dans ce tome-ci. Chaque personnage avec ses particularités propres a sa raison d'être dans l'histoire afin de la faire avancer et si je devais n'en choisir qu'un pour en faire mon personnage préféré, laissez-moi vous dire que je n'y arriverais pas. À chaque fois que je passais un peu plus de temps avec un personnage, je me disais le voilà, mais ensuite, je continuais l'histoire avec un autre et là, tout était à recommencer parce que ce personnage devenait mon préféré. Je dois quand même avouer que les seigneurs des ténèbres avaient une petite longueur d'avance. La dualité avec laquelle ils se battaient est vraiment venue me chercher et j'espérais vraiment les voir s'en sortir. Par contre, je ne vous le dirai pas...

 

En conclusion, ce tome était vraiment parfait et m'a permis de finir ma lecture de cette série en apothéose. Si vous aimez les séries fantastiques, laissez-moi vous dire que vous avez besoin de lire celle-ci et que vous ne le regretterez pas. Cette série fut un gros coup de cœur et c'est sûr qu'un jour, je la relierai juste pour me perdre une nouvelle fois dans cet univers. Merci Sonia de m'avoir permis de le découvrir !

Ma Note : Coup de Cœur

 

S’évader par la lecture

Voir les commentaires

Les gardiens des portes - Tome 2 – Alicia

Publié le par Sonia Alain

Par Manon Thériault, du blogue « Manon au pays des bouquins »
Le 22 avril 2021

 

Un roman plus fantasy que le tome 1, dans un univers tout aussi magique! On embarque très vite dans l'histoire et on se laisse bercer par l'histoire de Sonia. De l'action, des rebondissements, de l'amour et de l'érotisme se mélange au travers de ses pages.

 

J'adore les histoires qui prennent vie dans l'univers des beaux Écossais. J'aime l'énergie qui se dégage de ce peuple qui paraît n'avoir peur de rien. Ce sont des combattants, et j'aime les voir évoluer !

 

Ce livre nous fait basculer dans cet univers magique, où nos deux protagonistes se battront pour vaincre le monde obscur et laisser la lumière vaincre. Mais ce ne sera pas facile, et lorsque l'on croit la bataille perdue, Sonia réussit par sa plume fluide de croire que tout est encore possible!

 

Merci ma belle amie de m'avoir fait vivre ces belles émotions !

 

Page Facebook Manon au pays des bouquins

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>