Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Petit Chaperon rouge

Publié le par Sonia Alain

Par le blogue Au boulevard du livre
Le 18 juillet 2018

 

Mon avis

Dès le départ, nous sommes plongés au cœur d'une forêt, dans une petite maison. La femme qui y vit, Malicia, vient d'une famille Tsigane qui a certains pouvoirs dont celui de communiquer avec des gens de l'au-delà. Cette chaumière vous fera inévitablement penser à celle qui se retrouve dans le conte original: perdue au milieu des arbres. Malheureusement, Angélika, petite-fille de Malica, se retrouve bientôt seule à errer en famille d'accueil jusqu'à sa majorité où elle apprend la vérité sur la mort de sa mère et de sa grand-mère.

 

Comme cela est bien inscrit sur le livre, c'est un récit pour public averti. Il faut donc s'attendre à ce que les meurtres soient bien décrits, tout autant que les actes sexuels avec et sans consentements. Les scènes sont osées alors qu'Angélika ne se contente pas seulement de tuer les hommes un à un: tout un scénario de tortures se retrouve derrière chaque meurtre. L'horreur y est bien présente, mais, en ayant en tête les sentiments, le passé et la rancune d'Angélika, elle s'atténue un peu. Crimes inhumains pour une vengeance plus que personnelle. Ses gestes sont calculés à la perfection et à la précision. D'un homicide à l'autre, la noirceur envahit peu à peu son âme.

 

Sonia Alain a le merveilleux don de nous transmettre les émotions des personnages à un point tel qu'ils nous bouleversent. Ça nous prend aux tripes et on a qu'une envie: tourner les pages, encore et encore. Le seul petit détail sur lequel j'ai accroché est la grande naïveté du grand méchant: Arnaud St-Cyr, surtout dans les dernières pages. Cependant, les éléments du conte sont bien présents: la maison située en plein centre d'une forêt, la cape rouge, le panier et le loup. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié la présence de ce dernier. Si imposant et si fidèle, il est aux côtés de la belle jusqu'à la fin. Certes, leur relation est différente de celle évoqué dans le conte initial, mais cela apporte un peu de renouveau, de fraîcheur. Leur complicité ajoute un petit plus au récit. J'ai aussi adoré l'intervention d'un autre personnage de conte pour la guider et l'aider au cours de sa quête. Cette jeune fille (qui est, semblerait-il, présente d'un tome à l'autre de cette série) amène une aura de mystère supplémentaire. Ce que ces deux jeunes femmes ont en commun? Une terrible histoire, un passé éprouvant. Après cette lecture vous ne les verrez plus de la même façon.

 

Note : 4/5

 

De la même auteure:

D'amour et de haine - T1: X

Les gardiens des portes - T1: X

 

Au boulevard du livre

 

Commenter cet article