Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les gardiens des portes, tome 4 : Les seigneurs des ténèbres

Publié le par Sonia Alain

Par Gabrielle Viszs du blogue Chroniques Livresques
Le 9 mars 2019

 

Ma Chronique

4ème et dernier tome de cette saga qui termine en beauté ! En beauté, non pas de bisounours party, mais un terrible combat que chaque personnage va devoir affronter afin de s'en sortir du mieux possible.La couverture est tout aussi belle que les précédentes.

 

Les trois premiers tomes étaient ciblés sur l'un des couples, ici, nous les avons tous avec un seul objectif : en finir avec celui qui veut prendre possession de la terre. Les trois femmes vont se retrouver dans les mêmes lieux, même époque mais avec une perte de pouvoir. Elles sont redevenues de simples "humaines" et doivent récupérer leurs gardiens respectifs. Ces mêmes gardiens qui ont toujours une part d'ombre en eux. Le Mal dans toute sa splendeur va s'amuser avec eux tous, les mettant à mal, les rendant faibles, fragiles, désespérés. Les chasseurs deviennent de véritables bêtes. Un combat final qui ne laisse personne indifférent.

 

De nombreuses épreuves vont attendre nos trois héroïnes, les trois A comme je les appelle. Abbygaëlle, Alicia et Amélie vont devoir combattre leurs pires cauchemars. Je n'en dirais pas plus, car cela donnerais déjà quelques détails. Les affrontements sont terrible, le sang coule régulièrement. Chacun des méchants des tomes précédents font leur apparition afin d'appuyer leur maître des ténèbres. La fin est toujours incertaine, jusqu'au bout du récit. On tremble sans cesse pour ces jeunes femmes. C'est terriblement éprouvant de les suivre et de se ronger les ongles (une fois de plus) pour leur vie. L'histoire va vite, car il faut aller vite pour sauver le maximum de gens. Le maximum oui, car il va y avoir malheureusement des pertes. Gros Snif !!!! La bataille est impressionnante, plus nous avançons, plus le côté sombre se dévoile et plonge les jeunes femmes dans des souffrances physiques et psychologiques importantes. Elles doivent se battre avec les moyens du bord. Leur coeur est pur et c'est ce qui va les aider.

 

Les trois A vont devoir apprendre vite à se faire confiance. S'unir dans l'adversité, surtout lorsque le chemin est semé d'embûches et de corps facilement reconnaissable. Les esprits sont troublés, les menaces bien réelles et les secrets trop bien enfouis. L'originalité est d'avoir réussi à amener tous les personnages dans le même contexte avec les méchants qui se regroupent.

 

La famille est un peu en retrait, mais nous les voyons, ainsi que les amis. C'est difficile pour tous avec tout ce qu'ils surmontent. Il y a de nombreux rebondissements, de mauvaises surprises et de sacrés dégâts. Nos trois femmes vont avoir beaucoup de mal à réussir ce tour de force, surtout qu'elles ne sont pas habituées à se battre de cette façon. Je parle beaucoup des femmes, parce qu'elles ont une place importante dans l'histoire. Du côté des hommes, il se passe également beaucoup de choses, dont je ne peux pas parler. Dommage hein ? Ou pas, d'ailleurs, mais comment dire qu'ils ne sont pas si innocents que cela, qu'ils ne sont pas complètement sains d'esprit et que par dessus tout ils sont très mal en point ? Abaddon reste égal à lui-même : froid, déterminé, près à tout pour réussir son coup de maître. C'est un personnage qui ne laisse rien au hasard, il a malheureusement des sous-fifre de bas étage qui ne se prennent pas pour rien et forcément, cela s'en ressent dans les rangs.

 

Une plume que j'admire, que j'aime toujours autant et que je continue de suivre. Il y a de nombreuses descriptions qui nous permettent de plonger dans les scènes, les lieux. Des personnages secondaires que j'ai adoré suivre également, Pierre, Thomas, Maximien, Viviane, Lucurius... Une fin assez rapide avec juste ce qu'il faut pour savoir qui va faire quoi. J'aurai adoré en avoir plus malgré tout. Je suis gourmande, je le sais bien, surtout avec Marcus, par exemple, mon préféré. En même temps, lorsque l'on sait quel personnage Sonia a pris pour le crée, je ne pouvais que l'apprécier encore plus. « Omnia vincit amor », " l’amour triomphe de tout " est parfaitement bien utilisée dans le récit, jusqu'au final. Il va en falloir de sacrées doses pour triompher du mal absolu.

 

En conclusion, j'ai (re)passé un très bon moment de lecture d'une seule traite de ce dernier tome. J'ai adoré replonger au coeur de ces couples qui méritent d'avoir un peu de bonheur après toutes les épreuves traversées. Les personnages secondaires ont vraiment un très gros impact, les bons comme les méchants. Je suis passée par bon nombre d'émotions, avec des envies de meurtres, Sonia peut le confirmer ! Je recommande vivement cette saga complète, surtout n'hésitez pas, foncez !

 

Note : Coup de cœur

 

Chroniques Livresques

 

Commenter cet article