Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Petit chaperon rouge

Publié le par Sonia Alain

par le blogue Mes voyages littéraires
Le 24 avril 2019

 

HORREUR, VIOLENCES, VENGEANCE, CRIMES ORGANISÉS, PROSTITUTION

 

Mon commentaire :

UN LIVRE DIFFICILE À OUBLIER! Que voilà le petit chaperon rouge revisité avec quantité d’interdits glauques, sanglants, étouffants!!! Dans ce roman, les chasseurs sont chassés, les abuseurs sont ENFIN abusés. Oh douce vengeance aux odeurs de cuir et de sang en plein cœur de forêt alors que le loup hurle à la lune! Le roman se déroule dans le Québec d’aujourd’hui. Orpheline, Angélika va de familles d’accueil en centres jeunesse jusqu’à l’âge de 18 ans où un avocat lui remet une lettre de sa grand-mère qui l’avait élevée en bas âge. Dans cette missive, la Tzigane, sa grand-mère, ouvre les yeux de la petite sur la cruauté de ces hommes qui ont tué sa mère et qui vont ultimement la tuer pour avoir découvert leurs nombreux secrets trop inavouables. Des vicieux, c’est le moins que l’on puisse dire! La jeune disparaît pendant un certain temps pour revenir sous une autre identité, en escorte que l’on surnomme « La Louve », séductrice qui n’a pas froid aux yeux et qui attire aisément les canailles dans ses filets. Tous veulent la torturer de façon bien explicite, mais elle en ressort toujours la grande gagnante. Lors d’une fin de semaine dans une auberge en plein cœur des Laurentides, elle retrouve son loup (un vrai loup et non un criminel à cravates!) qu’elle avait sauvé alors que louveteau du temps où elle vivait chez sa grand-mère et celui-ci, avec sa meute, vont l’appuyer et dévorer au passage quelques brutes. Alors qui est la bête? L’homme est souvent pire que l’animal! Et en littérature, la vengeance peut être acceptable…

 

Le livre est bien écrit, le rythme soutenu. L’auteure avoue avoir écrit le roman en deux mois, mais elle a réussi à accomplir un travail colossal, bien ficelé! Dans certaines scènes macabres, je me croyais dans du Senécal. La collection « Les Contes Interdits » est pour public averti il va sans dire! En plus, la couverture l’indique! J’étais curieuse de lire cette série puisque l'on en parlait déjà l’an dernier et avec la polémique de cette année autour de Hansel et Gretel, plusieurs seront curieux de lire certains titres. Mon choix s’est porté sur ce roman en particulier, car j’appréciais déjà Sonia Alain. Ce n’est pas mon genre de lecture habituelle, mais sortir de ses habitudes aère l’esprit. J’avoue que je n’étais pas prête à lire un autre titre de la série après avoir lu la dernière page… Ouf! J’ai lu trois autres romans de la collection et je vous en parlerai dans de prochaines chroniques.

 

Page Facebook Mes voyages littéraires

 

Commenter cet article